Caminiti : "Il y avait un ciment entre nous"

Christian Caminiti, ancien capitaine des Minots, s'est remémoré ses aventures de jeunesse, sous le maillot de l'OM.

stade Orange Vélodrome




"Au centre de formation, les moyens financiers étaient très limités. Mais il y avait un ciment entre nous. Quand l'un d'entre nous n'était pas au mieux, il y avait tout de suite les anticorps, on le protégeait. On s'est servi de nous pour sauver l'institution, après nous étions la portion congrue. Nous sommes tous des enfants de Marseille, nous représentons presque tous les arrondissements de la ville, l'OM c'était une évidence", a-t-il expliqué dans les colonnes du journal La Provence.

"Et j'ai découvert l'OM..."

Il a aussi rappelé qu'il avait débuté avec un certain Marcel Dib. "De poussins, à minimes, à Saint-Marcel, je joue avec Marcel Dib qui me dit un soir : "Ce serait bien qu'un jour, on aille au stade Vélodrome voir l'entraînement des joueurs professionnels". Je ne sais même ce que c'est des footballeurs pros ! Il m'explique que leur métier est de jouer au foot et je trouve ça fabuleux. Pratiquer un jeu que tu aimes, c'est un rêve ! Comme Marcel, j'ai eu la chance qu'un entraîneur, Claude Pagliara, nous pousse, nous amène au stade. Et j'ai découvert l'OM. Un jour, nous sommes donc allés au Vélodrome à pied, quand nous sommes arrivés, ils avaient fini, ils repartaient...", a-t-il poursuivi.

Il a un peu plus tard intégré le club olympien : "Au centre de formation, nous avions tous la volonté de réussir, nous étions presque tous internationaux, nous avions gagné la Gambardella, goûté à la D1, nous avons donc répondu présent quand l'opportunité s'est présentée parce qu'il y avait déjà une somme d'expérience individuelle et collective. Au moment de la liquidation judiciaire, il n'était pas question, pour Michel Castellani et moi de ne pas rester à l'OM. C'était naturel, il était impossible que l'OM cesse d'exister. Ma ville, mon club, je voulais aller au bout avec ce groupe."

Pour rappel, les Minots ont sauvé l'OM, alors qu'il était menacé de disparition, en 1981. Avec leur guide, Roland Gransart, ils lui ont permis de retrouver la Division 1, en 1984, juste avant que Bernard Tapie ne le rachète. Christian Caminiti a disputé 115 matchs sous la tunique olympienne et marqué 3 buts.


Par FootMarseille le mercredi 14 avril 2021 à 10h45 - 2574 lectures.
F. Germain : "Le départ de Milik va mettre la pression sur Longoria"
Sassuolo gardera bien Lopez (Officiel)

Stade Orange Vélodrome : son actualité

6 réactions à cet article
14/04/2021 à 10:47
canaHeinze
OM

c'est caminiti pas catimini

14/04/2021 à 10:51
el condor
el condor

Certainement un joueur discret, un peu secret ☺

14/04/2021 à 12:20
OMAT
OMAT


Et même 2 t....il me semble si mon grand âge ne me joue pas de tour...

14/04/2021 à 13:56
Pytheas83bm
Pytheas83bm

ils ont vraiment sauvé le club.
quand l'om a été mis en liquidation, tous les salariés ont été mis en chômage .
on avait menacé le clubs de vendre tout ce qui était vendable, y compris les trophées.
jean sadoul et gaston deferre ont pesé sur le tribunal de commerce pour que l'om garde son statut professionnel en se portant garants des dettes du club. sadoul va donner des dérogations, puisqu'il n'y avait plus aucun joueur professionnel au club, pour que la saison 1980/81 se termine en acceptant que des juniors finissent les 6 derniers matchs.
sadoul va ensuite se battre pour que le club obtienne des délais avec ses créanciers et inciter le tcm de convertir une liquidation en règlement judiciaire. pour cela l'équipe junior est devenu une équipe professionnelle de D2 sans en avoir le talent, mais le coeur a compensécette lacune. c'était un groupe de fidèles, de partisans, unis pour construire les bases du renouveau du club.
ces joueurs ont mon age, j'ai eu le plaisir d'en rencontrer quelques années après.
dans le panthéon des légendes du club, ils ont leur place.
tous.

14/04/2021 à 19:09
OMAT
OMAT


C et bien un seul T... OM
Par contre,je me souviens bien des matches contre Toulouse et Montpellier pour finir la saison dans un Vel en feu, comme il pouvait l être àl époque.

14/04/2021 à 19:44
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Totalement d'accord avec "Pytheas".
Une époque à ne jamais oublier...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit