Cardoze : "Payet est resté allongé de longues minutes"

Jacques Cardoze a donné des nouvelles de Dimitri Payet (34 ans). Le milieu offensif est resté longtemps allongé, dans le vestiaire. Il a également indiqué que l'arbitre du match n'avait jamais voulu reprendre le match.

Jacques Cardoze




"Dimitri Payet va rentrer avec nous à Marseille. Il y a eu des constatations médicales qui ont été effectuées. Je ne connais pas le détail, mais vous imaginez bien que Dimitri est très choqué. Il est resté de longues minutes allongé dans le vestiaire. Il me semble qu'il a été touché à la tempe, il a été vu deux fois par les médecins ce soir", a précisé le directeur de la communication de l'OM.

"Monsieur Buquet a toujours été très ferme sur ses positions"

Le dirigeant olympien a par ailleurs indiqué que Ruddy Buquet avait toujours été très club. Sportivement, il ne souhaitait pas reprendre le match : "Nous tout au long de la soirée, on a d'abord essayé de connaître la position de l'arbitre, qui évidemment a dû prendre en considération un certain nombre de paramètres. Un peu comme à Nice malheureusement, il a été fait mention du fait que, si le match était arrêté, il y avait un risque de trouble à l'ordre public. C'est le rôle de l'état, donc du préfet, de l'expliquer. Mais d'un point de vue sportif, monsieur Buquet a été très clair. Il a toujours été très ferme sur ses positions, en disant que l'équité sportive ne serait pas respectée. Comment reprendre un match quand vous savez qu'un de vos joueurs a été touché ?", a-t-il indiqué dans L'Équipe du Soir.

L'affaire dans l'affaire, c'est de savoir qui a poussé pour la reprise du match, bien qu'un joueur ait été agressé et ne pouvait pas reprendre. La LFP et la préfecture se renvoient la balle, et il y en a fatalement un qui ment.


Par Meyer Lanski le lundi 22 novembre 2021 à 08h04 - 1546 lectures.
Maracineanu demande l'arrêt automatique des matchs après ce type d'agression
La préfecture du Rhône accuse la LFP de s'être défaussée

Jacques Cardoze : son actualité

2 réactions à cet article
22/11/2021 à 09:52
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

D'accord avec la conclusion. Mais la réponse à l'interrogation posée est connue de tous. C'est Aulas et uniquement lui. Le seul qui n'a jamais argumenté en prenant en compte l'état de Payet...

22/11/2021 à 12:09
allofs
allofs

La LFP et la préfecture peuvent être tout à fait sincères. Tout porte à croire que JMA a pesé de tout son poids pour faire reprendre le match, de peur de voir son club être sanctionné très durement en cas d'arrêt définitif (annonce du speaker quelques minutes après la sortie de JMA du vestiaire de l'arbritre, échauffement des lyonnais dans la foulée).

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit