Cardoze : "Une décision décevante, voire humiliante"

Jacques Cardoze, directeur de la communication de l'OM, a réagi à la sanction prononcée par la commission de discipline.

OM Lyon




Au micro de la chaîne L'Équipe, le dirigeant phocéen a jugé qu'il s'agissait d' "une décision décevante, voire humiliante pour les joueurs". Il considère que l'erreur a été commise après le match de Nice : "À Nice, un joueur (Dimitri Payet, déjà) a été touché par un supporter, ce qui est inacceptable. La même chose, dans des conditions différentes (jet de bouteille), s'est reproduite à Lyon. Deux faits et deux sanctions quasi identiques. Que se passe-t-il si les Marseillais reçoivent 20 bouteilles cette saison ? On va rejouer 20 matches ? L'erreur a été commise avec Nice (et les mesures qui ont suivi). Le président (Pablo) Longoria souhaite une grille de lecture claire, avec une sorte d'automaticité."

"Dans le cas de Metz-Lyon, Lopez a eu la possibilité de venir s'expliquer"

Il a aussi rappelé que Lyon avait pu assister à la séance, après Metz-OL : "Il y a trois jurisprudences qui sont semblables au match dont on parle là. C'est Metz-Lyon, Bastia-Lyon et Nice-OM. Dans les trois cas, le sort du match devait être décidé devant la commission de discipline. Dans les trois cas, les deux parties ont pu s'expliquer. Cette fois-ci, nous n'avons pas pu nous expliquer. Nous n'avons pas pu contredire une version. On ne sait même pas ce que les Lyonnais ont dit. Je maintiens que c'est une forme de parodie de justice. Dans le cas de Metz-Lyon, qui se rapproche le plus du cas dont on parle là, Lyon n'avait absolument rien à se reprocher. Lopez a pris un pétard et a eu la possibilité de venir s'expliquer, Lyon a eu la possibilité de venir s'expliquer. Je ne comprends pas pourquoi Marseille n'a pas la possibilité de venir s'expliquer. Pardon, mais Marseille n'est pas en dessous des autres." Et de conclure, face à un Vincent Duluc détestable, qui montrait une nouvelle fois combien son attachement à l'OL altérait son jugement : "On se réserve le droit de ne pas reconnaître ce jugement. [...] Seule une victoire sur tapis vert permet de calmer les supporters."

Si Sébastien Deneux faisait encore le malin après la réunion, il comparait l'incomparable. Lyon-OM et OM-PSG. Le jugement de l'un devait décider du sort du match, quant à celui de l'autre, il ne portait que sur une possible sanction. Avec cette commission de discipline, le problème est le même depuis des années. En 2021, cela n'est plus possible...


Par Meyer Lanski le jeudi 09 décembre 2021 à 08h20 - 1551 lectures.
L'OM sanctionné d'une amende pour les propos racistes contre Suk
Alonzo comprend l'intervention de Cardoze

Jacques Cardoze : son actualité

2 réactions à cet article
09/12/2021 à 08:34
Nain Joyeux
OM

Si je comprends entre les lignes, il n'accepte pas la (légère) sanction. S'exprime -t-il en son nom propre ou en celui de l'OM ?
Ce discours tranche avec celui de Longoria qui affirmait mardi que nous rejouerions l'éventuel match à rejouer.
J'attends la réaction du président aujourd'hui, espérant qu'il n'y ait pas de discordance entre les 2 hommes forts de l'OM en ce moment.

09/12/2021 à 15:09
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Ceci étant dit, sur le fond, à partir des matchs dont il se réfère, il a raison. L'OM n'a pas eu droit à la parole, contrairement aux 3 rencontres citées. Du coup, pas de débat contradictoire permettant d'être plus juste.
Longoria doit absolument s'exprimer par rapport à cette parodie de commission, de décision.
S'il ne parle pas, c'est comme s'il n'était pas d'accord avec Cardoze qui ne pourra tenir longtemps dans ces conditions. Dommage, parce que quelle que soit la décision prise, avoir les 2 clubs en présence permettait à la commission d'être plus claire dans sa décision...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit