Pardo revient sur son arrivée à l'OM

  •    
  •    
  • om facebook

Bernard Pardo s'est remémoré son arrivée à l'OM, lors de l'été 1990. Il s'attendait à rester davantage à Bordeaux, mais se réjouissait de porter les couleurs de son club de coeur.

Bernard Pardo

"Disons que je n'ai pas compris ce qui s'était passé. En fin de saison, quand on ne pouvait plus pu être champion à notre retour avec une défaite à Marseille, Claude Bez nous a tous réunis et nous a dit : "Vous êtes tous sur la liste des transferts. Vous êtes tous transférables. Personne n'est irremplaçable." Et même pour Raymond Goethals, donc on ne comprenait rien à ce qui arrivait, s'est souvenu l'ancien milieu de terrain lors d'un entretien accordé à Girondins4ever. Sur ce fait, je regarde le coach Goethals et il me demande ce que je vais faire. Je lui réponds que je ne sais pas et derrière, il y a Marseille qui me contacte. L'OM était le numéro 1 à l'époque, à égalité avec Bordeaux donc je rentrais chez moi, car je suis marseillais. Je ne suis pas rentré avec du regret. J'ai passé une année merveilleuse à Bordeaux, que ce soit la ville, le club. J'y ai découvert un grand club."

"La proposition ne pouvait pas se refuser"

Et de poursuivre : "Si c'était un aboutissement de rejoindre l'OM ? Oui, tout à fait. J'avais un peu traîné mes guêtres dans toute la France et me retrouver chez moi, c'était un aboutissement. C'était le club qui venait de devenir le numéro 1 français, les Girondins de Bordeaux étaient devenus numéro 2. La proposition ne pouvait pas se refuser pour moi. Mais je partais avec regret, car franchement, j'avais passé une année merveilleuse."

Pardo a finalement joué 31 matchs avec le club phocéen, avant de rejoindre les rangs du PSG et d'y stopper sa carrière.


Gardez adblock activé, mais aidez-nous autrement ! Plus d'infos ici

Par FootMarseille le vendredi 31 janvier 2020 à 09h54 - 2367 lectures.
Deschamps et Cantona vont régler leurs comptes au tribunal
Une belle audience pour OM-Strasbourg

Bernard Pardo : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit