Résumé match
OM - Nice

Pluie battante sur Marseille une demi-heure avant le match. Une pluie avant un déluge de buts ?

Pas si sûr ...

Cette saison, Nice s'est renforcé sans perdre ses pièces maitresses de la saison passée (sauf Diawara remplacé par Laslandes). Nice, c'est aussi de bons résultats contre Sochaux, Lille et Nantes ce qui leur vaut une troisème place au championnat derrière Monaco, grand favori et Marseille. Or les phocéens ont cruellement besoin de se rassurer après les deux défaites contre le grand Real et le petit Nantes. La victoire est d'autant plus nécessaire que la venue des Partizan de Belgrade (sur TF1 encore, comme par hasard) mercredi sera une rencontre cruciale pour l'avenir européen du groupe de Perrin.





Le match:

Les phocéens débutent le match laborieusement face un impeccable quadrillage des Aiglons. Les marseillais, à l'instar des matches précédents, font un gros pressing au milieu animé par Johansen. Mido et Drogba en pointe tentent de récuperer les médiocres ballons que leur donnent leurs camarades de jeu, à commencer par Sebastien Perez haut la main, pire centreur du championnat de France.



24ème minute : Meriem fait une belle ouverture pour Mido qui fixe Traore et centre impeccablement pour Drogba qui marque. Hors-jeu immaginaire sifflé par monsieur l'arbitre.

La cabale anti-marseille continue ...

L'arbitre est largement le plus mauvais sur le terrain en ce début de match ... mais le pire, c'est que ça ne fait que commencer.



29ème minute : Sur un dégagement bakaïesque de Runje, Cherrad récupère le ballon et ouvre son pied. Runje impeccable détourne : Nice est dans le rythme, Marseille pas vraiment ...



32ème minute : La défense niçoise cafouille sous la pression olympienne et remet dans les pieds de Meriem qui prend sa chance à l'angle gauche de la surface. La frappe à ras de terre est détournée mais parfaitement captée par Grégorini.



0-1: Centre de Cherrad détourné par Meite. Le ballon file dans l'axe et Laslandes comme une bombe arrive et frappe de volée des 25 mètres : but imparable. Runje n'a même pas bougé (35ème minute)



Passent alors 15 minutes durant lesquelles les deux commentateurs de TPS dont Domenech (connu pour sa médiocrité en tant que joueur et entraineur mais qui prouve qu'il a de la ressource dans le domaine) se gargarisent sur le jeu Niçois. Il est vrai que lorsqu'on refuse les buts marseillais, tout devient plus facile.

Le côté droit phocéen (Perez et Marlet) est purement lamentable ; Marlet l'inexistant et Perez vendangeur.



45ème minute : l'arbitre oublie un hors-jeu de Cherrad dont l'aiglon ne tire pas profit. On l'a échappé belle d'autant que Pitau tente une audacieuse frappe dans un angle fermé. Le cuir part vers la lucarne mais Runje dégage en corner.



La mi-temps s'achève sur les sifflets du public.

Dans les vestiaires, Perrin n'a pas le temps de recadrer ses hommes que ce sont eux qui prennent la parole pour se remettre mutuellement en place : cette équipe a de l'âme. Ce n'est pas la première fois que cela se produit et c'est assez inhabituel pour des professionnels.

La révolte a sonné. Les clairons du Vel vrombissent de la rage des olympiens.

Drogba commence le bal d'une frappe de volée cadrée dans les 25 mètres dans les bras de Gregorini. Meriem s'impose peu à peu clairement comme le pivot du milieu marseillais. En retrait comme plus avancé, l'ex-bordelais (et on l'espère de manière définitive) maitrise le milieu en orientant le jeu phocéen à sa guise.



48ème minute : Superbe centre de Meriem (le seul qui sache bien le faire dans ce groupe avec Mido) pour une non moins superbe tête de l'Egyptien détournée par le portier azuréen. Sur le corner qui suit, Van Buyten enfonce le ballon sur le poteau gauche niçois d'une tête surpuissante.



51ème minute : Penalty non sifflé sur Drogba



L'OM monopolise le ballon. Le milieu trouve enfin ses attaquants dans des bonnes conditions. La présence athlétique du duo Mido/Drogba fait mal aux défenseurs adverses.



1-1: Corner de Meriem que reprend Mido en remise pour Drogba qui en vrai buteur marque (56ème minute)

L'arbitre valide le but. Etonnant, non ?

Sur chaque corner, il y a systématiquement faute sur nos trois géants et rien n'est sifflé. Etonnant, non ?

Le jeu aérien des marseillais survoltés plombe le jeu niçois complètement dépassés physiquement. Mido sollicite de plus en plus le public marseillais.



68 ème minute : Alain Perrin choisit une option offensive en faisant entrer Sytchev en lieu et place de Johansen, très discret dans cette rencontre.



Van Buyten et Meite récupèrent chaque dégagement des niçois qui ne font plus qu'une chose : défendre. Les olympiens pilonnent la défense niçois qui tient, qui tient mais jusqu'à quand ?



81ème minute : nouvelle occasion pour Marseille avec un ballon dégagé par Nice dans les pieds de Skacel. Le latéral gauche olympien prend sa chance des 25 mètres d'une frappe tendue. Grégorini sauve son équipe en détournant du poing.



84ème minute : deuxième remplacement de Perrin avec la sortie de Vachousek et l'entrée du milieu défensif suisse, Celestini.



88ème minute : encore un excellent corner de Meriem qui trouve la tête de Mido qui, voulant mettre trop de puissance, trouve les tribunes.



90ème minute : Meriem à la baguette offre un autre caviar à Mido qui bouffe la feuille de match en butant sur un excellent Grégorini (bradé par l'OM)



2-1: Sytchev bouffe le reste de la feuille de match que Mido avait entamée quelques minutes avant (94ème minute). Mais l'arbitre a vu une faute sur Mido dans la surface : penalty de compensation pour l'OM.

Drogba en vrai serial buteur prend ses responsabilités et marque.



C'est la délivrance ...

Le public exulte ...





Conclusion:

Victoire arrachée à quelques secondes de la fin mais victoire méritée. L'équipe a montré ce soir deux visages : Jekyll and Hyde sur un piteux rectangle vert.. Les marseillais nous ont offert du vrai spectacle dans les dernières 45 minutes avec un gros engagement physique, une belle maitrise technique et une envie qui fait plaisir. Meriem prouve matches après matches qu'il est clairement le patron du milieu et un des plus dangereux passeurs olympiens. Johansen a aussi fait un très gros travail de récupération et de pressing ; je pense qu'il a enfin fait taire (définitivement) les critiques. La grosse satisfaction de la soirée est aussi la grosse présence de nos deux attaquants (Mido et Drogba) qui ont posé beaucoup de problèmes aux Aiglons. Sytchev pourra certainement faire connaissance avec le banc de touche pendant quelques temps.

Je concluerai sur une phrase qui m'a été glissée par Felow : "en jouant 45 minutes par match, on va finir la saison très fort".





Les marseillais en vue:

Meriem

Drogba

Mido



Les marseillais aveugles:

Perez

Marlet

Skacel

Infos sur le match

samedi 27 septembre 2003 (Saison 2003/2004) - 52 000 spectateurs

Arbitré par Pascal Viléo

Onze marseillais

Vedran Runje, Sébastien Perez, Daniel Van Buyten, Abdoulaye Meité, Rudolf Skacel, Steve Marlet, Camel Meriem, Pascal Johansen, Stepan Vachousek, Ahmed Hossam Mido, Didier Drogba, Remplaçants aucun remplaçant

Les buteurs

Didier Drogba (0') Didier Drogba (0')

Remplacements

Avertissements

Les notes de FootMarseille

  • Pas de note pour ce match
  • Précédents matchs de l'OM

    Dans l'actualité de l'OM