Angloma : "Quand Olmeta ne venait pas avec un flingue..."

  •    
  •    
  • om facebook

Jocelyn Angloma a livré quelques souvenirs de son passage à l'OM. Il s'est notamment remémoré la passion de Pascal Olmeta pour les armes en tous genres.

Jocelyn Angloma




"Parfois, il frappait à la porte de Didier (Deschamps) et quand DD sortait de sa chambre, il venait doucement par derrière et lui mettait les doigts sur la tête en lui faisant croire qu'il avait un pistolet. Mais des fois, il en avait un, en vrai. On ne savait jamais avec lui. Je ne voulais pas trop en parler parce qu'il s'agit quand même d'armes à feu... Sur l'autoroute, il s'amusait à nous poursuivre dans une voiture improbable qu'il avait dû construire lui-même et il tirait en l'air. Il aimait bien faire peur à Basile. Il le rattrapait, se mettait à son niveau, ouvrait la fenêtre et tirait dans sa direction, juste pour l'impressionner. Quand il ne venait pas avec un flingue, il venait avec ses poignards. Des trucs immenses qu'il prenait pour aller à la chasse, chez lui en Corse, et il nous les mettait dans le dos pour voir notre réaction", a confié l'ancien latéral droit dans les colonnes de L'Equipe.

Pour rappel, Angloma a défendu les couleurs phocéennes entre 1991 et 1994 (106 matchs joués).


Gardez adblock activé, mais aidez-nous autrement ! Plus d'infos ici

Par FootMarseille le dimanche 27 septembre 2020 à 17h24 - 3462 lectures.
Mandanda ne veut pas parler d'un "syndrome Vélodrome"
OM 1-1 Metz : la tactique et les joueurs

Jocelyn Angloma : son actualité

1 réaction à cet article
27/09/2020 à 21:10
JAH999
JAH999

:d

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit