Résumé match
Bordeaux - OM

Le stade ne s'appelait pas le stade Chaban-Delmas que déjà cette forteresse imprenable était crainte par tout joueur phocéen. Vingt neuf ans d'infortune au compteur et des regrets plein les crampons. Le onze d'Albert Emon, après deux points perdus à domicile face au PSG, se doit d'aller chercher la victoire ce soir. Avec une semaine agitée autour de Djibril Cissé dont la cabale montée depuis Paris a fait couler beaucoup d'encre et perdre tant de salive. Jusqu'à entendre les cassandre habituelles argumenter sur l'injustice dont profitent les olympiens. Frau, pied carré à ses heures et adeptes du high kick face à l'arlésien rageur et plus souvent victime que bourreau. L'Olympique de Marseille a eu droit récemment à son lot de sanction dire que l'Olympique de Marseille serait favorisé par les instances du football français, fait friser le ridicule, voire carrément le pathétique. Et cela les dirigeants parisiens comme certains journalistes ne s'en sont pas privés. Consternant et assez révélateur des maux du football français entre petits arrangements entre amis et jalousie. Le besoin de l'OM pour remplir les stades et les caisses en droits télé tout en crachant son venin au moindre écart de conduite d'un phocéen. Misérable.


Le match :
La pelouse est gorgée d'eau et la pluie qui tombe sur la région bordelaise n'est pas faite pour arranger les choses. Albert Emon a choisi ce soir une option offensive avec un milieu à trois (Modeste M'Bami, Samir Nasri et Franck Ribery) et trois attaquants (Toifilou Maoulida, Mamadou Niang et Djibril Cissé). Côté défense, aucun changement.
A noter que Cissé est passablement sifflé par le public ce qui démontre une nouvelle fois que les stades de football ne sont pas des lieux qui respirent l'intelligence.

16ème minute : Samir Nasri ouvre pour Habib Beye qui centre en retrait pour Cissé dont la frappe immédiate est détournée par la main ferme de Ramé

Samir Nasri absolument étincelant en ce début de première mi-temps, comme il le fut contre le PSG. Franck Ribéry semble lui aussi être dans un bon jour. Tous deux multiplie les courses, les dribles et dopent les opportunités offensives des phocéens.

21ème minute : plein axe, frappe de Faubert des 20 mètres qui obligé Cédric Carrasso à faire un beau plongeon
22ème minute : Nasri transperce le milieu bordelais certes dégarni pour fixer la défense et adresser un caviar à Niang qui tergiverse trop et frappe sur Ramé
23ème minute : remis en jeu pour une tête de Micoud, Djibril Cissé allume Ramé à 10 mètres des buts du gauche ; sa frappe part dans les nuages
25ème minute : Nasri enfume la défense girondine et centre du gauche pour la tête de Cissé non cadrée

Beaucoup d'occasions pour les marseillais. Espérons qu'ils ne le regrettent pas par la suite. Ce soir nous assistons une nouvelle fois à un grand moment d'arbitrage.

27ème minute : carton jaune étrange pour Rodriguez sur un tacle absolument valable sur Micoud
31ème minute : frappe de 25 mètres à ras de terre captée par Ramé
33ème minute : Jussié tacle en retard le ballon et touche la cheville de Beye mais c'est Beye qui est sanctionné ; un cador au sifflet !

Sans créer un réel danger sur les buts de Cédric Carrasso, les bordelais mettent la main sur le ballon, profitant notamment de la débauche d'énergie des olympiens qui payent leurs efforts.

45ème minute : Mavuba tombe et fait obstruction sur Ribery et c'est ... Ribery qui est santionné ; énorme !
46ème minute : ouverture de Nasri pour Niang qui contrôle du bout du pied mais Ramé effectue une bonne intervention dans les pieds pour capter le ballon
48ème minute : en contre-attaque, Jussié transmet à Faubert dont la frappe est détournée par Taiwo
51ème minute : Niang drible 2 bordelais et adresse une bonne frappe captée en 2 temps par Ramé

Les marseillais ont bien du mal à construire en ce début de 2ème mi-temps. Les bordelais, plus à l'aise, sont bien en jambes à commencer par Jaubert.

62ème minute : sortie de Maoulida et rentrée d'Olembe

63ème minute : alerté par Salomon Olembe, beau centre de Mamadou Niang pour une bonne tête de Cissé sur laquelle Ramé se couche
67ème minute : Micoud transmet à Chamakh qui est repris en pleine surface par Taiwo alors qu'il était tout seul devant Carrasso

1-0 : coup-franc de Wendel repoussé par Taiwo, reprise de volée aux 20 mètres de Mavuba contrôlée par Faubert qui n'a plus qu'à allumer Carrasso (75ème minute)

78ème minute : frappe de Ribery des 20 mètres une nouvelle fois captée par Ramé
83ème minute : sur un corner de Micoud, Fernando devance tout le bloc marseillais pour placer une tête plongeante que Carrasso sort sur sa ligne


Conclusion :
Au terme d'un match médiocre des bordelais, les marseillais payent leur manque d'efficacité devant le but. Les efforts des 40 premières minutes ont certainement mis dans le rouge les hommes d'Albert Emon qui ont bien eu du mal à toucher le ballon par la suite. La Ligue des Champions s'éloigne un peu plus pour les marseillais qui ne méritent de toute façon pas, à la vue de cette prestation, une qualification pour cette si prestigieuse compétition. Il va falloir que les marseillais se réveillent et fassent une série pour se replacer dans la course.

Infos sur le match

dimanche 11 février 2007 (Saison 2006/2007) - 32 200 spectateurs

Arbitré par Tony Chapron

Onze marseillais

Cédric Carrasso, Habib Beye, Taye Taiwo, Ronald Zubar, Julien Rodriguez, Modeste M'Bami, Samir Nasri, Franck Ribéry, Toifilou Maoulida, Mamadou Niang, Djibril Cissé, Remplaçants Sébastien Hamel, Bostjan Cesar, Renato Civelli, Alain Cantareil, Mathieu Valbuena,

Les buteurs

aucun buteur olympien

Remplacements

Avertissements

Les notes de FootMarseille

Précédents matchs de l'OM

Dans l'actualité de l'OM