Rachat OM : Di Meco craint que ça capote

  •    
  •    
  • om facebook

Eric Di Meco craint que les rumeurs de rachat de l'OM ne déstabilisent le club. Il pense que les supporters pourraient mettre une grosse pression si Frank McCourt refusait de vendre à plus ambitieux.

Eric Di Meco




"J'ai posé la question à Mourad (Boudjellal) sur la manière. J'étais surpris. Moi, si je vais acheter quelque chose de cher et sur lequel j'aurais une grosse négociation, je vais de gré à gré, discuter, avant de peut-être sortir dans les médias. Et donc je lui ai dit que ça mettait une grosse pression sur la direction actuelle, ça mettait beaucoup d'effervescence à Marseille, car les gens ne parlent que de ça, et que ça pourrait faire des déçus si ça ne marchait pas. C'est à ce moment-là qu'il nous a dit qu'il avait tenté de rentrer en contact avec McCourt et que ça n'avait pas... Et c'est à ce moment-là qu'il est sorti du bois. Il y a tellement d'espoir sur cette annonce, que je suis méfiant", a déclaré l'ancien latéral gauche sur l'antenne de RMC.

"Beaucoup penseront que c'est à cause de la direction..."

Et de poursuivre : "J'ai peur du retour de bâton. Pas parce que Mourad ne serait pas sérieux, mais parce que ça ne dépend pas que de lui, ça dépend d'abord des investisseurs qu'il y a derrière. Ça dépend aussi de l'envie ou non de Frank McCourt de vendre. Malgré tout, c'est son club et il fait ce qu'il veut. Tout est à vendre, mais peut-être pas à n'importe quel prix, peut-être pas à n'importe quel moment. J'ai peur que si ça ne se fait pas, pour diverses raisons, que la pression populaire soit telle sur les dirigeants actuels que la saison prochaine puisse être très très compliquée. Beaucoup penseront que c'est à cause de la direction actuelle que ça a capoté. Il peut y avoir des banderoles de la première à la dernière journée. Ça m'inquiète, car elle va déjà être périlleuse, la saison prochaine, avec un effectif qui ne sera pas pléthorique. S'il y a ça par-dessus, j'ai peur pour mon club. Maintenant, si ça aboutit et qu'il y a énormément de moyens, je peux te dire que là au port on va faire la chenille !"

Très mal utilisés, les investissements de Frank McCourt n'ont jusque-là pas apporté l'effet escompté. Il y a désormais suspicion que l'Américain ne veuille plus vraiment remettre la main à la poche. On peut effectivement imaginer que les supporters vont suivre ça d'un oeil attentif...


Gardez adblock activé, mais aidez-nous autrement ! Plus d'infos ici

Par FootMarseille le lundi 29 juin 2020 à 19h45 - 4287 lectures.
Malbrunot confirme l'offre d'un oligarque russe proche de Poutine
Boudjellal répond à Boli

Eric Di Meco : son actualité

3 réactions à cet article
29/06/2020 à 22:00
Pytheas83bm
Pytheas83bm

di meco est dans le juste.
fmc a le droit de ne pas vendre mais il n'a plus droit à l'erreur.

29/06/2020 à 22:45
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Clair qu'en médiatisant tout ce qui se passe autour des possibilités d'achat, les sups feront pression pour avoir mieux encore, c'est normal, ils veulent que l'OM remonte durablement...

29/06/2020 à 22:56
_Sentenza_
_Sentenza_

Oui c'est le risque, j'ai cette peur aussi, on le voit déjà avec des supporters qui appellent à manifester, tout ca déstabilise le club qui n'en avait pas besoin.

A la moindre contre-performance sportive, on va de nouveau avoir droit aux traditionnelles banderoles à deux sous "direction cassez-vous"..

Si ces investisseurs veulent vraiment le club, ils n'ont qu'à y mettre le prix après-tout, quant tu vois que les 700 millions ont très vite été démenti (sous-entendu que ca sera beaucoup moins), ca devrait calmer tout le monde, mais bon, le mal est déjà fait, c'est peut-être ca aussi que reproche Boli à Boudjellal.

McCourt à en attendant le droit de conserver son club, et si possible d'en profiter pour faire prendre un nouveau départ à son propre projet.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit