Résumé match
Nantes - OM

Après l'excitation passée des joutes européennes, les marseillais devaient se tourner vers des horizons plus terrestres : la Beaujoire et son élevage de canaris. Si les matches de Coupe d'Europe laissent toujours des traces (à fortiori quand c'est une défaite), l'effectif marseillais a cette année de la ressource pour faire face aux blessures et aux coups de fatigue. Hemdani et Beye blessés, Perrin peut désormais remplacer avantageusement le meilleur ou le pire de ses hommes. Celestini, l'homme de confiance de Perrin, à qui on prête de meilleures performances en interview qu'en match, bénéficie d'un régime de défaveur puisqu'il ne sera pas au chaud chez lui mais sur le gazon à reluquer ses camarades.

Meilleure défense du championnat, les phocéens avaient donc comme objectif ce soir de se ruer dans le volière, de " fermer " la cage aux oiseaux et de mettre une volée aux petits jaunes pour afffirmer un peu plus les ambitions nationales du club. Une mission pas si impossible que çà quand on compare les effectifs ...





Le match:

Les Nantais commencent le match avec un gros pressing. Sytchev commence le sien avec la tarif habituel : ballons perdus sur ballons perdus.



1-0 : Superbe centre en retrait de Pujol et non moins superbe reprise de volée du pagayeur nantais qui trouve l'intérieur du but de Runje. Beau but. Imparable. Le match commence mal ...



Les marseillais essayent de reprendre le jeu à leur compte avec les montées de Perez et de Skacel, l'apport offensif de nos 2 récupérateurs occasionnels Johansen et Meriem pour alimenter le timide Marlet et l'inconstant Vachousek.



9ème minute: combinaison Vachousek/Johansen. L'ex-strabourgeois centre pour Drogba qui décoche une superbe tête détournée par Landreau alors qu'elle allait directement sous la tranversale.

13ème minute: Van Buyten aux fraises, Pujol manque le coche devant Runje.



Je passe sur l'épisode de la main de Yepes devant Marlet, après celle de Da Rocha sur un tir de Meriem. Les nantais essayent de mettre de l'aggressivité dans leur jeu pour contrer la domination phocéenne (58% de possession de balle en cette 1ère mi-temps). Les marseillais arrivent à enchainer de bons mouvements collectifs mais leur empressement à trouver Drogba (conjugué à un Sytchev de niveau CFA) annihile tous leurs efforts.



28ème minute : Pujol servi par Vahirua frappe sur la transversale. Le KO n'était pas loin. On connaissait " le jeu à la nantaise " à tendance boy-scout ; voilà les nantais à la sauce italienne, agressivité et réalisme.



La faiblesse technique et le physique de gnome du Russe sont un vrai handicap pour l'attaque marseille. Meite est régulièrement débordé par Pujol quand il ne l'est pas par Vahirua. Quand on se fait bouger par ce type d'attaquant, on peut craindre le pire en ligue des Champions.

Une seule réflexion vient à ma plume en cette fin de 1ère mi-temps : Sytchev RETOURNE EN SIBERIE !!!



Sytchev revient sur le terrain pour la 2ème mi-temps: consternant quand on sait que Mido trépigne sur le banc. Autre question: pourquoi ne pas positionner Marlet attaquant et Sytchev milieu ?

Marseille domine de nouveau la partie avec une attaque qui penche sur la droite (Perez-Marlet) et une troublante tactique à l'anglaise, un pseudo " kick and rush ". Le nom de Mido est scandé par les supporters marseillais venus en nombre chez les canaris.



58ème minute: Da Rocha trouve Pujol au milieu de 6 marseillais ; l'avant-centre nantais bute sur Runje.



Yepes et Delhommeau se régalent sur les longs ballons olympiens. L'OM est à bout de souffle et ne se procure plus d'occasions.



62ème minute: meilleure nouvelle du match - Sytchev sort et est remplacé par Mido.



Meriem et Johansen épuisés à faire l'essui-glace entre la défense et l'attaque, non contents de ne plus récupérer de ballons, commencent à en perdre. Les nantais imposent toujours sur un rythme infernal l'arrière garde marseillaise dès le rond central par un quadrillage efficace avec plusieurs rideaux défensifs. Ils arrivent même à se créer de plus en plus d'occasions (tir de Da Rocha sur Runje, tir à coté de Pujol).

Mido donne un supplément technique et physique mais n'est ce pas déjà trop tard ?



76ème minute: Meite se prend pour Nesta mais fait une Baka ; il se fait subtiliser le ballon par Pujol et il faut tout le talent de Runje pour éviter le pire.



Le milieu phocéen est asphyxié par le pressing nantais. Les marseillais n'arrivent pas à construire et encore moins à se crééer des occasions.



81ème minute: Corner de Vachousek et tête puissante de Sebastien Perez sur la transversale.





Conclusion:

Ce sont finalement les nantais qui nous ont volé dans les plumes. Trop brouillons tactiquement, pas assez aggressifs ni pressants, pas assez précis techniquement, les olympiens ont assurément souffert des efforts consentis face aux stars madrilènes. L'arbitre, s'il a été correct, a omis de siffler bon nombre de fautes des nantais dans leur surface. Ce n'est cependant pas une excuse. L'OM n'a pas été bon. Perrin non plus ...





Les Marseillais en vue:

Meriem

Runje



Les Marseillais aveugles:

Sytchev

Meite

Marlet

Infos sur le match

dimanche 21 septembre 2003 (Saison 2003/2004) - 35 500 spectateurs

Arbitré par Laurent Duhamel

Onze marseillais

Vedran Runje, Sébastien Perez, Daniel Van Buyten, Abdoulaye Meité, Rudolf Skacel, Steve Marlet, Camel Meriem, Pascal Johansen, Stepan Vachousek, Dmitry Sytchev, Didier Drogba, Remplaçants aucun remplaçant

Les buteurs

aucun buteur olympien

Remplacements

Avertissements

Les notes de FootMarseille

  • Pas de note pour ce match
  • Précédents matchs de l'OM

    Dans l'actualité de l'OM