Résumé match
OM - Strasbourg

Moins de trois jours après la claque reçue à Lyon, les Marseillais accueillent Strasbourg pour se relancer et rester au contact des premières places.
Duje Caleta-Car est suspendu alors qu'Adil Rami, Rolando et Clinton Njie sont blessés, c'est-à-dire trois défenseurs centraux. Malgré cela, Aymen Abdennour n'a toujours pas été retenu par Rudi Garcia qui aligne une variante de son système habituel, le 4-3-3 à un milieu défensif avec quelques rotations de joueurs. Steve Mandanda est de retour dans le but avec une défense composée de Jordan Amavi à gauche, Bouna Sarr à droite, Boubacar Kamara et Luiz Gustavo dans l'axe ; Kevin Strootman est le milieu défensif avec Maxime Lopez et Morgan Sanson plus haut ; Florian Thauvin, Valère Germain et le capitaine Dimitri Payet sont les trois attaquants de droite à gauche.
On retrouve sur le banc de touche Yohann Pelé, Hiroki Sakai, Tomas Hubocan, Grégory Sertic, Lucas Ocampos, Nemanja Radonjic et Kostas Mitroglou. Christopher Rocchia est le 19ème homme et regarde ses partenaires depuis la tribune.

L'OM a le ballon mais, sur leur première attaque, les Alsaciens ouvrent le score à la demi-heure. Payet égalise peu après et Sanson donne l'avantage aux siens avant la pause.
Amavi se faire exclure en tout début de seconde période très bêtement. L'OM recule, subit et cède à la dernière minute du temps réglementaire. Miraculeusement, Germain donne la victoire aux siens dans les arrêts de jeu.

L'homme du match


Valère Germain (6.5) : préféré à Mitroglou à la pointe de l'attaque, il a remisé le ballon pour Payet sur le deuxième but puis fait une belle déviation de la tête pour Sanson dans les premiers instants de la seconde période. Passé à droite quand l'OM était en infériorité, il s'est appliqué à se replacer et défendre. Il a fait un bon débordement (mais un centre imprécis) et a surtout été présent pour placer un plat du pied pour arracher une victoire assez inespérée.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (5) : de retour de blessure, il n'a touché que deux ballons en première période : sur le premier, il a dévié le tir de l'ouverture du score et le second a été un dégagement au pied avant la pause. Il a détourné une frappe puissante après la pause et aurait peut-être sortir plus vite sur le second buteur strasbourgeois. Une rentrée très moyenne pour le portier phocéen.
Bouna Sarr (5) : préféré à Sakai, il a fait une première période timide avec un centre raté. Auteur d'un bon débordement en début de seconde mi-temps, il a fait un tacle inutile et dangereux qui aurait pu lui coûter un jaune dans une période où l'OM faisait beaucoup de fautes et a pris plusieurs cartons. Il n'a pas été irréprochable en fin de match alors que son équipe défendait.
Jordan Amavi (3) : il a commencé par quelques montées en début de match puis a été battu à la course sur l'ouverture du score (où il aurait pu s'arrêter et mettre hors-jeu le Strasbourgeois). Avant le repos, il est au départ de l'action du but de Sanson avec une longue ouverture pour Germain. Il a pris un carton rouge sévère (surtout que cela a été confirmé par la vidéo) mais cette faute était totalement inutile. Il a donc énormément handicapé ses partenaires.
Boubacar Kamara (6) : avec les absences de Rami et Caleta-Car, il était titulaire au poste de stoppeur droit. Il a correctement tenu son rôle surtout dans une défense si fébrile.
Luiz Gustavo (5) : quelques bonnes interventions pour le Brésilien qui n'a pas été dominateur sur le seul attaquant du Racing. Il a pris un carton à l'heure de jeu alors qu'il était battu et, le capitaine à la sortie de Payet, n'a pas été assez vif et tranchant sur l'égalisation.
Kevin Strootman (6) : seul milieu devant la défense, il a fait une intervention ratée sur le premier but mais a été précieux pendant l'infériorité numérique avec de la présence et de l'envie. Il a aussi placé un tir contré et fait la passe précise pour Sakai à l'origine du but de la victoire.
Maxime Lopez (4.5) : de retour dans le onze de départ dans un poste de milieu droit, c'est sur une mésentente avec Thauvin et un repli défensif pauvre que Strasbourg a ouvert le score. On l'a ensuite trop peu vu.
Lucas Ocampos (non noté) : il a joué le dernier quart de la rencontre à la place de Lopez. Il a évolué sur l'aile gauche, a touché pas mal de ballons et s'est battu même s'il a été brouillon sur les deux belles opportunités qu'il a eues.
Morgan Sanson (6) : le milieu gauche a surtout fait une super frappe pour le deuxième but juste avant la pause. Au retour des vestiaires, il a perdu un duel face au gardien. Il a ensuite pris un carton jaune foncé avant de céder sa place.
Grégory Sertic (non noté) : entré en fin de match au milieu de terrain à la place de Sanson pour verrouiller le match, on n'a pas eu le temps de le voir.
Florian Thauvin (6) : il a eu la première occasion avec une frappe sur le gardien après une combinaison avec Payet sur un coup-franc. Auteur de la perte de balle à l'origine de l'ouverture du score où il a été incapable de revenir pour gêner le dernier passeur, il est allé chercher le penalty de l'égalisation. De temps à temps à gauche, il n'a pas été très précis notamment sur les coups de pied arrêtés. Il a évolué avant-centre quand l'OM était à 10 et a placé une belle tête en fin de match détournée par le gardien.
Dimitri Payet (5) : le capitaine était positionné sur le flanc gauche mais il a finalement été souvent dans l'axe. Imprécis sur ses coup-franc et corners, il a transformé sereinement le penalty de l'égalisation et est sorti après l'expulsion d'Amavi pour faire entrer un défenseur.
Hiroki Sakai (non noté) : entré à la place du capitaine sur le côté gauche pour compenser l'exclusion d'Amavi, il a mis de l'envie et s'est arraché sur une montée rageuse pour le but de la victoire.

Après un match qu'ils se sont rendu difficile à cause d'une grossière nouvelle erreur d'un défenseur, les Olympiens ont finalement arraché la victoire dans le temps additionnel après une rencontre à rebondissements face à des Alsaciens d'abord très regroupés puis assez entreprenants.
Les performances marseillaises n'ont pas été exceptionnelles dans l'ensemble. Jordan Amavi hérite sans contestation du titre du pire Phocéen alors que Valère Germain, pour son but dans les arrêts de jeu, peut être considéré comme le meilleur.
Il faudra rapidement régler ces problèmes défensifs car l'OM version 2018-19 est pour le moment une passoire et il sera compliqué de marquer autant de buts à chaque match pour compenser les bévues. Le match à Lille dimanche sera un bon test face à une équipe qui a réussi son début de saison.

Infos sur le match

mercredi 26 septembre 2018 (Saison 2018/2019) - 47 000 spectateurs

Arbitré par François Letexier

Onze marseillais

Steve Mandanda, Bouna Sarr, Jordan Amavi, Boubacar Kamara, Luiz Gustavo, Kevin Strootman, Maxime Lopez, Morgan Sanson, Florian Thauvin, Dimitri Payet, Valère Germain, Remplaçants Florian Escales, Tomas Hubocan, Nemanja Radonjic, Kostas Mitroglou,

Les buteurs

Dimitri Payet (41') Morgan Sanson (44') Valère Germain (92')

Remplacements

Avertissements

Les notes de FootMarseille

Précédents matchs de l'OM

Dans l'actualité de l'OM