Di Meco prend la défense d'Eyraud

  •    
  •    
  • om facebook

Eric Di Meco pense que Jacques-Henri Eyraud aura bien du mal à s'épargner les critiques, ces prochains mois. Il pense pourtant qu'il a eu raison de pousser Andoni Zubizarreta vers la sortie. Il a aussi émis des doutes sur le projet de rachat mené par Mourad Boudjellal et Mohamed Ayachi Ajroudi.

Jacques-Henri Eyraud




"Il y en a qui ne reconnaîtront jamais quand Eyraud travaille bien, parce qu'il y a une certaine animosité de certains supporters envers le président de l'OM. Mais par contre, certains sont réalistes pour reconnaître quand Eyraud fait les choses bien. Et c'est vrai que le départ de Zubizarreta, à part le fait que ça risquait de faire partir Villas-Boas, je trouvais que c'était une bonne chose. Car je n'ai pas vu la patte Zubizarreta à l'OM, ni sur le recrutement ni sur l'organisation du club, même s'il a essayé de nous vendre le Campus et quelques joueurs. Pour moi, ce n'était pas suffisant dans un projet comme celui de l'OM", a déclaré l'ancien latéral gauche au micro de RMC.

"Ils mettront la non-vente sur le dos des dirigeants actuels"

Et de poursuivre : "À Marseille, c'est toujours pareil. Tu perds deux matchs en début de saison prochaine, et malheureusement pour lui, Eyraud sera la première personne montrée du doigt par les supporters. Car Villas-Boas a une cote incroyable, donc il aura un seuil de tolérance supérieur à celui du président. En plus, il y a cette histoire de rachat. On ne sait pas, mais beaucoup de gens espèrent que le club sera vendu. Et si ce n'est pas le cas, ils mettront la non-vente sur le dos des dirigeants actuels. Aucune lettre d'intention de la part de Mourad Boudjellal et Mohamed Ayachi Ajroudi ? Ok, mais le mal est fait dans cette histoire..."

Il paraît quand même difficile de dédouaner le président de l'OM des erreurs de gestion des dernières années, et d'autant plus qu'il ne les a jamais vraiment assumés.


Gardez adblock activé, mais aidez-nous autrement ! Plus d'infos ici

Par FootMarseille le jeudi 09 juillet 2020 à 09h55 - 1576 lectures.
Les supporters de la Viola recadrent Ribéry
Mercato : l'OM poussé par des intermédiaires pour Disasi ?

Eric Di Meco : son actualité

4 réactions à cet article
09/07/2020 à 10:49
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Di Meco semble avoir oublié le contexte marseillais impardonnable sur les erreurs de JHE qui nous ont emmené dans le déficit où nous sommes aujourd'hui. Mais ont-ils vraiment tort...

09/07/2020 à 10:52
Bidouille
OM

brave di-meco, si la montée en puissance du projet, la com et la gestion de JHE, l'absence de DS te satisfait quoi dire? merci pour l'ambition :/

09/07/2020 à 10:58
bouloulou
bouloulou

Encore heureux qu'il fasse certaines choses bien, vu le salaire auquel il est payé. Le problème c'est que cela n'a aucune commune mesure avec l'énormité de ses erreurs, qui ont conduit à ce déficit monstre. Et meme dans le cas Zubi, cela fait des mois qu'on sait que Mc Court veut le virer, on en parlait en décembre. Le problème c'est qu'on a toujours pas de remplaçant, a une période hyper delicate pour le club. Et c'est là qu'on voit, encore une fois, que JHE est bidon et que la seule decision, salutaire pour le club, qu'il pourrait prendre c'est de démissionner.

09/07/2020 à 11:17
MorbidOM
MorbidOM

De toute façon ça n'a aucun sens de saucissonné l'action d'un président en disant ça c'est bien, ça c'est pas bien etc. C'est sûr que ça occupe les consultants grassement payés pour parler foot pendant des heures et que ça amuse les supporters (moi le premier) mais ce n'est pas très constructif.

Quand Tapie vire Cantona pour avoir jeter son maillot ça aurait pu être une décision stupide privant le club d'un très bon joueur mais finalement ça renforce l'équipe parce que c'est cohérent avec sa gestion globale. Difficile de dire si un choix est intrinsèquement bon ou mauvais...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit