Absence des supporters : la décision émanait du préfet

Le préfet de la Loire, Evence Richard, a refusé de laisser entrer les supporters de l'OM dans l'enceinte de Geoffroy Guichard, suite à une agression par des "fans"... stéphanois.

ASSE OM

D'après L'Équipe, les 400 Marseillais qui ont fait le déplacement dans le Forez ont été pris en charge par une escorte policière à partir de l'aire de repos de Saint-Romain-en-Giers, sur l'A47. Ils ont été victimes d'une grosse agression de la part de "supporters" des verts, sur le parking du stade. "Ils sont tombés dans un guet-apens organisé, malgré la présence assez importante de policiers et de gendarmes. Les cars ont été attaqués avec des projectiles et des tirs de mortiers à l'horizontale. Les Marseillais ont alors forcé les portes pour sortir et obliger le chauffeur à s'arrêter. Ils sont descendus avec des projectiles et des bâtons pour aller chercher les Stéphanois", a indiqué une source policière au quotidien.

Neuf policiers ont été blessés

S'en sont suivi quelques minutes de ko, durant lesquelles ont eu lieu des échanges de tirs de fumigènes et les forces de l'ordre ont tenté de les séparer. Elles auraient utilisé des Flash-balls, mais aussi des gaz lacrymogènes, lesquels ont retardé le début du match de quinze minutes. Les cars phocéens ont subi des dégradations importantes et neuf policiers ont été blessés durant les heurts. Le préfet de la Loire, Evence Richard, a ensuite décidé de ne pas laisser les Phocéens rentrer dans Geoffroy Guichard. Il les a renvoyés directement à Marseille. Il aurait justifié sa décision par le fait que "de nombreux supporters marseillais étaient détenteurs d'objets pouvant servir de projectiles et d'armes par destination. Ces éléments risquaient de compromettre gravement la sécurité du match".

On espère évidemment que l'OM s'attachera à faire la lumière sur ces événements. Il est impossible de cautionner cette violence, qu'elle soit stéphanoise ou marseillais. On note néanmoins que ce n'est pas la première fois que la police locale est dépassée et incapable de maîtriser la situation face aux membres des associations de "supporters" des Verts. Certains d'entre eux paraissent incontrôlables et il est inadmissible que les fans des autres clubs en fassent les frais.


Par FootMarseille le jeudi 06 février 2020 à 08h33 - 2015 lectures.
Villas-Boas : "Il s'agit de notre meilleur match à l'extérieur"
Mandanda : "Les supporters méritent plus de respect"

Fumigènes : son actualité

6 réactions à cet article
06/02/2020 à 09:14
svidrigailov
svidrigailov


...minutes de "chaos" durant lesquels...

J'ai déjà entendu parler de débordements entre Stéphanois et Lyonais, mais je ne savais pas qu'il y avait un passif entre les supporters stéphanois et ceux marseillais.
Si ce passif n'existe pas, alors je ne m'explique pas cette "hospitalité débordante" des Foréziens.

06/02/2020 à 11:07
sas1313
OM

Effectivement il n'y a jamais eu de gros débordements entre Stéphanois et Marseillais, donc je ne comprends pas trop. Et si c'était des supporters Lyonnais? Lyon est à moins de 50 km. Tout les moyens sont bons pour essayer de nous déstabiliser non?

06/02/2020 à 11:22
Coreff
OM

Je me suis fait la même réflexion que "sas1313"

06/02/2020 à 12:42
Coreff
OM

Maintenant quand je lis que certains de nos supporters avaient des clubs de golf, des bâtons et des projectiles ... et quand j'entends : "l'année dernière, on les avait accueilli en caillassant comme il se doit", ça me révolte ... C'est vraiment des bas du frond ... faut pas s'étonner des interdictions de déplacement après

06/02/2020 à 12:48
morgoth 13
morgoth 13


Oh si il y a un sacré antagonisme entre les supporters, plus précisément entre le CU 84 et les Magic Fans.
Grosso Merdo historiquement les 2 groupes s'entendaient plutôt bien à la base et c'est même le CU qui est venu à Sainté dans les années 80 pour leur donner des conseils et les aider à se structurer en ultra.
Puis dans les années 90 les verts ont tendus une embuscade dans un bus marseillais pour venir dérober la bâche du CU et défoncer les mardeillais. Ça avait fini en bagarre générale dans les rues de sainté. Bref donne à Bertrand il te le rend en caguant...
Puis rebelote au stade Geoffroy Guichard il y a quelques années, une nouvelle bâche est dérobé juste avant le match (ou pendant je ne sais plus bien) avec la complaisance de stadiers et des forces de l'ordre bien entendu...
Voler la bâche d'un groupe adverse est l'insulte suprême.
Bref ça peut paraître très "guerre des boutons" mais dans les codes ultras il y clairement un casus belli entre les 2 camps

06/02/2020 à 13:47
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Bien vu "morgoth 13". Ce qui s'est passé hier a bien un point de départ dans les années 80, avec des soubresauts qui ont continué dans les années 90...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit