Bell se remémore les bananes reçues au Vélodrome

La rivalité entre Bordeaux et l'OM était à son paroxysme. Après son aventure phocéenne, Joseph-Antoine Bell avait décidé de rejoindre les Girondins. Les supporters ne l'ont pas accepté et ont commis l'inadmissible, l'intolérable en lui envoyant des bananes, au stade Vélodrome. L'ancien gardien de but, aujourd'hui âgé de 67 ans, s'est souvenu de cette scène honteuse.

Bell et l'OM de Tapie




"J'étais préparé. Le jour du match, on était à l'hôtel à Vitrolles. Au JT de 13h de TF1, ils avaient montré un sac de 50kg de bananes retiré du Vélodrome par la police. J'étais surpris, mais préparé. Je n'ai pas eu besoin de savoir que c'était dirigé, le chef d'orchestre, il est décédé aujourd'hui, c'était Bernard Tapie. Si un dirigeant était allé voir les supporters pour leur dire de ne pas le faire, cela ne se serait pas passé. Là, il avait mis de l'huile sur le feu en disant que j'avais insulté l'OM. Mon tort ? Avoir dit en signant à Bordeaux que les Girondins possédaient un centre d'entraînement. À l'OM, on s'entraînait un coup à Mazargues, à Luminy, à la Valentine...", a-t-il confié à La Provence.

"Ils ont fait un truc sans se rendre compte de la signification"

Et de poursuivre : "La saison précédente, quand je suis venu avec Toulon, il n'y avait rien eu contre moi. Pour moi, donc, les bananes sont dues à l'excitation provoquée par Tapie. C'est pour ça que des joueurs noirs de Marseille ont accepté ce geste contre un autre noir, car j'étais l'adversaire... Personne parmi les joueurs de l'OM, dont certains étaient mes anciens coéquipiers, ne m'a apporté son soutien, ni pendant, ni après. Aujourd'hui, les choses ont changé. Je reste persuadé que les supporters n'avaient pas conscience de ce qu'ils faisaient. J'ai l'habitude de dire que l'intelligence décroît avec la masse. Ils ont fait un truc sans se rendre compte de la signification. C'est pour ça que, à l'époque, je ne les avais pas ciblés."

Un bien triste souvenir qui montre bien les dérives imbéciles auxquelles peut mener une rivalité. L'OM peut aujourd'hui se targuer d'avoir des supporters fermement positionnés contre le racisme. Cela n'empêche pas d'assister régulièrement à des violences liées à d'autres formes d'intolérance.


Par FootMarseille le mercredi 29 décembre 2021 à 10h12 - 3133 lectures.
Riolo comprend que les Lyonnais aient la rage, mais...
Mercato : Milik n'ira pas à la Juventus

Joseph-Antoine Bell : son actualité

5 réactions à cet article
29/12/2021 à 11:58
Pytheas83bm
Pytheas83bm

je confirme les bananes.
ils les avaient cachées sous les gradins préfabriqués des populaires et une fuite avait permis aux forces de l'ordre de les confisquer avant le match.
tout marseille était au courant de l'intention.
c'était une initiative très très regrettable.
d'un autre côté, bell minimise un peu ses paroles. il n'avait pas dit que l'om s'entrainait sur des stades communauxpendant que bordeaux avait le haillan, il avait dit qu'il avait vu la différence entre l'om et un grand club en allant à bordeaux car ce dernier avait des installations supérieures au club marseillais. tapie lui avait répondu qu'un grand club, c'est un palmarès, des supporters et pas une maison à la campagne.
la remarque de bell pouvait vexer mais ça ne méritait pas cette démonstration, au moins dans son intention, ultra raciste.
ribery avait commis la même erreur en voulant aller à lyon.

contrairement à ce qu'on pense, aucune banane n'a été jetée ce soir là
des boulous boulous oui, il peut y en avoir eu, comme des ho hisse hank uley aussi. mais pas de banane.

29/12/2021 à 12:04
Pytheas83bm
Pytheas83bm

je rajoute, le club lui a fait ce qu'il fallait pour ne pas que ça se fasse.
bell accuse les dirigeants de l'époque, il se trompe.
en fait la manœuvre était très simple à comprendre, les supporters avaient des complicités avec le service d'ordre du stade, qui était municipal ne l'oublions pas, et certains d'entre eux avaient discrètement laissé l'accès à une poignée de supporters pour déposer les sacs sous les gradins.
4 mecs avec un sac chacun, il faut 5 minutes pour faire le trajet des grilles jusqu'au gradins.

29/12/2021 à 14:48
ESTEBAN 06
ESTEBAN 06

Il y avait quand même une grosse banane gonflable dans le stade, ça je m'en souviens bien, je me souviens et j'atteste aussi totalement les dires de Pyth sur ce que Bell avait réellement dit, bref, la campagne puritaine menée plus de trente ans après est difficile à dépatouiller, les gens se servaient de tous les outils pour déstabiliser ou ironiser, c'était pour la plupart sans arrière pensée (pas tous quand même). Là ou on est tous d'accord avec Bell c'est quand il reprend ou presque les mots de Brassens "le pluriel ne vaut rien à l'homme et sitôt qu'on est plus de quatre on est une bande de cons"...OM

29/12/2021 à 18:31
Pytheas83bm
Pytheas83bm

sur la photo, de mémoire :
bell, bonnevay, laurey, domergue, forster, sliskovic
zanon, galtier, giresse, papin, cubaynes.
ça doit être la première équipe de l'om ère tapie.
1986/87.

29/12/2021 à 20:03
Tana
Tana

Je peux comprendre qu'un supporter insulte le camp d'en face ou un joueur adverse si c'est pas trop virulent on va dire. Mais les insultes racistes, les bananes : venir au stade pour faire ça ...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit