Résumé match
OM - Bastia

Le supporter marseillais s'est fait une spécialité de vilipender son équipe à chaque défaite. Accepter de perdre pour gagner le lendemain n'est pas dans la philosophie des virages. L'intransigeance des chefs et les luttes de pouvoir ont brouillé la vocation première du supporter: soutenir son équipe dans la victoire comme dans la défaite. Or c'est justement quand tout va mal que le supporter est censé être le plus précieux ... L'équipe phocéenne a trouvé son meilleur ennemi: ses supporters. C'est donc dans ce climat malsain que Bastia vient ce soir au Vélodrome avec la ferme intention de ramener quelques points. Malgré la raclée infligée par Bordeaux à domicile (1-4), les corses sont plutôt en forme en ce début de saison avec notamment une victoire contre Auxerre et un nul à Gerland. Le coach bastiais ne s'attend apparemment pas à une partie de plaisir : "on s'attend à un match très dur (...) car les Marseillais ont le dos au mur." La réponse dans quelques minutes ...


Le match:
Frédéric Déhu et Brahim Hemdani n'en sortent plus de l'infirmerie. L'OM n'aura toujours pas la possibilité d'aligner son onze de départ. Le virage nord sort la grande classe: "Débrouillez-vous sans nous". Difficile de tomber aussi bas. Le virage sud n'est pas en reste: "Une seule ambition: le pognon". No comment ... Comme par hasard, Dib et Casoni, les cadors technico-gestionnaires, sont dans les tribunes. On croit rêver !
Les joueurs sortent du tunnel et les virages qui devaient être muets s'enflamment. Ouf !!!
Bizarrement Anigo aligne de nouveau Steve Marlet en pointe. Le onze de la route de Lorient est reconduit.

Pas beaucoup de mobilité en ce début de match. Les gestes sont crispés, les regards inquiets. Nos trois attaquants (Peguy Luyindula, Fabrice Fiorese et Steve Marlet) font des appels croisés mais sont bien trop éloignés de nos "créateurs". Les corses sont très bien organisés avec trois milieux très actifs (Jau, Song et Rocchi). L'équipe fait bloc pour contrer avec Née en pointe, soutenu par André et Vairelles.

11ème minute: coup-franc fort de Pedretti que Marlet ne peut que dévier mollement; Penneteau intervient sans souci
32ème minute: Fiorese contrôle mais frappe trop mollement du gauche pour inquiéter le portier bastiais
33ème minute: Rocchi enroule sa frappe du droit; le ballon file de peu à côté du poteau gauche de Barthez
36ème minute: sur coup-franc Pedretti enroule son tir de 25 mètres au dessus du mur adverse, Penneteau se détend bien mais repousse le ballon dans les pieds de Luyindula à 6 mètres du but; l'ex-lyonnais tire au dessus de la transversale

Pas grand chose en cette première mi-temps. Benoit Pedretti subit un marquage individuel strict d'un étonnant Song (17ans) et a du mal à s'en défaire. Le milieu phocéen, fait à 100% de défensifs, est incapable de distiller de bons ballons aux attaquants qui pourtant ne ménagent pas leurs efforts. José Anigo est colère ...
Costa, totalement transparent en première mi-temps, est bien plus actif désormais. Sur son côté gauche, il anime le jeu en s'appuyant tantôt sur Bixente Lizarazu, tantôt sur Luyindula.

51ème minute: sur corner, Abdoulaye Meïté, seul au second poteau, manque complètement sa reprise du gauche, frappant dans le vide; signe évident d'un manque de confiance ou de carences techniques ?
57ème minute: frappe puissante de Luyindula de 25 mètres, Penneteau repousse sur Marlet qui reprend et marque ... mais il était hors-jeu
59ème minute: Lizarazu déboule et décoche une frappe puissante dans un angle fermé que le goal bastiais repousse une nouvelle fois

Les marseillais jouent mieux en cette deuxième mi-temps. Etirant la défense de Kvarme, les bastiais subissent mais tiennent bon pour l'instant.

67ème minute: énorme Habib Beye qui, dans la surface marseillaise, tacle superbement Née qui s'apprêtait à armer
72ème minute: Pedretti réplique avec une frappe très puissante de 25 mètres que Penneteau sort d'un beau plongeon

Le tournant du match: rentrée de Salomon Olembe, après celle de Laurent Battles et d'Habib Bamogo, à la place de Fiorese. Dès son premier ballon, Olembe perfore la défense bastiaise couloir d'une accélération fulgurante. Vient le moment de la deuxième ...
1-0: Olembe très vif, fixe puis centre en retrait pour Laurent Batlles qui contrôle le ballon du droit et allume Penneteau (78ème minute)

Le score en restera là ...


Conclusion:
Deuxième mi-temps à sens unique: le match a souri aux plus audacieux. Au niveau du jeu, on retiendra une défense solide avec encore un Habib Beye de très haut niveau, un Fiorese toujours aussi combatif dans ses replis défensifs et un Luyindula qui commence à recouvrer des sensations mais surtout un Olembe extrêmement rapide et percutant. On peut aussi féliciter le public marseillais (c'est assez rare de ma part) qui a été assez intelligent pour ne pas suivre les meneurs d'engatse et a encouragé son équipe jusqu'au bout. Il n'y a que de cette façon que les résultats positifs se multiplieront.

Infos sur le match

samedi 25 septembre 2004 (Saison 2004/2005) - 52 000 spectateurs

Arbitré par Stéphane Moulin

Onze marseillais

Fabien Barthez, Demetrius Ferreira, Bixente Lizarazu, Habib Beye, Abdoulaye Meité, Sylvain N'Diaye, Benoit Pedretti, Eduardo Costa, Fabrice Fiorèse, Péguy Luyindula, Steve Marlet, Remplaçants Jérémy Gavanon, Leyti N'Diaye,

Les buteurs

Laurent Batlles (79')

Remplacements

Avertissements

Les notes de FootMarseille

Précédents matchs de l'OM

Dans l'actualité de l'OM