Résumé match
Auxerre - OM

Le onze olympien se rend ce soir en Bourgogne avec la victoire pour ambition et une flopée de piètres performances comme historique. L'OM est malade et ses dirigeants font mine de l'ignorer. Fabien Barthez comme renfort, ça fait court pour une équipe en manque d'inspiration et qui ne surnage uniquement grâce à trois grands joueurs : Mido, Drogba et Van Buyten. Guy Roux a déjà annoncé la couleur: il en fait un match à six points "Marseille est 6e mais virtuellement 3e en raison de ses deux matches en retard. Il faut que l'OM soit toujours derrière nous après cette 20e journée". Si ce sont des calculs d'apothicaire, il n'en demeure pas moins vrai qu'une défaite en terre Bourguignonne serait extrêmement dommageable pour l'avenir des olympiens.


Le match :
Le match démarre mal pour les olympiens. Cueillis à froid par des Auxerrois très engagés, l'OM plie rapidement.
1-0 : relance de Barthez pour Hemdani qui glisse. Tainio prend de vitesse deux défenseurs et frappe sous la barre (3ème minute)

4ème minute: dans la foulée, Marseille réagit par l'intermédiaire de Beye qui centre pour Mido. L'égyptien manque de peu le cadre.
9ème minute: centre de Drogba et reprise de Mido contrée par Radet

Si le match est plutôt équilibré, le jeu des Auxerrois est bien plus fluide que celui des phocéens. Les hommes de Perrin se créent des occasions mais manquent cruellement de réussite.

11ème minute: Drogba excentré, ouvre son pied et tire. Cool dévie le ballon d'une main ferme
13ème minute: superbe centre de Meriem pour Drogba qui place sa tête sur le poteau du portier bourguignon archi-battu

L'OM se crée trop d'occasions sans marquer. Souvent un mauvais signe.

2-0: sur un bon centre de Jaurès, Bonaventure Kalou se met sur son bon pied et fusille (16ème minute)

Kapo nous offre à chaque ballon un festival, balle au pied quand ce n'est pas Kalou. L'OM est à la ramasse au milieu. Offensivement, c'est une habitude. Dans le secteur défensif, Hemdani et N'Diaye sont totalement dépassés par l'excellent duo que forment Tainio et Lachuer.
Toujours la continuité Monsieur le président Bouchet ?
Quand Auxerre joue, l'OM court dans le vide avec toujours une passe de retard.

26ème minute: Cissé, seul dans la nasse marseillaise, s'extirpe du marquage de trois défenseurs et place un tir. La balle passe de peu à droite du poteau du but de Fabien Barthez.
43ème minute: bon coup franc de Meriem dans la surface de réparation Auxerroise. Mido et Drogba se genent pour le reprise de la tête.

Un drapeau tchèque est brandi dans la tribune marseillaise. Tiens, la section aveugle des supporters se serait-elle déplacée en Bourgogne ?

La deuxième mi-temps n'est qu'une accumulation de centres téléphonés, de contrôles ratés ou de passes à l'adversaire. Alain Perrin veut des milieux offensifs snifant les lignes ? On les a et ils servent à rien. Pire, ils laissent un trou béant au milieu que les deux seuls défensifs essayent en vain de combler.

63ème minute: Dimitri Sytchev, le " prodige " russe, le nouvel Owen (et j'en passe (sic)) rentre sur la pelouse à la place de Sylvain N'Diaye.
65ème minute : incroyable occasion, Drogba tente un tir qui longe la ligne et au second poteau, Sytchev ne peut faire mieux que de remettre le ballon dans le jeu à l'aide de son genou alors que le but était complètement ouvert
70ème minute: nouvelle frappe dangereuse de Lachuer sur le but de Barthez. La balle n'est pas cadrée.
89ème minute: à la réception d'un centre, Mido s'élève et frappe la balle de la tête. Cool dévie in extremis.


Conclusion :
Champions du monde de la passe latérale, les marseillais, peu mobiles, ont failli à la moindre passe en profondeur. Drogba et Mido, trop isolés, ne peuvent pas faire un exploit à chaque match. Or la réussite de ne semble reposer que sur ce facteur. Le manque de création, de vitesse, de technique et de spontanéité au milieu est évident. l'OM a besoin de deux très bons milieux offensifs axiaux. Sans ce recrutement, les défaites s'enfileront comme des perles autour du cou d'un Perrin de plus en plus seul.
Monsieur le président Bouchet, prôner la continuité est parfaitement louable. En faire un dogme, c'est une hérésie.


Les marseillais en vue:
???
???
???

Les marseillais aveugles:
Meriem
Skacel
Hemdani
N'Diaye

Infos sur le match

samedi 10 janvier 2004 (Saison 2003/2004) - 20 000 spectateurs

Arbitré par Laurent Duhamel

Onze marseillais

Fabien Barthez, Habib Beye, Daniel Van Buyten, Philippe Christanval, Johnny Ecker, Camel Meriem, Brahim Hemdani, Sylvain N'Diaye, Rudolf Skacel, Didier Drogba, Ahmed Hossam Mido, Remplaçants aucun remplaçant

Les buteurs

aucun buteur olympien

Remplacements

Avertissements

Les notes de FootMarseille

  • Pas de note pour ce match
  • Précédents matchs de l'OM

    Dans l'actualité de l'OM