Discipline : l'OM sanctionné d'un huis-clos ?

Victime de ce qui ressemble aux plus terribles incidents survenus en Ligue 1, à Nice, l'OM risque maintenant une lourde sanction. La commission de discipline n'a visiblement pas l'intention de lui faire de cadeau. Elle devrait livrer son verdict aujourd'hui.

LFP




Dans son édition du jour, L'Équipe fait le point sur l'instruction des incidents survenus en tribunes, ces dernières semaines. Selon ses informations, la commission de discipline n'a pas encore tranché, concernant la levée de son point de pénalité avec sursis prononcé après Angers. Le quotidien croit savoir que la perspective d'un huis clos au Vélodrome tient la corde. Les incidents des derniers matchs ne sont en effet pas de la même nature que ceux survenus au Stade Raymond Kopa.

La commission de discipline a manqué de poigne, après Nice-OM, envoyant un très mauvais message aux tribunes. Elle a donné l'illusion qu'une invasion de terrain pour attaquer les joueurs en plein match n'était pas si grave. Elle a aussi sanctionné les victimes. D'aucuns pensent qu'elle a involontairement favorisé les incidents survenus dans de nombreux stades, les semaines qui ont suivi.

Depuis des décennies, les instances du foot français accusent un cruel manque d'expertise cultivé par certains de ses dirigeants. Il est difficile de se débarrasser de l'idée que la commission de discipline en est la représentation parfaite.


Par Meyer Lanski le mercredi 17 novembre 2021 à 10h10 - 2614 lectures.
Luan Peres : "Les supporters de l'OM sont incroyables"
Luan Peres juge les entraînements de Sampaoli "fantastiques"

Logo LFP : son actualité

4 réactions à cet article
17/11/2021 à 10:35
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Analyse pertinente dont on trouve les exemples dans les rencontres qui ont suivi Nice-OM.
Il est grand temps que nos instances se réveillent en quittant ce partisanisme dont elles font trop souvent preuve...

17/11/2021 à 11:06
Eldarion
Eldarion

Que les sanctions après Nice-OM aient été ridicules, soit. Nice méritait de jouer au moins 5 ou 6 matchs à huis clos et de perdre sur tapis vert pour moi.

Par contre certains de nos supporters sont aussi cons que les Niçois et nous pénalisent grandement. La saison est longue et on reçoit quasiment tous les gros en deuxième partie de saison à part le QSG. Il faut vraiment que l'on fasse le ménage avec des IDS en masse.

17/11/2021 à 11:34
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Très juste. Mais cela n'explique pas le manque de véritable sanction dans d'autres matchs qui ne concernaient pas notre équipe.
Je pense à Lens-Lille, par ex...

17/11/2021 à 12:06
allofs
allofs

@Meyer @Eldarion Vos propos résument bel et bien la situation dans laquelle la ligue s'est empêtrée, à force de faire dans le copinage politicien (je pense que sans le lobbying du maire, Nice aurait morflé, à raison pour des scènes de violences urbaines qui n'ont leur place nulle part, si ce n'est dans une mauvaise comédie).
8 à 10 matchs de huit clos ferme, 5 points de retrait, dont deux avec sursis pour des faits de même nature, 500k€ d'amendes (que l'on ne me dise pas que c'est moins grave que des fumigènes), et interdictions à vie de stade pour toute personne se prévalant de la qualité de supporter, ayant mis le pied sur le terrain, interdiction d'un an pour les jets d'objets, et bien entendu, match perdu sur tapis vert.
Le message envoyé par la commission de discipline était sans équivoque: faites ce que vous voulez, tant que cela ne concerne pas certains clubs "protégés".
Qu'ils assument maintenant, au vu de la multiplication de ce genre d'incidents..

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit