Santos : mise en garde du Quai d'Orsay


Selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Eric Chevallier, une discussion entre Bernard Kouchner et son homologue espagnol Miguel Angel Moratinos a eu lieu concernant Santos Mirasierra, supporter de l'OM emprisonné à Madrid. Il a par ailleurs affirmé, que les deux ministères de la justice étaient, eux aussi, en contact permanent. Si cette entrevue peut paraître anodine, elle confirme pourtant que le gouvernement français prend enfin cette histoire au sérieux. Lors du point presse, le porte-parole du Quai d'Orsay nous annonce que, "Santos bénéficie de visites au titre de l'assistance consulaire, et que l'ambassade de France à Madrid reste en contact avec sa famille et les clubs de supporters". Malgré cela il a insisté sur l'aspect "sensible" de l'affaire de Santos. Tant devant les journalistes que devant la justice espagnole. Est-ce bien nécessaire de nous le rappeler ? Monsieur Chevallier a d'ores et déjà mis l'accent sur "les implications que pourrait avoir cette sensibilité, par exemple, clairement, dans la perspective du match retour qui doit avoir lieu le 9 décembre à Marseille". Un match retour qui, déjà placé à haut risque, ne ramènera certainement pas notre collègue à la maison. Entre mettre en garde et agir il n'y a qu'un pas ?


Par le AKH du foot le mardi 25 novembre 2008 à 23h31 - 6369 lectures.
Liverpool - OM : Gerrard apte
Liverpool-OM : Gerrard a les clés

Manuel Dos Santos : son actualité