Les précisions d'Eyraud sur Zubizarreta et Villas-Boas

  •    
  •    
  • om facebook

Jacques-Henri Eyraud s'est exprimé sur le départ d'Andoni Zubizarreta. Il assure que le Basque a choisi de lui-même de partir. Il a également confirmé qu'André Villas-Boas risquait de partir.

FootMarseille a besoin de vous ! On vous explique pourquoi ici.


Eyraud Villas Boas Zubizarreta




"C'est un moment fort et personnellement. Ça a été le premier manager recruté à l'OM. Ça a été mon compère, mon partenaire, il était toujours assis à côté de moi à chaque match, j'ai acquis beaucoup de souvenirs avec lui. On a vécu ensemble la phase un du projet, la reconstruction, la refondation, et relancer le club avec une vraie stratégie autour de la formation. Il s'est acquitté bien de ces missions. On entre dans une deuxième phase. Les investissements doivent payer. J'ai voulu muscler l'organisation et ça commence par le sportif. Dès l'automne dernier, j'ai prévenu Andoni que je recruterai un directeur général chargé du football. En en parlant, on a décidé d'un commun accord de se séparer. On n'a pas encore recruté la personne. Dans mon esprit, quand je lui ai annoncé, il y a plusieurs mois, Andoni pouvait rester et travailler avec cette personne. On a besoin de têtes bien faites et bien huilées comme lui. J'aurais apprécié qu'il reste. Mon rapport avec Andoni était très bon et très professionnel. Ça fait partie de la voie d'une entreprise et je respecte son choix", a déclaré le président de l'OM sur RMC.

"C'est tellement dur de pointer des faiblesses"

Il a admis qu'il reprochait à Zubizarreta ses mercatos : "C'est tellement dur de pointer des faiblesses. Acheter-vendre, c'est extrêmement compliqué. Et ça l'est plus avec cette crise. Il y a une certitude, dans notre position aujourd'hui. Contrairement à ce qu'on le dit, tout le monde n'est pas à vendre. On a bâti quelque chose de solide pour aujourd'hui dégager des revenus du trading. Les ventes, quand on est arrivé, ce n'était pas une option. On a bâti un effectif. On s'est trompé parfois, on a parfois réussi. On peut dégager des ressources, du trading, et c'est important aujourd'hui. Il a eu beaucoup de succès, je ne veux pas oublier. On entre dans une deuxième phase, il y a des attentes en termes de trading. On va mettre en place une organisation qui nous permette d'y arriver."

Il a aussi confirmé qu'André Villas-Boas envisageait un départ : "Oui on s'est vu et on a discuté de tout ça. AVB est le coach de l'OM et j'espère que ça le sera pour de nombreuses années. Je veux bien qu'on parle de risques pris, mais quand on pense qu'il faut renforcer son organisation, ces choix sont légitimes. Je respecte le duo, la relation et les liens qu'ils ont. Mais je crois que ce changement aurait pu vivre avec Andoni. Et mon souhait et mon désir, c'est que ce projet sportif repose en bonne part sur Villas-Boas qui a fait un job extraordinaire cette saison. Notre ambition sportive est intacte. Bien sûr qu'on attend le retour du FPF. Villas-Boas a évoqué un doute fort sur sa capacité à continuer sans Zubi dans le club. Je respecte les décisions individuelles comme celle-là." Il accepterait son départ : "Personne n'est supérieur à l'institution. Elle est bien au-dessus de nous et elle a vécu des crises bien plus profondes que ce que vous décrivez. L'ambition est toujours aussi vivace. Elle doit se marier avec les contraintes économiques. Les contraintes sont extrêmement fortes. J'espère qu'André va le rester. Dans quelques jours on saura ce que le fair-play financier nous dira. Gouverner c'est prévoir, mais là c'est compliqué. (...) Quelles que soient la belle nouvelle et la réussite, voire l'exploit, ce ne sera pas ma responsabilité. Quelques crises que ce soit, c'est évidemment la responsabilité du président."

JHE a enfin confirmé qu'il n'avait pas fait d'offre de prolongation à Villas-Boas, mais qu'il souhaitait s'appuyer sur lui pour les années à venir. Selon toute vraisemblance, le Portugais va bientôt annoncer son départ.


Gardez adblock activé, mais aidez-nous autrement ! Plus d'infos ici

Par FootMarseille le vendredi 15 mai 2020 à 18h32 - 2489 lectures.
Eyraud penserait à Balzaretti
Vente de l'OM : Eyraud répond aux rumeurs

Jacques-Henri Eyraud : son actualité

13 réactions à cet article
15/05/2020 à 18:47
slash40
OM

Le point positif, c'est que visiblement il ne faudra pas payer pour le faire partir. OM

15/05/2020 à 18:59
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Tu parles, il n'avait pas besoin de prolonger Zubi en lui annonçant qu'il voulait recruter un DG sportif, une nouvelle fonction soi-dit en passant.
Quant à AVB, il connaissait déjà sa réponse.
Donc, que de la langue de bois.
Il a dit aussi que le club n'était pas à vendre.
Wait and sea...

15/05/2020 à 19:05
vincent13
OM

je note qu'il mentionne plusieurs fois la strategie du trading.
et c'est une illusion a mon avis. tu ne peux pas batir un club solide en esperant qu'un autre club te filera l'equivalent d'un euro-millions a chaque intersaison.

l'exemple, c'est lyon. l'exemple a ne pas suivre en fait. leurs revenus réels sont faible. ils ne vivent que sur la LDC + belles ventes.
cette année, pas de LDC, et qui sera vendu?
le trading c'est trop aleatoire, sachant en plus, que si on regarde reellement les chiffres, y'a de moins en moins de gros transferts vers l'angleterre...

c'est un miroir aux alouettes.
quand a Zubi, j'en garde l'image d'un amoureux du football, mais pas tres travailleur, relativement effacé. bref, largement dispensable.
j'aurai preferé, largement, un florian maurice a la place. le mec est partout a aller voir des matchs... et lui mettre un directeur au football au dessus, la oui c'est coherent.

15/05/2020 à 19:21
oh misère
oh misère

dans la crevette le plus dégueulasse c'est la tête !

cette tarlouze de JHE vient de reussir de me dégouter
de mon club !enfoiré va !!!

15/05/2020 à 19:35
Tana
Tana

Tentative de damage control.

15/05/2020 à 19:40
fmustaine
fmustaine


Ça c'est loin d'être sûr, cette interview c'était une mauvaise blague

15/05/2020 à 19:45
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Avec JHE, on est dans le macronisme pur jus.
Il est bon pour y aller...

15/05/2020 à 20:08
Maiden
Maiden

Le problème du départ de M. Zubi, c'est qu'AVB a lié son destin au sien !
Sinon, on n'en parlerait pas plus que ça !

15/05/2020 à 20:14
magillico
OM

clairement , ce type n a jamais rempli la fonction pour laquelle il avait été choisi , sous Bernard tapie ou pape Diouf il aurait été débarque bien plus tôt .
La décision est pour moi totalement fondée.

15/05/2020 à 20:20
oh misère
oh misère


par d'accord du tout avec ce raisonnement !
on perd une personne apprécié , il a un reseau mais il a été savonné par garcia, cette année il a mené seul avec AVB le recrutement ( sans argent )
et pourtant comme par hasard il fut excellent !

donc on vire un mec qui a fait une excellente saison , qui a la confiance des joueurs , du coach ...et l'autre JHE il le vire !

et ben ce que j'en pense c'est que a travers zubi c'est AVB qu'il voulais atteindre , pour les dirigeants , avoir quelqu'un comme AVB qui soit autant populaire
c'est tres bon pour le club , mais tres mauvais pour leurs pouvoir !

on a eu la meme avec bielsa , avec un pretexte a la con pour le faire degoupiller
la technique est connue maintenant


maisbon le supporter a ceci de magique c'est que dans deux mois tout sera oubliéOM

15/05/2020 à 20:38
ESTEBAN 06
ESTEBAN 06

Gentil certes, apprécié surement mais perso il ne me laissera pas un souvenir impérissable.

15/05/2020 à 20:42
allofs
allofs


Tout à fait d'accord. On ne recrute pas plus charismatique, plus compétent que soit en tant que suboordonné, cela mettrait en évidence l'indigence propre de ces ....@!:/! de ... qui nous servent de dirigeants

16/05/2020 à 09:10
OMpaslePSG
OMpaslePSG

C'est bien le départ de Zubi...le problème c'est que ça provoque le départ de AVB OM
JHE fait sauter un fusible pour se protéger car c'est bien lui leresponsable numero 1 de la déroute financière... avec son compère Rudi qui nous a plombé avec ses choix bidonsOM

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit