Résumé match
OM - Rennes

Plus de Bouchet à l'OM depuis que l'ex-président - certainement un des meilleurs à son poste dans les 30 dernières années - a vendu ses 10% d'actions du club qu'il détenait. Une page se tourne et une autre s'ouvre avec De La Brosse, inconnu au bataillon et bardé d'un patronyme qui sent bon le cachemire, les boutons de manchette et des Berlutti aux pieds. Le club était bien geré et dans les rails pour un avenir meilleur. Le ver doit être dans le fruit visiblement pour en arriver là presque à chaque saison.
Au sommaire aussi de la semaine, deux grands moments de football estampillés Thiriez avec les demi-finales de la Coupe de la Ligue. Strasbourg-Caen sera l'affiche de cette finale. Les directeurs de chaînes espèrent une audience façon documentaire sur les bergers du Cantal au 15ème siècle. Côté Vieux-Port, on rumine sur le " syndrome Vélodrome " dont la presse fait ses choux gras. Après le nul du LOSC à domicile contre Sochaux, Marseille doit absolument prendre trois points ce soir pour marquer les esprits. Réponse dans 90 minutes.


Le match :
Philippe Troussier a décidé d'aligner le même schéma qu'à Toulouse avec un 4-4-2 classique et les mêmes joueurs hormis Frédéric Déhu qui réintègre l'équipe après avoir passé son week-end dernier aux toilettes.

9ème minute : superbe ouverture de 40 mètres de Déhu pour Peguy Luyindula qui, sur le côté gauche, fixe le défenseur breton et centre pour Steve Marlet dont la tête passe de peu à côté.
12ème minute : débordement de Bruno Cheyrou dont le bon centre est repris de volée par Marlet qui frappe la transversale. Superbe.

Bonne entame de match des olympiens avec un Marlet en folie et une excellente animation collective. Peu d'erreurs techniques, beaucoup de mouvements mais bien trop d'occasions non conclues.

18ème minute : petit pont de Bruno Cheyrou à l'entrée de la surface, un cafouillage s'en suit et Steve Marlet hérite d'une incoryable occasion face aux buts ... qu'il rate bien sûr
27ème minute : centre de Monterubio et belle volée de Maoulida qui passe heureusement au dessus de la transversale

Première réaction du Stade Rennais qui n'avait pas jusque là été dangereux malgré leur incessant pressing. Côté défense, les rennais sont plutôt à la rue devant les mouvements et les permutations des attaquants phocéens. Les côtés sont pour une fois bien utilisés par les coéquipiers d'Eduardo Costa notamment par les deux milieux offensifs : Laurent Batlles et Bruno Cheyrou.

1-0 : coup-franc travaillé de Pedretti pour la tête puissante de Bruno Cheyrou qui passe entre les jambes d'Isaksson (35ème minute)
2-0 : centre d'Habib Beye au deuxième poteau pour Marlet qui rate sa reprise de volée, chose que ne manque pas Laurent Batlles dont le ciseau acrobatique transperce le mur Isaksson (42ème minute)

Enorme première mi-temps des phocéens dont l'organisation et la réussite ont totalement anéanti les espoirs des hommes de Bölöni.

3-0 : encore un centre d'Habib Beye pour la tête de Steve Marlet, contrée par Ouaddou mais repris d'un pointu qui trompe une nouvelle fois le gardien suédois (52ème minute)

L'équipe rennaise est totalement aux fraises. La défense de Faty prend l'eau de toutes parts. Les actions offensives des phocéens sont variées, tantôt côté droit avec Batlles et Beye tantôt côté gauche avec Cheyrou et Olembe. Peguy Luyindula est assez timide ce soir tandis que Steve Marlet lui est plus en vue.

56ème minute : centre de Marlet au premier poteau pour Luyindula qui cadre sa tête mais trouve le portier adverse
57ème minute : centre de Monterubio pour la tête de Frei que Fabien Barthez sauve in extremis sur sa ligne
62ème minute : attentat de Kallström sur Habib Beye. Le rennais écope d'un rouge tandis que le marseillais récolte un jaune pour avoir molesté le jeune suédois
67ème minute : l'OM joue à la passe à dix aux abords de la surface adverse. L'action se termine par une bonne frappe de Bruno Cheyrou qui trouve le petit filet

Réduits à dix, les coéquipiers de Monterubio posent finalement plus de difficultés aux olympiens. Démobilisés, les phocéens finissent par se mettre en difficulté.

3-1 : Faty remise sur Maoulida qui trompe Barthez du gauche à bout portant (81ème minute)

92ème minute : superbe arrêt réflexe de Fabien Barthez sur une reprise de volée du jeune et talentueux Gourcuff


Conclusion :
Si la fin du match entache le reste du match, il faut bien avouer que cet OM a été fort séduisant, particulièrement en première mi-temps où l'équipe a allié panache et rigueur. Ce soir c'est aussi le bal des maudits, des renégats que sont Marlet, Cheyrou et Batlles. Souvent dénigrés, ils apportent ce soir sur un plateau la possibilité de briguer une place en Ligue des Champions. Espérons que ça dure ...

Infos sur le match

samedi 05 février 2005 (Saison 2004/2005) - 51 000 spectateurs

Arbitré par Bruno Derrien

Onze marseillais

Fabien Barthez, Habib Beye, Salomon Olembe, Abdoulaye Meité, Frédéric Déhu, Eduardo Costa, Benoit Pedretti, Laurent Batlles, Bruno Cheyrou, Péguy Luyindula, Steve Marlet, Remplaçants Fabrice Fiorèse, Jérémy Gavanon,

Les buteurs

Bruno Cheyrou (35') Laurent Batlles (42') Steve Marlet (52')

Remplacements

Avertissements

Les notes de FootMarseille

Précédents matchs de l'OM

Dans l'actualité de l'OM