Eyraud s'explique sur ses déclarations polémiques

  •    
  •    
  • om facebook

Jacques-Henri Eyraud est revenu sur ses déclarations polémiques, depuis "l'OM des magouilles" aux Marseillais en trop grand nombre au sein du club.

Jacques-Henri Eyraud




L'ancien président de l'OM s'est exprimé sur la déclaration qui a mis le feu aux poudres, il y a quelques semaines. Il avait alors parlé des magouilles passées : "Ce que j'ai voulu expliquer, c'est le pacte de sang que j'ai scellé avec Frank McCourt, à savoir que l'OM devienne une référence en termes d'éthique et d'intégrité. Et dans le football, c'est une gageure. Je pense que la ligue des champions remportés en 1993 était méritée, et que Bernard Tapie a fait des choses exceptionnelles pour ce club. Mais pas besoin de revenir aux années 90, il faut se rappeler que l'OM a quand même été au premier rang de la chronique judiciaire sur les 10 dernières années. Mon propos, c'était de dire qu'avec nous, cette période était terminée. La première chose que j'ai faite quand je suis arrivé, ça a été de noter tous les noms des agents cités dans le dossier judiciaire et j'ai établi une liste noire", a-t-il déclaré dans So Foot.

"Marseille ne nous a pas choisi"

Il assure ne jamais avoir eu de pression, à Marseille : "Si l'on me fait payer le fait de mettre attaquer à des baronnies locales ? Probablement, mais je le revendique. Après, je n'ai jamais eu de coup de pression... mais quand je reçois un appel d'un numéro masqué, je ne décroche pas. Ça évite les mauvaises surprises." Il a également commenté sa sortie sur les collaborateurs du club qui était marseillais et qui représentait soi-disant un danger : "J'ai sans doute employé des termes qui étaient excessifs et c'était du pain béni pour mes détracteurs. Mais j'ai entendu le même genre de discours à Liverpool, à Manchester City, à Turin, ou au Bayern sans que ça ne choque personne ! La passion débordante dans un club de foot peut vous amener à prendre des mauvaises décisions si vous êtes affectés par une série de défaites. Pour autant, avec Frank, on a toujours fait en sorte que l'identité du club soit fidèle à Marseille. On a choisi Marseille, Marseille ne nous a pas choisi. Jamais nous n'aurions été ailleurs."

JHE n'avait visiblement pas éprouvé la nécessité de se justifier, avant ces dernières semaines difficiles. Outre le fait qu'il n'ait pas semblé toujours miser sur les bonnes personnes, on peut penser que ses erreurs de communication sont pour beaucoup dans sa mise à l'écart.


Gardez adblock activé, mais aidez-nous autrement ! Plus d'infos ici

Par FootMarseille le samedi 06 mars 2021 à 10h43 - 1675 lectures.
Bouhafsi est inquiet pour le mercato de l'OM
Les précisions de Campos sur son avenir

Jacques-Henri Eyraud : son actualité

5 réactions à cet article
06/03/2021 à 11:01
Twibook03
Twibook03

Une liste noire ? C'est pour ça que tu voulais ramener Courbis ?

06/03/2021 à 11:26
el.pibe.de.OM
OM

Vivement qu'il entre dans l'oubli définitivement !!

06/03/2021 à 14:47
chuuwah
chuuwah

À quand l'article « Eyraud s'explique sur son explication polémique sur son explication polémique sur son explication polémique sur ses déclarations polémiques » ?! OM

06/03/2021 à 19:47
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Il pourra dire tout ce qu'il veut. Les motifs d'exclusion de son poste sont entièrement justifiés...

07/03/2021 à 08:18
Pytheas83bm
Pytheas83bm

" il faut se rappeler que l'OM a quand même été au premier rang de la chronique judiciaire sur les 10 dernières années."
là ou cette déclaration est injuste, c'est qu' au départ l'enquête était basée sur des soupçons de pressions que le milieu corso-aixois faisait sur des agents de joueurs en vue de leur extorquer une partie de leur commission. l'om était étranger à cela, puisqu'une fois l'argent versé aux agents, le club n'est pas responsable de l'usage qui en est fait ensuite et d'une manière très curieuse, l'enquête a injustement dérapé sur les transferts de l'om.
le fameux juge cotelle, celui qui voit des abs partout.
depuis toutes les mises en examen ont été levées et l'affaire va sans doute se terminer par un non lieu.
lui qui prend souvent pour prétexte l'atteinte à l'image du club pour porter plainte ou pour virer des gens, en prononçant cette simple phrase, il se met en totale contradiction avec sa posture de défenseur de l'om. il alimente la mauvaise réputation du club.
se servir des soupçons injustifiés de l'époque, il salit le club comme aucun président ne l'avait fait jusque là. quid de la présomption d'innocence ?
si la police n'a rien trouvé, c'est sans doute parce que toutes les transactions faites à ce moment là étaient irréprochables aux yeux de la loi.

le mec il n'a même pas le courage de reconnaitre qu'il avait dit une connerie.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit