Résumé match
Bordeaux - OM

Pour avoir eu la chance de mater la Buick de feu Claude Bez, moustachu en chef, fouteur de merde professionnel et président charismatique des girondins, les confrontations entre Bordeaux et Marseille ont quelque peu perdu leurs saveurs d'antan. Les relations haineuses (le qualificatif n'est pas trop fort) entre Bez et Tapie, leur faconde et la qualité de jeu des deux clubs faisaient de ces rencontres le sommet du championnat.
Aujourd'hui, tout a changé ...
L'Olympique de Marseille essaye de rentrer dans le rang et Bordeaux peine à trouver sa place. D'un coté le fiasco Barthez, de l'autre la mise à l'écart de l'excellent Baup. Ce match s'annonce donc comme très incertain. L'écart de points entre les deux équipes, assez flatteur pour les marseillais, est illusoire. Pour preuve, l'OM a eu toute les peines en match de préparation à Agen à aller chercher le match nul contre de rudes bordelais (et c'est un euphémisme). Petit détail : l'OM n'a plus gagné à Bordeaux depuis un quart de siècle.

Le match :
Première surprise : Alain Perrin a choisi le turn-over en laissant Van Buyten et Vachousek dans les tribunes, Drogba, Marlet et Hemdani sur le banc. Le manager de l'OM pense déjà à Porto.

4ème minute : Grosse occasion bordelaise, avec une tête plongeante croisée de Riera, arrêtée par le portier croate, puis une reprise en déséquilibre de Darcheville sur le poteau !
Les marseillais sont acculés sur leur but par le pressing bordelais et leur manque d'engagement. L'OM subit mais tient ...
Les phocéens laissent Feindouno libre de ses mouvements, libre de distiller des grands crus pour le bon gauche de Riera ou pour faire parler la puissance de Darcheville.
16ème minute : Nouvelle énorme possibilité pour Bordeaux, et encore pour Darcheville ! Coup franc plongeant tiré par Riera, et le Guyanais surgit au 2ème poteau, et rate d'un rien le cadre.
Il faut attendre la 20ème minute pour voir la première action marseillaise avec un frappe sèche de Johansen de 20 mètres que Ramé, tout heureux, détourne.
Peu à peu, les phocéens reprennent le dessus. Le match se rééquilibre avec désormais les hommes de Pavon en contre-attaque. Le jeu marseillais est toujours aussi stéréotypé : centres médiocres alternés avec des centres ratés pour rompre la monotonie (sic).
26ème minute : coup franc de Meriem, et Mido surgit au 2e poteau, mais rate le cadre.
L'OM s'obstine à passer par le coté gauche, choix compréhensible quand on connaît la qualité de centre de Sébastien Perez. Toutefois, la spontanéité, l'engagement et la fluidité du jeu est tojours du coté bordelais.
40ème minute : Lutte aérienne Darcheville-Runje sur un corner, et le Croate s'écroule. Il a pris le coude du Guyanais dans le visage, et il saigne un de la lèvre inférieure. Runje tient le coup et reprend le jeu mais ...

1-0 : Darcheville lancé à la limite du hors-jeu lobe Runje sorti bien trop haut sur le goaleador bordelais. Une banderole " Runje n°1 " dans les tribunes prouve que les supporters olympiens ont une section aveugle.

Marseille revient sur le terrain comme si le score était vierge : aucun pressing. Il faut bien attendre 10 minutes en cette seconde mi-temps pour voir les hommes de Perrin presser les Pavonistes. Meriem rate tous ses corners et ses coups de pieds arrêtés. Quand on sait que c'est le dépositaire technique de notre milieu, on ne peut qu'être inquiet pour la suite. Marseille domine mais n'inquiète pas Bordeaux : c'est le mal marseillais des dernières semaines. Mido s'occupe des taches ingrates tandis que Sytchev nous gratifie de son niveau CFA habituel.

62ème minute : Darcheville se retrouve encore dans une excellente position, et file au but. Runje sort le gêner, et l'ancien Lorientais tente à nouveau le ballon piqué, mais rate le cadre.
64ème minute : Encore Darcheville qui accélère et oublie Feindouno, seul dans la surface, pour aller frapper sur Runje.
Pochettino accumule les fautes en toute impunité. On appelle çà l'effet Duhamel et on connaît hélas le refrain.
68ème minute : Premier changement de la partie, Drogba remplaçant Fernandao pour l'OM.
73ème minute : Carton rouge pour Drogba ! Basto, qui est plus connu pour sa hargne que pour son talent nous offre un numéro d'Actor Studio que Duhamel s'empresse de sanctionner avec l'impartialité qu'on lui connaît.
77ème minute : Double changement pour l'OM: Hemdani et Marlet entrent à la place de Sytchev et Meriem.
82ème minute : Duhamel est très en forme. Main volontaire de Christanval qui lui vaut une douche avant ses coéquipiers.

Le sort de l'OM est scellé. Nouvelle défaite à l'extérieur.

Conclusion :
Comment peut-on titulariser Sytchev? Comment peut-on continuer à aligner Perez ? Comment peut-on ne pas faire jouer 5 joueurs parmi les plus importants ? Contre Porto, l'affaire est mal engagée. Espérons un sursaut d'orgueil ... ou un coup de chance.


Les marseillais en vue :
- Meriem
- Christanval
- Mido

Les marseillais aveugles :
- Sytchev
- Perez

Conditions de jeu:
Pelouse en bons état
Temps frais (10°C environ)

Bordeaux:
Ramé (cap), Jemmali (Miranda, 81eme), Pochettino, Caneira, Basto, Jurietti, E.Costa, Riera, Feindouno, Chamak (Deivid, 81eme), Darcheville

Marseille:
Runje, Perez, Meïté, Christanval (cap), Skacel, N'Diaye, Johansen, Fernandao (Drogba, 67eme), Meriem (Marlet, 80eme), Sychev (Hemdani, 79eme), Mido

Infos sur le match

samedi 01 novembre 2003 (Saison 2003/2004) - 34 600 spectateurs

Arbitré par Laurent Duhamel

Onze marseillais

Vedran Runje, Sébastien Perez, Abdoulaye Meité, Philippe Christanval, Rudolf Skacel, Camel Meriem, Pascal Johansen, Sylvain N'Diaye, Lucio Fernandao, Dmitry Sytchev, Ahmed Hossam Mido, Remplaçants aucun remplaçant

Les buteurs

aucun buteur olympien

Remplacements

Avertissements

Les notes de FootMarseille

  • Pas de note pour ce match
  • Précédents matchs de l'OM

    Dans l'actualité de l'OM