Lyon - OM : Cheyrou présente la rencontre


Au lendemain de la rencontre de Ligue des Champions, il est déjà l'heure pour les joueurs de l'OM de se focaliser sur la rencontre de championnat du week-end qui les opposera à l'OL. Benoit Cheyrou s'est ainsi confié sur le site officiel du club pour analyser l'adversaire lyonnais.
Malgré les résultats acquis du milieu de semaine et le repos plus conséquent des Marseillais, l'Olympien ne s'attend pas à prendre de haut l'équipe lyonnaise. "Nous sommes en confiance après une telle victoire mais gagner 6-1 ne suffit pas pour battre Lyon. Ce sera un très gros match. Ils ont un gros effectif et ils peuvent faire tourner, De plus, ils sont habitués à jouer tous les trois jours. Cela peut être un plus pour nous mais Lyon a les moyens de faire face."

Jugeant le début de saison de ses rivaux "intéressant", le milieu phocéen prévient de l'envergure de leur équipe, "les recrues se sont bien intégrées. On sent une équipe solide. L'équipe est plus homogène par rapport aux années précédentes. Elle n'est plus dépendante de une ou deux individualités", sans oublier d'affirmer la particularité de la rencontre, "l'an passé, ils ont été vexés de ne pas remporter le titre. Cette saison, ils veulent prouver qu'ils sont encore là, qu'ils ne sont pas morts. Contre nous, ils seront très motivés pour s'imposer. Toutes les équipes, même Lyon, est plus motivés pour jouer contre l'OM que contre une autre équipe..."

Alors que les hommes de Dider Deschamps ont semble-t-il repris confiance face à Zurich, l'ancien Auxerrois s'attend à une rencontre relevée : "c'est une équipe qui joue, il y aura donc peut-être plus d'opportunités. Ce sera différent des matches que l'on a l'habitude de jouer avec des formations qui ferment le jeu et qui sont regroupées derrière. Lyon développe un bon football, joue assez haut. Peut-être que cela nous conviendra plus mais ça reste une grosse équipe."


Par arwin le jeudi 05 novembre 2009 à 14h34 - 4381 lectures.
Lyon - OM : un OL diminué ?
Milan - OM sur TF1

Lyon - OM : son actualité