Sampaoli : "Seul un pays peut réunir Mbappé, Di Maria, Neymar, Messi..."

En conférence de presse, Jorge Sampaoli s'est exprimé sur le match OM-PSG. Il a conscience de l'attente des supporters et aussi du déséquilibre entre les forces en présence. Il sait que Lionel Messi ou Kylian Mbappé peuvent faire la différence, mais croit néanmoins aux chances de son équipe.

Jorge Sampaoli




"Il va falloir avoir le contrôle du ballon, la possession, éviter les pertes de balle face à une équipe très efficace et rapide. On va devoir contrôler le match pour essayer de défendre avec le ballon", a estimé le technicien phocéen, face aux médias, ce vendredi. Il a conscience de l'attente qui règne autour de ce rendez-vous : "L'importance des matchs pour nous est liée à l'émotion populaire des supporters. On sait que le peuple marseillais veut voir un match disputé contre un adversaire qui est à un autre niveau, on voit la différence qu'il y a à chaque mercato. Il faut absolument être compétitif dans ce match, pour les supporters de l'OM, pour la ville, pour le club. La différence avec un autre match, c'est l'émotion du supporter qui la donne." Il pense aussi que le pressing de l'OM sera déterminant : "On sait que si l'adversaire réussit à sauter notre pressing, il y aura beaucoup plus de difficultés pour nous. C'est une équipe qui a beaucoup de précision, de vitesse. Les attaquants [adverses] devront toucher peu de ballons. Il faudra que les meilleurs ne puissent pas réaliser leurs attaques si rapides. C'est ce qu'on a fait hier, contre la Lazio, en empêchant Immobile de s'approcher de Pau Lopez. On va essayer de faire un peu la même chose dimanche. Il faudra faire attention au développement du match, certaines situations peuvent créer certaines émotions, nous sortir de notre plan de jeu. Ce sera défavorable pour nous, face à une équipe comme le PSG, si on modifie notre idée."

"Messi peut nous faire très mal à tout moment"

Le coach argentin connaître particulièrement bien Lionel Messi : "J'ai joué contre Messi, je l'ai aussi dirigé. On sait que c'est le meilleur joueur du monde, et c'est donc un joueur très difficile à contrôler. Le plus important sera de savoir minimiser les individualités qu'ils ont, grâce à notre jeu. On doit faire en sorte que Leo Messi soit loin de notre but. S'il est proche, on sait tous qu'il a les capacités de nous faire très mal. La meilleure façon de stopper un tel joueur, c'est de contrôler le match. (...) Les souvenirs que je garde de Messi, c'est de le voir s'entraîner, jouer sur le terrain. Je n'ai malheureusement pas vécu un contexte favorable pour pouvoir en profiter beaucoup, mais je n'ai jamais changé d'avis sur lui. Il a une très grande carrière au top, c'est un joueur éternel, grâce à son professionnalisme et son implication. Ça va être un plaisir de le revoir sur le terrain, même si c'est très compliqué parce qu'il peut nous faire très mal à tout moment." Et Kylian Mbappé peut aussi faire la différence : "Comme je le dis toujours, jouer contre un joueur d'espaces Mbappé, c'est toujours compliqué. Même si on le contrôle du ballon, toute perte de balle pourrait être fatale. Il attend ça, il est toujours là." Il rappelle d'ailleurs que seul un club porté par un pays peut se permettre de les réunir : "Le football est très important sur le plan économique et même politique. On peut désormais voir un pays qui achète un club et donc les meilleurs joueurs. Ça rend les choses difficiles. On a Mbappé, Di Maria, Neymar, Messi dans la même équipe... Seul un pays peut le faire. Mbappé et tous les joueurs cités peuvent changer le cours d'un match en une seule action."

Il garde espoir : "C'est un match qui permet de jouer contre les meilleurs joueurs Ça va nous permettre aussi de hausser notre niveau de jeu. On a préparé la Lazio jusqu'à hier. On a donc seulement 48h pour préparer le PSG. (...) Je ne peux pas considérer que le titre est aujourd'hui pour le PSG. C'est vrai qu'ils montrent une régularité, avec une équipe taillée pour. Mais beaucoup de choses nous permettent de penser qu'on peut aussi faire quelque chose contre eux. Il faut savoir profiter des opportunités qu'on aura dans ce match aussi. On a cet espoir, comme les supporters."

L'OM n'a plus remporté de match à domicile face à ce PSG depuis 2011. Il faudra néanmoins tout donner, à la fois pour démontrer que l'argent ne fait pas tout et aussi pour rappeler que la véritable passion ne s'achète pas.


Par FootMarseille le vendredi 22 octobre 2021 à 14h44 - 4330 lectures.
Harit aime travailler avec Sampaoli
Longoria écrit aux supporters pour prévenir tout incident

Jorge Sampaoli : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit