Résumé match
OM - Bordeaux

Jean-Michel Aulas, à défaut d'être arrivé à faire exister son club par ses résultats, essaye désormais de créer artificiellement une forte opposition avec l'Olympique de Marseille à grand renfort de déclarations pitoyables. Pauvre homme. Pauvre club. On en vient à regretter la gouaille de Claude Bez, aboyeur provocateur bien loin des salons feutrés que fréquente le président lyonnais, plus habitué aux petits arrangements entre amis qu'à l'affrontement d'homme à homme. Ce soir, le plus grand club français reçoit le dauphin revenu d'un bon résultat en Ligue des champions à Galatasaray. Match important pour distancer un rival à la course à la lucrative Ligue des Champions. Match important pour reprendre la place de leader.


Le match :
Albert Emon aligne ce soir une composition classique en 4-3-3 avec Samir Nasri, très en jambes jeudi, à la place de Toifilou Maoulida sur le côté droit. A la récupération, Modeste M'Bami et Lorik Cana. En défense centrale, Ronald Zubar sera associé à Renato Civelli. Attention à la vitesse de Darcheville et à la classe de Micoud.

2ème minute : Modeste M'Bami change le jeu pour Franck Ribéry qui repique au centre et adresse une bonne frappe qui part au but mais est contré malencontreusement par Mickaël Pagis
3ème minute : Micoud, plein axe, à 20 mètres des buts, ne trouve pas le cadre avec son gauche.

Si aucune équipe n'a pris le dessus au niveau de la possession de balle, les Bordelais semblent toutefois mieux en place tactiquement en ce début de match. Dans leur rôle, ils défendent très proprement et arrivent à se mettre en position plus facilement que les coéquipiers de Taye Taiwo.

18ème minute : superbe mouvement avec Pagis, Ribery et Niang pour une frappe du Ssénégalais qui s'envole, hélas, dans les tribunes.

Les Marseillais reprennent des couleurs à la faveur des mouvements de Samir Nasri, plutôt bon ce soir, Mamadou Niang et le feu follet Franck Ribéry. La circulation de balle très rapide des hommes d'Emon commence à porter ses fruits et les Olympiens semblent proches de trouver l'ouverture. Dommage qu'il y ait quelques maladresses dans la dernière passe.

28ème minute : Fernando ouvre pour Wendel qui se retrouve seul face à Cédric Carrasso qui gagne son duel.


46ème minute : Ribéry ouvre pour Niang qui repique au centre et claque un droit que Ramé repousse.
46ème minute: dans la même position que Niang sur l'action précédente, Ribéry tente sa chance mais Ramé capte le ballon sans problème.

1-0 : Mamadou Niang, sur la droite, centre pour Ribéry qui prolonge pour Pagis qui, sans contrôle, ouvre son droit pour lober Ramé un peu avancé (49ème minute).

2-0 : sur un coup-franc excentré sur la droite, Lorik Cana balance le voltigeur Mavuba (à quand l'interdiction de sortir du mur d'ailleurs ?) et Taye Taiwo, décalé par Samir Nasri, balance un missile sol-air dans les buts girondins. Imparable ! (55ème minute)


58ème minute : carton jaune pour Ribéry qui sera suspendu contre le Toulouse FC.

2-1 : penalty de compensation pour une faute de Taiwo sur Faubert ; Chamakh prend Carrasse à contre-pied (62ème minute).

Après la largesse de Mr Duhamel sur le coup-franc de Taiwo, on ne peut pas se plaindre de cette nouvelle largesse. A noter que l'Olympique de Marseille n'a toujours pas encaissé un seul but dans le jeu.

67ème minute : dos au but, Samir Nasri se retourne et frappe au but sans inquiéter Ramé

Les Marseillais sont désormais mis en difficulté sur les cotés avec les centres de Dalmat à gauche et de Jurietti à droite. Nos deux latéraux semblent incapables de colmater les brèches.

70ème minute : rentrée d'Habib Bamogo à la place de Mickaël Pagis.
73ème minute : Faubert en profondeur, totalement excentré, tente la frappe mais ne trouve pas le cadre.
78ème minute : rentrée d'Oruma à la place de Cana, blessé.

Les hommes d'Albert Emon semblent fatigués ; Niang n'a plus de jus, Ribéry plus les appuis aussi dynamiques, Nasri moins rapide dans le repli défensif. Marseille n'est plus à l'abri.

83ème minute : rentrée de Maoulida à la place de Niang.
88ème minute : faute de Faubert sur Oruma et rouge direct pour le Bordelais.
91ème minute : alerté par Franck Ribéry, Toifilou Maoulida coté gauche ouvre son pied droit pour chercher l'angle opposé et rate le cadre de quelques centimètres.


Conclusion :
L'Olympique de Marseille reprend sa place de leader (ex-aequo avec le FC Lyon) après un match difficile face à des Girondins bien organisés. Samir Nasri confirme sa montée en puissance et Cédric Carrasso son grand talent. Attention tout de même aux organismes ! Les Phocéens ont eu l'air bien fatigués à la fin du match. Le turn-over semble inévitable avec des matches tous les 3 jours. Espérons aussi que la blessure de Lorik Cana soit bénigne ... L'OM est sur les bons rails. Pourvu que çà dure !

Infos sur le match

dimanche 17 septembre 2006 (Saison 2006/2007) - 55 000 spectateurs

Arbitré par Laurent Duhamel

Onze marseillais

Cédric Carrasso, Habib Beye, Taye Taiwo, Renato Civelli, Ronald Zubar, Lorik Cana, Modeste M'Bami, Franck Ribéry, Samir Nasri, Mamadou Niang, Mickael Pagis, Remplaçants Sébastien Hamel, Alain Cantareil, Bostjan Cesar, Sabri Lamouchi,

Les buteurs

Mickael Pagis (49') Taye Taiwo (53')

Remplacements

Avertissements

Les notes de FootMarseille

Précédents matchs de l'OM

Dans l'actualité de l'OM