Vente OM : Jacquin fait un lien avec le conspirationnisme

Dans le podcast Bande Passante, Fabrice Lamperti et Alexandre Jacquin se sont exprimés à coeur ouvert sur les rumeurs liées à la peu probable vente de l'OM. S'ils ont bien creusé sur le sujet, ils n'ont obtenu que des démentis. En ne fermant pas la porte à une surprise, ces prochains mois, le second fait le parallèle avec le conspirationnisme. Le mot est lâché...

Stade Orange Vélodrome




"On a essayé de vérifier, avec de multiples sources. On est allé à la Ligue, à la Mairie, au club, et même jusque dans l'entourage d'Al-Walid bin Talal où on a deux sources qui nous disent que ce sont des rumeurs complètement infondées, des "élucubrations hystériques" pour reprendre certains thèmes. Mais le problème, c'est qu'il y a tellement de gens qui y croient, que même si on a toutes les négations du monde, un moment où un autre, un doute s'installe malgré tout. Du coup on se demande si on n'est pas passé à côté de quelque chose. Donc on continue, on recherche encore et encore, et à chaque fois on arrive à la même conclusion. On ne dit pas que le club ne sera pas vendu ou que personne ne s'intéresse au club. Mais pour l'instant, rien ne nous permet d'affirmer que le club est vendu ou sera vendu dans les prochains jours", a notamment expliqué Fabrice Lamperti (podcast à écouter ici).

"On retrouve les complotistes sur ce dossier-là"

Quant à Alexandre Jacquin, il pense que le club est parfois victime de personnes malintentionnées : "Il y a des gens aussi qui sont là aussi pour déstabiliser le club. Évidemment, les gens qui écoutent vont dire que je suis la voix de McCourt. Mais il y a des gens qui prennent plaisir à voir l'OM naviguer dans des eaux troubles." Il fait également un lien avec le phénomène du conspirationnisme : "C'est peut-être un parallèle un petit peu osé, mais on est dans le même mécanisme que toutes les personnes qui ne croient pas au Covid, qui ne croient pas au vaccin, qui considèrent que tout ça est un complot. C'est la même chose. Ce sont des personnes qui ne lisent plus la presse traditionnelle, qu'ils nomment mainstream. C'est-à-dire que nous on fait partie du système. On a sans doute été les plus virulents envers Jacques-Henri Eyraud, mais il y aura toujours deux personnes sur trois sur les réseaux sociaux qui vont aller dire "de toute façon La Provence elle roulait pour Eyraud". Je dis La Provence, mais c'est pareil pour RMC, pour L'Équipe, c'est pareil pour tous les médias traditionnels. Ce sont des gens qui ne croient plus du tout dans la presse. C'est peut-être la société qui veut ça, c'est peut-être aussi pour ça que les gilets jaunes ont été créés. La Provence fait partie du système, La Provence ment pour ses intérêts, parce que le jour où il y aura une vente, ils veulent l'exclu. Mais c'est totalement n'importe quoi... Ça ne se passe jamais comme ça. On lit des trucs aberrants. Je pense que c'est la société, son évolution, qui veut ça. Il y a beaucoup de complotistes, et on les retrouve aussi sur ce dossier-là. Ce qui ne veut pas dire qu'un jour l'OM ne sera pas vendu. On ne dit pas ça. Il est aussi possible que l'OM soit vendu dans les prochains mois, malgré les démentis de Frank McCourt. Mais on n'a toujours pas d'information, de notre côté, qui accrédite cette thèse."

L'un des objectifs des conspirationnistes est en effet de détruire la confiance en les institutions, et en particulier en la presse, pour pousser les individus vers les extrêmes et les discours populistes. Sans spécialement s'attarder sur la vente de l'OM, laquelle est un épiphénomène et reste bien éloignée d'un clivage complotiste-non-complotiste, il incombe à chacun de lutter contre ces formes de manipulation très élaborées (quelques idées ici).


Par FootMarseille le vendredi 04 juin 2021 à 11h26 - 5812 lectures.
Mercato : Naples bien dans le coup pour Kamara, mais...
Mercato : Gerson à l'OM, ce serait fait !

Stade Orange Vélodrome : son actualité