Abonnements : les Winners ne participeront pas à la campagne

  •    
  •    
  • om facebook

Les South Winners remettent en cause le modèle de réabonnement proposé par le club. Ils souhaitent attendre la fin de la crise sanitaire pour lancer leur campagne.

South Winners supporters




Après une réunion qui a donné lieu à un "échange stérile", selon La Provence, les South Winners ont publié un communiqué pour indiquer qu'ils ne prendraient pas part à la campagne d'abonnements "dans les délais proposés par la direction". Ils considèrent que "la circulation toujours active du virus" les empêche "de remplir le virage sans risque de nouvelle contamination et propagation de l'épidémie" et ne les "assure pas du respect des gestes barrières". Ils souhaitent attendre d'en savoir davantage sur l'évolution de la pandémie et en particulier sur le quota de 5 000 personnes annoncées par Roxana Maracineanu, la ministre des Sports.

"Trop de questions sans réponses"

Les autres associations devraient suivre : "Ce serait comme aller au restaurant et payer le menu, mais sans être sûr de pouvoir manger !", a lancé un responsable. Et un autre d'ajouter : "Les supporters doivent déjà attendre 18 mois pour le remboursement après l'interruption de la saison, comme prévu par la loi, et le club sort une autre usine à gaz pour vendre des abonnements... Mais il y a trop d'incertitudes, trop de questions sans réponses avant de lancer de nouveaux abos. Il y a un mois, on pensait que le huis clos serait la norme. Aujourd'hui, la donne a déjà changé et on autorise 5 000 personnes. Et demain ?"

Un autre leader, particulièrement optimiste, pense que les virages peuvent se remplir en une semaine : "On est capable de faire la campagne en une semaine quand les voyants seront au vert, mais là ce n'est pas le cas. On ne fait pas de préenregistrements sur du vent. Le problème, c'est que l'OM a besoin de pognon. On leur a dit de faire comme en coupe de France, avec une billetterie au match, en attendant le retour massif du public, à partir de 50 % de remplissage. On imagine même que ça puisse nous conduire jusqu'en janvier 2021..."

Jacques-Henri Eyraud était absent de la réunion et Laurent Colette paraissait "peu concerné", explique le quotidien. Il est temps de nommer des dirigeants, alors que le président de l'OM a d'autres préoccupations et que certains dossiers semblent laissés de côté.


Gardez adblock activé, mais aidez-nous autrement ! Plus d'infos ici

Par FootMarseille le jeudi 25 juin 2020 à 08h18 - 1039 lectures.
Formation : Tambouret prend les U19 en mains
Samassékou : "L'OM, c'est un grand club, mais..."

South Winners : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit