Cardoze veut poursuivre le travail de mémoire sur la catastrophe de Furiani

Jacques Cardoze s'est exprimé sur le devoir de mémoire lié à la catastrophe de Furiani du 5 mai 1992. Le directeur de la communication de l'OM a demandé à l'UEFA à ce qu'un hommage soit rendu aux victimes, en marge du match contre Rotterdam.

Stele Bastia Furiani




L'OM ne pouvait pas faire déplacer la rencontre face à Feyenoord. Pour autant, son équipe portera un brassard noir et un texte sera lu par le speaker André Fournel, avant le coup d'envoi. Des images et des messages seront aussi projetés sur les écrans du stade Orange Vélodrome. "Il était naturel et évident que nous nous devions de solliciter l'UEFA pour marquer ce match d'une empreinte de commémorations", a confié Jacques Cardoze (propos relayés par La Provence). Et d'ajouter en s'adressant à Josepha Guidicelli, Bastien Dumas-Paoli et Didier Grassin (représentants du collectif des victimes) : "Vous pouvez compter sur le club pour que le travail de mémoire se poursuive. On ne doit pas oublier et on doit poursuivre l'action pour que les jeunes générations sachent ce qu'il s'est passé et que ça n'arrive plus jamais. On a besoin de continuer à entendre tous ces témoignages."

Des hommages seront bien sûr aussi rendus en Corse, au stade Armand-Cesari de Furiani, devant la stèle, à la cathédrale Saint-Marie à la citadelle de Bastia, et enfin au théâtre de Bastia.


Par FootMarseille le mercredi 04 mai 2022 à 11h36 - 1533 lectures.
OM-Feyenoord Rotterdam : compos probables, chaine et horaire du match
Riolo milite pour Sampaoli aux trophées UNFP

Jacques Cardoze : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit