LFP : Piat dénonce les manoeuvres des clubs

  •    
  •    
  • om facebook

Philippe Piat, coprésident du syndicat des joueurs, dénonce une tentative d'OPA des clubs sur la LFP.

LFP




L'Équipe révèle le courrier envoyé par le patron de l'UNFP aux 24 membres du conseil d'administration de la LFP. Piat considère que les clubs veulent prendre la main sur la Ligue : "Il ne faut pas être grand clerc pour comprendre qu'une OPA se prépare, organisée par un quarteron de clubs pour annexer la LFP pour des intérêts particuliers, avec l'aide future programmée d'un président fantoche qui serait issu des prochaines élections de la LFP. Vouloir spolier certains membres du CA de leur pouvoir légitime de jugement et donc de vote pour le candidat de leur choix par le biais de réunions partisanes, de pressions inacceptables, de la marginalisation de certaines familles."

"N'est-il pas venu le moment de faire l'union sacrée ?"

Il n'entend pas se laisser faire : "Les manoeuvres en cours pour tenter de biaiser les élections devront donc être dénoncées et poursuivies auprès des juridictions compétentes, notamment celles d'organiser des réunions sans aucune légitimité juridique, en auditionnant de manière exclusive des éventuels candidats, privant une partie des autres électeurs des informations propres à leur permettre de faire un choix averti, et par ailleurs pour adouber préalablement à l'annonce de son éventuelle candidature un président fantoche pressenti par la minorité agissante, et ce préalablement à l'élection des administrateurs chargés pourtant eux-mêmes ultérieurement de la nomination de leur président !"

Lyon et le PSG en prennent pour leur grade : "Résumons ainsi la situation actuelle, ce que chaque administrateur pourra apprécier : il y a un candidat à l'élection au CA qui engage dans le même temps une procédure contre le CA (!) (Aulas, qui réclame 117 millions d'euros d'indemnité à la LFP pour avoir arrêté prématurément le Championnat la saison dernière) ; un éminent président de club (Al-Khelaïfi) qui adoube un candidat à la présidence de la LFP suffisamment novice (Morinière) pour pouvoir le contrôler ; une minorité d'administrateurs voulant imposer leur loi à une majorité d'élus légitimes ; des administrateurs élus ignorés ostensiblement et privés de leurs futures et propres responsabilités, mais toujours hors la loi ! N'est-il pas venu le moment de faire l'union sacrée au service du football français et en toute clarté ?"

Les élections sont prévues le 10 septembre. Le climat promet d'être tendu, ces prochains jours.


Gardez adblock activé, mais aidez-nous autrement ! Plus d'infos ici

Par FootMarseille le lundi 07 septembre 2020 à 09h16 - 3284 lectures.
Serbie : Radonjic était titulaire contre la Turquie
Boavista : Rami fait part de ses ambitions

Logo LFP : son actualité

5 réactions à cet article
07/09/2020 à 09:55
said 13
said 13

Partage total avec son avis :la volonté de noyauter l'instance est claire et Le couple "Nasseraulas" est visible de loin.

07/09/2020 à 10:06
Docom
Docom

Ça annonce rien de bon pour nous en tout cas.

07/09/2020 à 10:17
Coreff
OM


c'est sûr qu'avec notre président qui a autant de charisme qu'un bulot, on va se faire bouffer

07/09/2020 à 10:45
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Il a entièrement raison. Espérons qu'une majorité de clubs se rebiffent contre cette ineptie des clubs "huppés" pour tenter de devenir plus "huppés" encore en ayant tous les droits au sein d'une société commerciale affranchie notamment des syndicats et des "familles" du football.
Plus rien à voir avec le sport...

07/09/2020 à 11:16
said 13
said 13

Ce n'est rien d'autre qu'une tentative de putsch, au profit des 2 zozos....

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit