La Juventus pénalisée en partie à cause de l'OM ?

Reconnue coupable de montages financiers douteux, la Juventus Turin vient d'écoper d'un retrait de 15 points au classement. La justice sportive italienne a condamné la Vieille Dame, auteurs d'achats et de ventes, où elle a surévalué des joueurs volontairement. L'échange entre Marley-Aké et Franco Tongya avec l'OM en 2021 est notamment pointé du doigt.

La Juventus pénalisée de 15 points




Pratique contestable, bien que courante en Serie A, “le double-transfert”, ou plutôt “l'échange de joueurs” a fait du mal à la Juventus. Sur-utilisées, ces techniques ont servi à la Vieille Dame à échanger des dizaines de joueurs au cours des dernières saisons, tout en sur-évaluant les transactions, et ainsi faire circuler toujours plus d'argent. 15 points ont été soustraits par la justice sportive italienne aux Bianconeri qui ont perdu 7 places au classement.

Dans l'After-Foot, le journaliste Johann Crochet a détaillé les transactions douteuses de la Juventus Turin. Ces dernières années, l'OM avait établi un double-transfert avec les Piémontais, qui a pu être analysé par la justice et servir d'exemple pour juger l'équipe italienne : “Tout le monde connaît le transfert Arthur/Pjanic, mais il y a eu beaucoup d'échanges sur des jeunes joueurs, c'est là que le bât blesse. Notamment avec l'OM entre Franco Tongya et Marley Aké”.

Le journaliste précise ensuite le montant de ces transactions qui s'élève à 8 millions d'euros chacune. Si Marley Aké compte aujourd'hui plusieurs apparitions à son actif avec la Juventus, Franco Tongya n'a jamais porté le maillot olympien et évolue désormais à Odense au Danemark. Marley Aké va sûrement quitter la Juventus dans le cadre d'un prêt, mais la Vieille Dame semble encore compter sur lui. Un échange que l'on pouvait déjà trouver douteux à son officialisation le 28 janvier 2021, en comparant simplement les montants et le faible expérience des concernés.

L'OM n'est pas le seul club à avoir effectué des transferts de ce type avec les Turinois. Barcelone, Manchester City, la Sampdoria, le Genoa ou encore l'Atalanta ont pu établir des échanges aux sommes dérisoires avec la Juventus. Mais comme pour l'OM, il n'y a quasiment aucune chance que des sanctions soient prises envers ces équipes.


Par FootMarseille le mardi 24 janvier 2023 à 18h14 - 3255 lectures.
Ex-OM : Brest teste Loïc Rémy
Thauvin à Lyon ? Aulas tacle Riolo

Marley Aké : son actualité

3 réactions à cet article
24/01/2023 à 18:29
Pytheas83bm
Pytheas83bm

il est clair que la valeur des deux joueurs a été surévaluée....
d'ailleurs au final, on n'en est pas trop sortis gagnants car tongya, quand on l'a résilié, il restait 3 ans à amortir ce qui a du créer un résultat exceptionnel négatif de 5 M environ sans parler du salaire qu'on lui devait jusqu'à fin 2025. il ne devait pas gagner bien lourd, peut être 4 ou 5000 par mois, ce qui ferait du 50/60 000 par an.

24/01/2023 à 20:42
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Et tout cela pour 2 joueurs qui n'auront laissé aucune trace sportive de leur passage au club...

25/01/2023 à 08:33
allofs
allofs

Ceci dit, je trouve le retrait de points bien léger, vu que la Juve est récidiviste et coutumière des affaires. Arranger des matchs serait plus grave que de fausser l'équité financière et donc sportive?
Quid du PSG et de ses pratiques qui faussent le championnat depuis 12 ans?

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit