Résumé match
OM - Monaco

Lors ce sommet du championnat, les phocéens, en proie au doute après plusieurs défaites successives, devaient normalement relever la tête. L'entraîneur sur la sellette, les joueurs conspués, cette confrontation avec les hommes de Deschamps était un quitte ou double. Double car il nous permettait de revenir au classement à 6 points du premier, et par conséquent, dans le trio de tête, mais aussi quitte, si Monaco prenait les trois points de la victoire et nous reléguait à 12 points.
Retour sur ce match à hauts risques...
Encore et toujours le stade était rempli (un peu moins que d'habitude quand même, il faut bien l'avouer...) les places visiteurs était (peu) occupé par les quelques monégasques ayant fait le court déplacement. Marseille se devait de gagner. Et l'effectif proposé par Perrin n'avait rien d'original. Un 4-4-2 habituel qui ne sourit plus comme il l'a pu le faire dans les premières journées de championnat. Qu'importe ! Ce soir il nous fallait les trois points, et la manière ne comptait pas.

Le match :
Marseille donne le coup d'envoi de ce match, et comme contre paris, les dix première minutes sont à mettre à l'honneur des visiteurs. Deux corners de Jerome Rothen, qui heureusement ne trouve pas la tête de Morientes ou Bernardi, très présent en ce début de match.
L'ambiance très particulière du vélodrome (grève des supporters) dans ces vingt première minutes n'a pas du beaucoup aidé nos olympiens, mais, avec courage, et toujours comme contre Paris, renouent avec son attaque favorite (Mido-Drogba).

13ème minute : coup franc de Rothen bien tiré et Runje est obligé de boxer la balle des deux points sur sa ligne de but. Ouf...
16ème minute : le Vélodrome se réveille et sonne l'heure de la révolte marseillaise (il est tend !). Ainsi Mido tente sa chance de 30 mètres avec une frappe surpuissante. Roma, bien placé, se saisi du ballon.
20ème minute : c'est au tour de Drogba de tenter sa chance avec une frappe de l'extérieur, elle est partie comme une flèches, mais passe à quelques centimètres du poteau de Roma qui n'avait pas bougé, complètement battu.

Les dix minutes qui vont suivre vont être bleu et blanche, avec de multiples attaques, malheureusement infructueuses malgré le coup franc de Vachousek, qui ne trouve pas de marseillais à chaque fois.

38ème minute: Mido récupère un excellent ballon dans la surface monégasque, frappe au but, mais rate le cadre qui s'offrait à lui. Marseille pousse, Monaco tient !


Le but Marseillais !!!

1-0 : les marseillais obtiennent un coup franc intéressant et c'est Hemdani qui se charge de le tirer, trouve la tête de Drogba, pourtant entouré de deux monégasques, qui prolonge pour Mido, et ce dernier décroise sa tête et pousse la balle au ras du poteau de Roma, qui et battu ! Marseille mène au vélodrome face au leader du championnat (43ème minute)
La mi-temps est sifflée et c'est donc Marseille qui, au terme de la première mi-temps à leur avantage, mène à la marque. Le stade donne de la voix, l'espoir se lit dans les yeux de chaque supporter !
Marseille y croit !
Les joueurs sont prêts et ce sont donc les monégasques qui donne le départ de la deuxième mi-temps.

48ème minute : centre de Rothen au deuxième poteau pour Giuly, reprise de volée surpuissante mais heureusement détourné par Christanval.

Si la première période était plutôt marseillaise, c'est Monaco qui impose son jeu maintenant, et cette équipe presse vraiment la défense marseillaise, à l'image de Morientes qui est trop court pour reprendre de volée le centre de Giuly.

Hemdani reprend de volée une balle dans la surface monégasque à 10 mètres du but ! Mais sa frappe est bien trop écrasée et sans vitesse, Roma l'intercepte sans aucun soucis... dommage...


Monaco revient au score

1-1 : Une minute plus tard, Rothen bénéficie d'un coup franc par une faute de Mido à 28 mètres de la cage de Runje. Bien frappé, le ballon est déposé sur la tête de Squillaci et la balle file au raz du poteau gauche marseillais. Monaco égalise (56ème minute)


Les hommes de Svara assomme les phocéens

1-2 : Slalom de Giuly, crochet intérieur, extérieur alors que la défense marseillaise recule, il termine sa course en enchaînant par une frappe à l'extérieur de la surface, Runje est battu. Monaco 2, Marseille 1. Coup de tonnerre au vélodrome (65ème minute)
Beye fait sa rentrée à la place de Van Buyten se plaignant des yeux. Un peu plus tôt, Meriem avait était remplacé par Johansen à cause d'une douleur à la cuisse.
Malgré le coup de massue infligé par les monégasques, les marseillais vont tenter de se reprendre, pourtant véritablement touché par cette claques que vient de lui affliger les hommes de Didier Deschamps.
Mais malgré les derniers efforts olympiens, à l'exemple de la frappe de Drogba de la 93ème minutes, le coup de sifflet final de l'arbitre donne le départ d'une bronca générale. Marseille a une nouvelle fois perdu au vélodrome.

Conclusion :
Monaco a été costaud, on ne peut pas le renier. On peut reprocher aux marseillais de ne pas avoir entamé une deuxième mi-temps comme ils avaient terminé la première. Mais l'heure actuelle est au constat : Marseille ne gagne plus ses matchs contre les grosses équipes, et la forteresse du vélodrome n'est plus imprenable comme elle devrait l'être. A qui la faute ? Une équipe trop faible ? Un entraîneur en détresse ? Ou peut être aussi des adversaires simplement plus fort et plus incisif. Ce soir Marseille est relégué à 12 points de Monaco. Les espoirs de titre de champion s'éloignent inexorablement à chaque match... le moral aussi, les supporters aussi... Mardi se précise aussi un match important pour l'OM en ligue de champions contre le Partizan de Belgrade. Espérons que les temps changent vite, car le bateau coule, et le radeau qu'il nous reste ne tiendra pas longtemps...

Le top :
Christanval
Johansen
Drogba

Le flop :
Celestini
Mido
Meriem

Infos sur le match

vendredi 05 décembre 2003 (Saison 2003/2004) - 55 000 spectateurs

Arbitré par Eric Poulat

Onze marseillais

Vedran Runje, Abdoulaye Meité, Daniel Van Buyten, Philippe Christanval, Johnny Ecker, Camel Meriem, Brahim Hemdani, Fabio Celestini, Stepan Vachousek, Didier Drogba, Ahmed Hossam Mido, Remplaçants aucun remplaçant

Les buteurs

Ahmed Hossam Mido (0')

Remplacements

Avertissements

Les notes de FootMarseille

  • Pas de note pour ce match
  • Précédents matchs de l'OM

    Dans l'actualité de l'OM