Résumé match
Bordeaux - OM

Dans un stade marabouté dans lequel l'OM n'a plus gagné depuis 1977, les olympiens affronteront le champion en titre et le leader du championnat, les Girondins de Bordeaux. Avec déjà 11 points de retard sur les coéquipiers de Gourcuff, les phocéens doivent ramener trois points ce soir pour pouvoir espérer.


Le match:
Mandanda dans les buts. Bonnart, Diawara,Hilton, Heinze en défense. Cissé, Cheyrou, Abriel, Lucho, Niang. Brandao seul en pointe.
Deschamps opte pour un choix plus polyvalent et plus défensif avec Abriel en écartant Ben Arfa de ce début de rencontre ! Nous verrons dans quelques minutes si ce choix sera payant.

Domination logique des bordelais en ce début de rencontre qui s'installe dans le camp marseillais. Beaucoup de danger mis par les hommes de Blanc sur les coups de pied arrêtés. Les marseillais sont asphyxiés pour le moment.

5ème minute: sur un corner repoussé, frappe du gauche Ciani qui est détourné in extremis au dessus des buts
13ème minute: frappe de 22 mètres de Gourcuff sur laquelle Mandanda se couche

Les bordelais font systématiquement une faute sur Niang dès que le sénégalais touche le ballon. Et l'arbitre ne sort pas de carton ! Marseille subit et mise sur les contres ! Mais avec une fusée comme Brandao, même le plus lent des défenseurs centraux ne peut être inquiet. Diawara fait un très bon début de rencontre.

24ème minute: frappe enroulée de Wendel qui ne pose aucune difficulté au portier phocéen
31ème minute: demi-volée du gauche de Plasil qui ne trouve pas le cadre

Tactiquement, les choix de Deschamps sont difficilement compréhensifs. L'OM n'a pas le ballon et joue en 4-5-1 avec l'un des attaquants les plus lents d'Europe en pointe ! Le positionnement de Ben Arfa sur le côté gauche et de Niang dans l'axe aurait eu plus de sens.

1-0 : sur une faute évidente de Chamakh sur Mandanda en l'air, l'arbitre valide le but et change le cours de la rencontre (45ème minute)

Bravo Monsieur Duhamel ! Grâce à vous, ce match sera entaché d'une injustice majeure. Après Nancy qui se fait voler face à Lyon, on sait maintenant que la LFP a choisi les siens. Marseille se fait enfler comme quasiment à chaque journée de championnat. C'est ça le monde de la LFP. Et le pire est que Canal+ et ses consultants en plâtre reporte la faute sur Mandanda qui se fait charger en l'air par l'international Marocain.

De retour des vestiaires et fort d'un sentiment d'injustice, les marseillais mettent bien plus d'impact physique dans les contacts, plus de vivacité dans les transmissions. La conséquence immédiate est que les girondins ont moins le ballon qu'en première période et qu'ils sont donc moins dangereux.

60ème minute: Planus tacle par derrière Niang à 1 mètre de la surface et reçoit un rouge

Dugarry affirme qu'il n'y a pas carton rouge sur ce type d'occasion mais, pour lui, Bordeaux a toujours raison ! Marseille s'est fait voler un but et Duhamel pourrait expulser 5 bordelais que ce but ne serait jamais compenser. Dugarry a été nommé comme le meilleur consultant de L'Equipe Mag. Ce qui prouve qu'en plus d'avoir des journalistes sportifs d'un niveau consternant (pour le football), le célèbre journal sportif a aussi des lecteurs de même niveau.

63ème minute: sortie de Bonnart et rentrée de Ben Arfa
67ème minute: Heinze se claque et est remplacé par Bocaly
69ème minute: Diawara charge Ramé et là l'arbitre siffle ! Fabuleux non ?
75ème minute: rentrée de Valbuena à la place de Cissé
78ème minute: corner très bien frappé par Valbuena (après plusieurs mal frappés par Cheyrou ou Abriel) et tête de Niang repoussé sur sa ligne par Trémoulinas

1-1 : remise de Brandao pour la poitrine de Cheyrou puis la reprise de volée acrobatique de l'ancien auxerrois (80ème minute)

Dugarry crie au hors-jeu là où le but est parfaitement valable ! Un vrai modèle d'objectivité cet homme.

82ème minute: remise de Niang pour la frappe immédiate de Lucho sur laquelle Ramé se détend
84ème minute: frappe croisée de Valbuena qui frôle le poteau droit de Ramé

L'apport de Valbuena est indéniable et il n'y a certainement que Deschamps pour ne pas le voir ! Le petit aquitain provoque, fixe, bouge, remue la défense bordelaise et offre des possibilités que son équipe n'avait pas avant sa rentrée.

86ème minute: bon centre de Valbuena au second poteau pour la tête de Bocaly qui passe au dessus du cadre
87ème minute: superbe percée de Ben Arfa pour un centre en retrait pour Niang qui contrôle, frappe mais est contré au dernier moment par un tacle bordelais
89ème minute: coup-franc rentrant de Ben Arfa qui oblige Ramé à s'envoler
90ème minute: frappe de 25 mètres de Niang sur laquelle le gardien bordelais se couche


Conclusion:
Comme souvent pour l'OM, l'arbitre a choisi son camp et décidé du sort de la rencontre. A un moment, il faudra peut-être que les dirigeants marseillais commencent à faire le point et à mettre clairement la pression sur les arbitres. Jean-Michel Aulas le fait. Pourquoi n'en serions-nous pas capables ? Le titre s'éloigne en tout cas ce soir clairement pour l'OM avec 11 points de retard sur le leader. Dassier disait en avant-match qu'il n'y aurait pas de recrutement pour Marseille après la déception Mancini. Difficile d'imaginer cela avec ce qu'on a vu de l'OM pendant 75 minutes. L'OM n'a pas joué son jeu et a perdu deux points ! Dommage car il y avait mieux à faire ce soir.

Infos sur le match

dimanche 17 janvier 2010 (Saison 2009/2010) - 33 000 spectateurs

Arbitré par Laurent Duhamel

Onze marseillais

Steve Mandanda, Laurent Bonnart, Gabriel Heinze, Souleymane Diawara, Vitorino Hilton, Edouard Cissé, Fabrice Abriel, Lucho Gonzalez, Benoît Cheyrou, Mamadou Niang, Brandao, Remplaçants Elinton Andrade, Pape Daouda M'Bow, Alexander N'Doumbou, Jordan Ayew,

Les buteurs

Benoît Cheyrou (82')

Remplacements

Avertissements

Les notes de FootMarseille

Précédents matchs de l'OM

Dans l'actualité de l'OM