L'arbitre de PSG-OM défendu par Chapron

L'arbitrage de François Letexier a fait polémique dimanche soir, entre un penalty litigieux accordé au PSG et un but refusé à l'OM pour un hors-jeu limite.

François Letexier




Selon l'ancien arbitre Tony Chapron, qui s'est exprimé sur Canal Plus, François Letexier a pourtant pris la bonne décision concernant le penalty sifflé contre Valentin Rongier : "Dès qu'on agrandit sa surface corporelle, on se met en danger. Le fait que le ballon touche la cuisse avant n'a pas d'incidence. Le règlement a été réécrit et en 2022, c'est comme ça. Avec le texte de loi, c'est très cohérent (de siffler penalty)."

Tony Chapron rappelle le règlement puis indique ce que Valentin Rongier aurait dû faire : "Il aurait fallu qu'il ait les bras dans le dos, et cela l'empêche ainsi d'être sanctionné. Il a pris le risque d'être sanctionné, et quand le ballon lui touche le bras, l'arbitre n'a pas d'autres choix que de siffler."

La distance séparant Valentin Rongier de Neymar, qui lui tire dessus, aurait pu mériter la clémence de l'arbitre central et du VAR, le milieu pouvant difficilement retirer son bras pour éviter que le ballon le touche à une si faible distance, d'autant que le ballon tape également la cuisse du joueur de 27 ans avant d'aller vers son bras. Mais non, pas de clémence pour l'OM, surtout face au PSG...


Par FootMarseille le mardi 19 avril 2022 à 11h45 - 2791 lectures.
Courbis critique Sampaoli pour Mandanda et Lopez
Sampaoli explique comment il fait face au calendrier démentiel

Tony Chapron : son actualité

9 réactions à cet article
19/04/2022 à 11:46
Tana
Tana

Dit le mec qui a récemment avoué avoir accordé des buts non valables pour al beauté du geste.

19/04/2022 à 12:02
kace
kace

sauf que rongier n’agrandit pas sa surface corporelle. le coude est près du corps. à aucun moment, le fait de mettre les mains dans le dos change quoi que ce soit. La preuve, ramos fait un coude sur le tir de guendouzi avec les mains dans le dos.

19/04/2022 à 12:48
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Bien vu "kace".
Mais je pensais que lorsqu'une partie du corps touchait le ballon avant de l'expédier vers le bras, il n'y avait pas pénalty...

19/04/2022 à 15:12
Yanis 93
OM

Ce Chapron est purement imbuvable.
Ses décisions sont liées à l'amour ou l'estime qu'il porte à un club.
Il est clair que nous ne sommes pas dans sa liste préférentielle

19/04/2022 à 19:12
Phaeton
Phaeton

Il m'a déçu, d'habitude je le trouve bon dans ses explications dans cette émission. Là, c'est un sketch. C'est même grave de dire des choses comme ça pour un match aussi important. La règle dit qu'il ne faut pas augmenter la surface de son corps. Le bras de Rongier est le long de son corps, en quoi il augmente la surface de son corps dans ce cas ?!

19/04/2022 à 21:28
bouloulou
bouloulou


mouais, pas vraiment le long du corp. Sa main est quand même à hauteur d'épaule. par contre son coude, qui lui touche le ballon, est à sa place. Il aurait mis les mains derrière le dos, le coude serait grosso modo au même endroit.

19/04/2022 à 21:30
GoraPizzHerria
GoraPizzHerria


Encore une très grande argumentation... C'est juste le bon sens même de distinguer les cas où le défenseur est immobile (genre Ramos)et ceux où il est en mouvement. Je ne dis pas qu'on peut forcément ne pas siffler mais encore une fois les arguments évoqués pour le faire font bien marrer.
Et puis, le bon sens, on sait depuis longtemps que Chapron n'en a pas, il a suffi de le voir arbitrer pendant une paire d'années.

19/04/2022 à 23:41
Phaeton
Phaeton


J'ai bien parlé du bras, pas de la main. Puisque comme tu le dis toi même le contact est au coude. Ce qui fait que, bras plié ou déplié, le bras aurait été au même endroit, c'est à dire toujours quasiment collé au tronc

20/04/2022 à 01:39
titom82
OM


Non là pas contre il ne faut pas déconner, si clairement le bras est décollé d'au moins 15 ou 20 cm, il agrandi la surface du corps mais ça reste non sanctionnable puisque qu'il s'agit d'un mouvement "naturel" dans la position et que le contact est immédiatement précédé d'un contact avec sa cuisse.

Le pénalty ne peut pas être accordé.

Le seul cas où une faute est sifflée dans la surface, avec un bras dans une position naturelle et un contact avec le ballon qui fait suite à un contact avec une autre partie du corps (autorisée), c'est lorsque c'est l'attaquant qui est sanctionné et que du contact avec la main ou le bras suit un but immédiat ou quasi immédiat.

Sinon la main n'est pas sanctionnée.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit