Mandanda : "Trouver une solution pour qu'il y ait de l'apaisement"

Steve Mandanda (35 ans) est revenu la semaine très agitée connue par l'OM. Il a notamment évoqué les incidents survenus samedi dernier. Il pense que tout le monde a pris conscience que c'était allé trop loin.

Steve Mandanda




"On va dire que ce sont des jours assez mouvementés, c'est dommage de vivre ces situations-là, après aujourd'hui on a qu'une seule envie, c'est de trouver une solution pour qu'il y ait de l'apaisement autour du club. On a besoin d'unité, de calme pour pouvoir finir au mieux cette saison. (...) On est professionnels, c'est notre rôle que de se remettre dans le sportif, on n'a pas eu trop le choix, on a eu un match à Lens où on a fait une très bonne première période sans tenir malheureusement en début de deuxième, c'est dommage pour le groupe et les efforts effectués, mais en même temps on a montré de bonnes choses, il faut garder le positif", a déclaré le capitaine de l'OM en conférence de presse. Arek Milik ne paraît notamment pas traumatisé : "On en a blagué (de la crise) samedi, je lui ai dit 'bienvenue à l'OM'. Il a vécu des situations similaires à Naples, il a un gros caractère, ça ne l'a pas déstabilisé, bien au contraire."

"C'est difficile de cautionner ce qu'il s'est passé"

Il s'est exprimé sur les violences de samedi : "On était surpris, c'est une première. Il y a souvent eu des critiques, mais ça restait raisonnable, là on a franchi un cap, j'espère sincèrement qu'on va retrouver un apaisement parce que là pour les joueurs, le club ou les supporters, ce n'est pas une bonne chose. On ne doit pas en arriver là. Par rapport aux nouveaux, on a quand même eu la chance d'avoir quelques jours après cet événement avant de rejouer, ça nous a permis de se remobiliser. Il y a eu des discussions, des échanges, on a du caractère pour repartir." Et d'ajouter : "On peut être mécontents, avoir des désaccords, mais c'est difficile de cautionner ce qu'il s'est passé. Après ce n'est pas tous les supporters évidemment, j'ai d'ailleurs eu des discussions avec certains d'entre eux. On a un président et un actionnaire qui veulent remettre le club en haut, qui assurent être encore présents. Il faut être unis. (...) Un message pour les supporters ? C'est de faire front et d'être unis, tout simplement. Soyons tous ensemble pour que l'OM retrouve une certaine image. Comme je l'ai dit, on est tous responsables. On est arrivé à un point catastrophique, mais il y a encore moyen de calmer les choses."

Il n'est pas inquiet concernant d'éventuels incidents, en marge du Clasico : "On se pose toujours des questions, ce matin en arrivant à la Commanderie il y avait plein de policiers devant... Je ne pense pas, du moins je n'espère pas, qu'il se passera quelque chose dimanche. Je crois qu'on a tous pris conscience que c'est allé trop loin. On va préparer ce match du mieux possible, on y va avec sérénité et une volonté de faire quelque chose dimanche."

La sérénité de Steve Mandanda n'est pas de trop dans ces moments compliqués.


Par FootMarseille le vendredi 05 février 2021 à 14h08 - 2015 lectures.
Vente OM : Bouhafsi en a marre de démentir
Larguet donne des nouvelles de Milik

Steve Mandanda : son actualité

1 réaction à cet article
05/02/2021 à 17:13
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Surtout montrer que vous avez le mental et le physique...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit