La FFF répond aux ONG pour le Qatar

Accusée de ne pas s'exprimer clairement sur le respect des droits humains au Qatar, la FFF s'est défendue. L'instance affirme avoir mis en oeuvre des mesures de vérifications au sujet des droits sociaux dans le camp de l'équipe de France et ajoute que l'organisation de la compétition a permis des avancées sociales à Doha.

Qatar




Noël Le Graët connait un début d'automne tourmenté. Après les révélations de So Foot sur l'alcoolisme et les luttes internes, le président de la FFF a été accusé par Romain Molina de passivité sur de nombreux cas d'agression sexuelle survenus dans divers organes de la fédération. Mais l'instance doit également se justifier concernant son positionnement très discret vis-à-vis du Qatar, qui fait l'objet de nombreuses accusations au sujet des conditions de travail des ouvriers sur les chantiers des stades de la coupe du Monde.

Dans un communiqué adressé à l'AFP, la FFF a répondu aux accusations proférées par plusieurs ONG dont Amnesty International, concernant le Mondial qatari, indiquant "avoir mis en oeuvre différentes mesures de vérifications concernant le respect des droits sociaux et l'application de conditions de travail respectueuses sur le camp de base de l'équipe de France". Elle préfère voir le positif : "Participer ne signifie pas fermer les yeux et cautionner (...) L'organisation de cette Coupe du monde a cependant permis des avancées sociales au Qatar que même certaines ONG reconnaissent, y compris Amnesty International. Même si la réalité du terrain n'est pas parfaite, ces progrès sont indéniables et positifs", a-t-elle aussi écrit.

Amnesty International, qui se satisfait de peu, s'est réjouie que la FFF sorte enfin du silence sur un sujet qui paraissait tabou. L'ONG a notamment salué le fait que la Fédération se soit montrée favorable à la création d'un fonds d'indemnisation pour "les travailleuses et travailleurs dont les droits ont été violés depuis 2010".
Plus largement, et même dans les médias, les prises de position contre le Qatar ont été plutôt rares, dans l'Hexagone, ces derniers mois. Il y a quelques jours, le Quotidien de la Réunion a annoncé qu'il ne couvrirait pas le Mondial.


Par FootMarseille le dimanche 25 septembre 2022 à 10h39 - 1778 lectures.
Ça se précise pour l'avenir de Bielsa
Kamara touché aux ligaments du genou

FFF : son actualité

4 réactions à cet article
25/09/2022 à 11:18
Coracino34
OM

De la corruption à l'état pur!!! Le Qatar achète ce qu'il veut! Une Coupe du Monde de Handball, une Coupe du Monde de Football, le PSG (pour se faire bien voir pour acheter tranquillement tout ce qui a de la valeur en France). Le tout entouré de belles courbettes de la part de toutes les instances (qui ont touché le pactole!), des personnes influentes qui n'ont pas été oubliées (Platini, Sarkozy... et j'en passe!). A vomir!!!!

25/09/2022 à 17:30
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

D'accord avec toi.
Il est quand même grand temps que N. Le Graët qui la présidence...

25/09/2022 à 18:11
lebarboteur
lebarboteur

Un arbitrage à la Pilate. Sur le camps de base EdF tout va bien... le reste on s'en lave les mains.

25/09/2022 à 19:17
jörm
OM

"la Fédération se soit montrée favorable à la création d'un fonds d'indemnisation"

Nan mais stop à un moment donné. Ce fond, qui va payer ? les ligues de foot ? Les particuliers ou les entreprises via des dons ?

C'est au qatar (allez, on met la FIFA dedans) d'indemniser, pas les autres.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit