Résumé match
OM - Caen

Rudi Garcia a aligné un onze très différent de celui de Konya : Mandanda - Sarr, Rami, Abdennour, Amavi - Luiz Gustavo, Lopez, Sanson - Thauvin, Payet, Mitroglou.

Les Olympiens sont entrés très fort dans leur match, pressant les Guingampais très hauts et les empêchant de ressortir le ballon efficacement. Les situations se sont enchaînées, Thauvin a frappé au ras du poteau (6e), puis Mitroglou a enchaîné un contrôle poitrine-tir qui n'a pas surpris Johnsson (17e). Luiz Gustavo, qui nous a fait quelques numéros, s'est fait bousculer dans la surface : il y avait penalty, mais l'arbitre, Monsieur Delerue, n'a pas sifflé (25e). Pour rappel, l'OM n'a plus bénéficié de penalty depuis le 27 janvier 2017. C'est finalement Thauvin, une nouvelle fois, qui a débloqué la rencontre. Bien servi par Payet, le milieu offensif a enchaîné quelques dribbles, dans un petit périmètre et battu le portier breton du pied gauche (1-0, 31e). Johnsson a empêché Mitroglou de doubler la mise, alors qu'il avait bien croisé sa tête (35e).

L'OM a surclassé Guingamp, en première mi-temps (14 tirs, 79 % de possession du ballon). Néanmoins, il n'est pas parvenu à faire le break. Il faudra y arriver en seconde période.

Thauvin

Les hommes de Rudi Garcia ont continué à maîtriser, après la pause. Néanmoins, les occasions se sont faites plus rares, alors qu'ils ont eu tendance à tricoter et à se faire des passes, aux abords de la surface guingampaise. Bien servi en retrait par Thauvin, Sanson s'est fait contrer in extremis par Kerbrat (61e). Après s'être vu refusé un coup franc incontestable à centimètres de la surface, Payet a été remplacé par Ocampos (70e). Le capitaine olympien a paru plus en jambes, ce dimanche. Anguissa a remplacé Sanson, visiblement fatigué (78e).

Supporters

Thauvin a encore gâché une action immanquable, expédiant un tir au-dessus alors qu'il disposait de coéquipiers au centre et de la possibilité d'assurer sa frappe à raz de terre (78e). Gustavo a bien enroulé une frappe, qui a été sortie par le gardien breton (80e). Puis Tabanou a manqué de peu de tromper son propre gardien, à la suite d'un corner (81e). Sakai a remplacé Thauvin (89e). La fin de rencontre n'a pas été sereine, Anguissa a notamment fait une entrée très inquiétante. On se rend compte combien son mental est friable... La victoire a néanmoins été acquise, et c'est bien l'essentiel.

L'OM a largement dominé Guingamp, mais s'est fait peur en fin de rencontre. On peut regretter les nombreuses opportunités gâchées. Au classement, le club phocéen est dans le bon wagon et revient à un point de Lyon et Monaco, qui affrontera le PSG, ce soir.

Dans l'actualité de l'OM