Ligue 1 : Aulas a écrit aux parlementaires

  •    
  •    
  • om facebook

Dos au mur, Jean-Michel Aulas n'en reste pas moins déterminé à faire reprendre la Ligue 1. Il a adressé un courrier pour sensibiliser les députés et les sénateurs.

FootMarseille a besoin de vous ! On vous explique pourquoi ici.


Jean-Michel Aulas




Taclé par certains de ses confrères de Ligue 1, le président lyonnais travaille toujours sur son idée de faire reprendre le Championnat. D'après les informations communiquées par Le Parisien, il a adressé une mettre aux parlementaires, en vue d'obtenir leur soutien : "Roxana Maracineanu a expliqué que sa prise de position était basée sur la proposition qui lui avait été transmise : une saison qui devait se finir au 3 août, à cause des dates imposées par l'UEFA. Or, je peux vous confirmer qu'il n'y a jamais eu de date du 3 août imposée par l'UEFA. Si l'UEFA avait initialement indiqué la date du 3 août, l'instance européenne a précisé très rapidement que les Fédérations qui ne pourraient pas finir dans ces délais ou ne seraient pas en mesure de reprendre la saison, devraient écrire pour donner des explications. Leur cas serait ensuite étudié, sans qu'il soit question de sanctions.

L'UEFA a confirmé depuis qu'il était possible de finir le Championnat courant août ou début septembre et elle a donné un certain nombre de consignes : ne pas se précipiter pour décider et faire jouer le mérite sportif jusqu'au bout. Pour preuve, actuellement nous discutons sur le calendrier des finales de la Coupe de France et de la Coupe de La Ligue (finales pouvant donner lieu à des qualifications aux compétitions européennes) qui se dérouleraient début août"
, indique-t-il notamment.

"C'est un prêt et il faudra le rembourser"

Le patron rhodanien a ensuite rappelé son idée de play-offs, tellement favorable à son club, et d'autres scénarios de reprise. Il pense que la décision de la ministre des Sports va coûter très cher au football français : "La perte pour le Championnat professionnel français, si on maintient notre position strictement française, pourrait être au 30 juin de 700 à 900 M€. En jouant à huis clos nous pourrions limiter la casse entre 350 et 500 M€. C'est une catastrophe économique et le foot français n'est pas sûr de se remettre de cet arrêt prématuré. L'État français a accordé un PGE (Prêt garanti par l'État) de 224,5 M€ à la Ligue. C'est formidable, comme le fait que l'État ait accordé un chômage partiel pour les sportifs. L'État doit être remercié pour ces dispositions. Mais c'est un prêt et il faudra le rembourser. Je ne sais pas si tous les clubs vont pouvoir s'en remettre."

Pour rappel, Aulas avait dans un premier temps milité pour un arrêt du championnat, assorti d'une saison blanche. Il avait ensuite évoqué la possibilité qu'un classement soit établi sur les cinq dernières années. Il a enfin apporté une idée de play-offs digne d'un tournoi FIFA. Ses solutions n'avaient que peu de sens, sinon pour sauver le bilan sportif de son équipe. Dans la plupart des autres pays, les discussions sont tendues entre des clubs qui font tout pour préserver leurs recettes de droits TV et les joueurs, qui ne veulent en majorité pas reprendre.


Gardez adblock activé, mais aidez-nous autrement ! Plus d'infos ici

Par FootMarseille le jeudi 14 mai 2020 à 09h21 - 1281 lectures.
Le groupe d'Eyraud, Paris-Turf, en grande difficulté ?
Rachat OM : les infos qui confirment l'approche saoudienne

Jean-Michel Aulas : son actualité

2 réactions à cet article
14/05/2020 à 09:35
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Tellement clair qu'il ne pense qu'à ses propres intérêts...

14/05/2020 à 18:23
Otis
Otis

Aulas moi je m'en cogne mais je pense comme lui que les choses ont été trop précipitées. C'est quand même bizarre d'imaginer que la bundesliga reprend ce weekend et que nous pays frontalier, avons stoppé définitivement le championnat. Il restait 10 match à jouer, tout à fait possible de caler ça jusqu'à la fin juin.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit