Garcia : "On avait du batailler pour le premier contrat pro de Kamara"

Rudi Garcia a donné son sentiment sur la situation de Boubacar Kamara. L'ancien entraîneur de l'OM se rappelle que le joueur envisageait déjà de partir avant de signer son premier contrat professionnel.

Boubacar Kamara




Dans les colonnes de L'Équipe, Rudi Garcia a commenté le cas de Boubacar Kamara. L'ex-coach phocéen a rappelé que le minot avait carrément envisagé un départ de l'OM au sortir du centre de formation : "À ses débuts, ce n'était déjà pas gagné de le garder. On avait dû batailler pour son premier contrat pro." Et d'ajouter : "Le marché est comme ça désormais. Aujourd'hui, on a du mal à convaincre les joueurs de rester dans leur club formateur parce qu'il y a beaucoup de sollicitations étrangères, très tôt. Il y a tellement de choix que les jeunes ont le coeur qui balance entre rester dans leur cocon ou tenter leur chance ailleurs. J'avais été confronté à cette situation à Lyon, également, avec Pierre Kalulu qui avait finalement choisi de partir à l'AC Milan. Il est sur le point de devenir champion d'Italie."

Boubacar Kamara n'a prolongé que de 3 ans, en 2019, ce qui tend à confirmer qu'il n'envisageait pas de s'inscrire sur la durée avec l'OM. Il ne paraît pas prêt à faire de cadeau à son club formateur, comme Samir Nasri avait pu le faire.


Par FootMarseille le samedi 21 mai 2022 à 11h24 - 2641 lectures.
Sabo : "Gameiro marche sur l'eau"
Echouafni pense que les Marseillais sont trop fatigués

Rudi Garcia : son actualité

1 réaction à cet article
21/05/2022 à 13:45
Pytheas83bm
Pytheas83bm

clairement il faut se poser la question de l'intérêt d'un cdf.
les cdf ont été imposés par la fff parce que ça posait des problèmes de scolarité aux jeunes doués et en cas d'échec, des jeunes sans qualification se retrouvaient destinés à des boulots socialement dévalorisés.
des clubs ont flairé la brèche et s'y sont engouffrés de manière à y trouver une possibilité de revenus sans obligation de se qualifier pour une coupe d'europe pour équilibrer leur budget.
plus de 30 ans après, le football est tellement devenu un biz, qu'on n'a plus aucune certitude.
ok, on peut former une demi douzaine de jeunes par an jusqu'à leur premier contrat pro mais croire que ça va générer des dizaines de M, je pense que cette époque est révolue.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit