OM : quand Al-Hilal nous branche ...


Il est doux de voir que L'Equipe a de nouveau choisi son camp en se rangeant gentiment derrière le "conglomérat de parisiens" qui dirige actuellement l'OM. Jamais à court de mauvais coups quant il s'agit de vendre grâce à l'OM, le quotidien du groupe Amaury donne la parole au manager général d'Al-Hilal, Sami al-Jaber. "C'était non-professionnel de ne pas l'avoir prolongé. C'était une chance inouïe pour nous."

Remettons les choses à leur place. Si Robert-Louis Dreyfus et ses amis sont les boss du club, qui les empêcher de prolonger Eric Gerets et de donner une augmentation à celui qui avait déjà l'un des plus gros salaires du club (joueurs compris) quelques mois après une augmentation donnée par Pape Diouf ? Personne. Ils ne l'ont pas fait et ont même été de ceux qui n'en voulaient pas.

Ensuite, ne laissons pas Eric Gerets comme un chevalier blanc dans l'affaire ... S'il avait attendu gentiment la fin de saison, il aurait certainement eu sa prolongation. Signer précipitamment pour un club de dresseur de chameaux sur l'autel du pétro-dollars, ça ressemble plus au départ le plus pitoyable dans le football français qu'à autre chose.

Ensuite, il faut aussi rappeler que le début de l'embrouille Gerets, c'est RLD qui en est à l'origine avec cet article publié dans les colonnes de L'Equipe (tiens encore eux) où il mettait une pression énorme sur le trio Anigo / Diouf / Gerets sans réelle raison. Et s'il avait voulu avoir Gourcuff et Alex, le suisse n'avait qu'à les acheter ! Personne ne le lui aurait reproché.


Par TontonFlingueur le samedi 20 juin 2009 à 11h54 - 14492 lectures.
T. Rolland ou comment toucher le fond ?
José, pars si tu nous aimes

OM : son actualité