Longoria : "Il y a eu beaucoup de paroles données qui n'ont pas été respectées"

Pablo Longoria s'est exprimé sur le départ libre de Boubacar Kamara. Il admet que certaines paroles données n'ont pas été tenues.

Pablo Longoria




Au micro de RMC Sport, Pablo Longoria a commenté le départ de Boubacar Kamara. Le président de l'OM respecte le choix du joueur : "Dans la vie, il faut toujours respecter les choix personnels. On m'a beaucoup posé cette question, et pas seulement pour Kamara. Mais dès qu'il s'agit d'un joueur libre, je dis toujours qu'il faut respecter les décisions personnelles de tous les joueurs. Nous avons des regrets au sein du club, moi aussi. Je dis toujours que je n'ai jamais perdu un joueur libre dans ma carrière. On a beaucoup discuté avec son entourage en offrant plusieurs possibilités. Mais la liberté individuelle de chacun de prendre des décisions sera toujours respectée."

Le dirigeant phocéen fait remarquer que de plus en plus de joueurs quittent leur club formateur libre : "Il faut rappeler une chose: c'est compliqué dans le monde du football actuel. C'est une tendance depuis deux ou trois saisons : de plus en plus de joueurs partent libres de leur club formateur à l'issue de leur contrat, et ce n'est pas une bonne tendance pour le football en général. Ce sujet fait l'objet de discussions entre dirigeants du football européen. C'est une tendance de plus en plus dangereuse. Et surtout, c'est un choix individuel et c'est un joueur qui était très investi pour le projet cette saison. Il a réalisé une fin de saison énorme, conscient du risque de blessure que les joueurs qui partent libres prennent avec ce niveau d'engagement. Son niveau de performance lors du dernier mois de compétition a été l'une des clés qui nous a permis d'atteindre nos objectifs." Il refuse enfin de confirmer les propos tenus par Jacques Cardoze, au sujet de la promesse non tenue par les agents : "Je n'aime pas parler des conversations privées et de leur contenu. J'ai foi dans le respect entre les personnes. Mais dans la vie, je crois aussi à la parole donnée. Et ici, il y a eu beaucoup de paroles données qui n'ont pas été respectées."

Boubacar Kamara venait d'être appelé chez les Bleus. Sa décision de rejoindre les rangs d'Aston Villa constitue un virage étonnant et un calcul douteux pour l'avenir.


Par FootMarseille le jeudi 26 mai 2022 à 10h03 - 2469 lectures.
Mercato : ça se complique pour Mohamed-Ali Cho
Mercato : la vérité sur le dossier Fofana

Pablo Longoria : son actualité

2 réactions à cet article
26/05/2022 à 12:57
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

D'accord avec la conclusion.
Ceci étant dit, tant pis pour lui s'il s'est planté sportivement en choisissant Aston Villa. C'est ce qui arrive quand on regard d'abord le salaire...

26/05/2022 à 13:00
jörm
OM

Eaxt, en substance, il dénonce ainsi le risque (la survie) pour les CdF, car si les joueurs partent gratos, a quoi cela sert il donc de former des joueurs.

A moyen terme, ça peut devenir catastrophique, surtout pou les clubs formateurs.

Et donc, un risque systémique pour tous les clubs, formateurs ou non.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit