Le préfet se défend d'avoir poussé pour la reprise du match

Les instances ont annoncé que le match Lyon-OM allait reprendre. La préfecture Auvergne-Rhône-Alpes a indiqué que cela n'était pas sa décision.

OM Lyon




Malgré l'agression d'un joueur, Dimitri Payet, la LFP et les dirigeants lyonnais font le forcing pour que le match reprenne. Le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes s'est désolidarisé de leur décision. Elle n'est pas de son fait : "Suite à l'interruption provisoire du match #OLOM, une cellule de crise a rassemblé les autorités, les clubs et les arbitres. Contrairement à ce que certaines rumeurs laissent entendre, la décision de reprise du match n'appartient pas au préfet. Elle appartient au seul arbitre", a-t-il écrit sur Twitter.

La gestion de cet événement ressemble à celle de Nice : elle est scandaleuse. On peut shooter le meilleur joueur de l'équipe adverse, et le match reprend. Dans quel autre pays cela se passerait ainsi ? Certains dirigeants des instances jouent avec le feu...


Par FootMarseille le dimanche 21 novembre 2021 à 22h22 - 1320 lectures.
Lyon-OM : Payet touché par une bouteille, le match interrompu
Lyon-OM : le communiqué de la LFP

Logo LFP : son actualité

3 réactions à cet article
21/11/2021 à 22:25
Christophus22
Christophus22

Pourquoi est-ce que le match a repris à Nice alors, contre l'avis de l'arbitre ???

22/11/2021 à 00:59
Tsubasa1993
Tsubasa1993


exactement

22/11/2021 à 01:02
Tsubasa1993
Tsubasa1993

Quand je vois la réaction de certains sur des forums ou sur fb...
"Le préfet ne peut pas mentir", ... parce que vous n'avez jamais vu un politique mentir ?? un Préfet ce n'est qu'un politique qui porte un uniforme, mais ça reste un politique.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit