Sampaoli : "En première période, le jeu a été dicté par l'adversaire"

Face à la presse, Jorge Sampaoli a fait part de sa déception, après Feyenoord-OM (3-2). L'Argentin considère que la rencontre peut laisser des traces, alors qu'elle a été particulièrement intense.

Jorge Sampaoli




Face aux médias, Jorge Sampaoli a admis que Feyenoord était parvenu à imposer son football, en première mi-temps : "On a d'abord subi la pression d'une équipe qui est toujours insistante de ce point de vue là. On n'a pas été surpris, mais on a quand même été soumis au harcèlement de Feyenoord, et sans arriver à aller vraiment dans le camp adverse. En première période, le jeu a été dicté par l'adversaire, c'était ce qu'il souhaitait. En seconde, mon équipe a repris le contrôle, sans pouvoir égaliser sur ce match, qui s'est donc décidé sur une erreur non provoquée, juste après la pause", a-t-il expliqué.

"Une grande usure physique pour les deux formations"

Le coach de l'OM a aussi commenté la terrible erreur de Duje Caleta-Car, en défense : "Je crois qu'il y a tout un tas de facteurs. Le contexte, le pressing, plusieurs situations délicates... Mais dans ce type de compétition, tu n'es pas autorisé à te tromper. Cela a été dur de développer notre jeu. Cela a engendré une frustration, et nous avons ensuite commis des erreurs. C'est un véritable apprentissage pour l'avenir et pour le match retour."

Globalement, il pense que les Olympiens ont été secoués en première période et qu'ils ont été en mesure de réagir en seconde : "Je crois qu'en première période, cela a été défavorable, toutes ces émotions... On a joué comme les adversaires le voulaient. En seconde, on a contrôlé les actions, on a mieux joué dans le camp adverse. On a eu quelques occasions pour égaliser. Il faudra jouer comme ça au Vélodrome pour soumettre l'adversaire, sinon, nos possibilités seront limitées."

Jorge Sampaoli pense enfin que le match va laisser des traces : "Oui, parce que ça a été un match très disputé, engagé, et on rejoue dimanche une rencontre très importante (contre l'OL). Et on enchaîne par la revanche contre Feyenoord... Je suis persuadé que cela a été une grande usure physique pour les deux formations, tant la rencontre a été intense."

L'OM doit en effet très vite se reconcentrer sur la rencontre prévue contre l'OL, dimanche soir. Elle pourrait être décisive pour la qualification pour la Ligue des Champions.


Par FootMarseille le vendredi 29 avril 2022 à 08h14 - 2205 lectures.
Feyenoord-OM : les compos officielles
Guendouzi : "On reste en vie"

Jorge Sampaoli : son actualité

3 réactions à cet article
29/04/2022 à 09:23
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Attention à cette usure qui se manifeste depuis quelques semaines alors que nous approchons la fin de saison.
Ce serait dommage de perdre sur les 2 tableaux...

29/04/2022 à 10:33
Pierre56
OM

Au delà de la fatigue, je m'aperçois que lorsque Rongier et passé au milieu, il a été énorme. Pour le match retour une défense à 4 avec Lirola à la place de Rongier et celui-ci au milieu changerait beaucoup de chose. Pour le reste de la défense Saliba, Kamara et Luan Peres. Pour le milieu Rongier, Gerson et Guendouzi ou Gueye, Payet derrière deux attaquants comme Milik et Under par exemple. De toute façon pour se qualifier il faut gagner par deux buts de différence.

29/04/2022 à 11:00
Vasco93
Vasco93

faut un schéma classique pour le retour on est s'est trop fait balader sur les cotés, le jeu de possession tu peux aussi le faire avec des tactiques normales et puis nous mettre Milik avec des joueurs qui savent centrer parce que les bataves ils vont jouer bloc baspour nous planter en contre

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit