Les projets de Pape Diouf pour l'OM

  •    
  •    
  • om facebook

Interrogé par La Provence des Sports, Pape Diouf revient sur divers sujets de l'actualité olympienne et expose notamment ses projets pour l'OM. Evoquant les perspectives d'avenir, tant structurelles que sportives, il fait ainsi part de la sérénité qui entoure aujourd'hui les coulisses olympiennes :

Côté terrain, l'objectif est de "retrouver une place de choix dans la compétition nationale et tenir honorablement sa place sur le concert européen". Il se satisfait d'ailleurs de l'arrivée d'Eric Gerets, l'an passé : "il a apporté énormément, par son expérience des hommes, ses compétences, son caractère, son organisation." Le président phocéen explique également que le club n'aurait pas été mis en grand péril par une élimination en tour préliminaire de la Ligue des Champions, mais avoue que celle-ci aurait toutefois créé un "désordre financier". Il précise dès lors que Robert Louis-Dreyfus n'a plus de déficit à combler : "depuis trois ans, nous ne demandons absolument pas d'argent à l'actionnaire principal et nous entendons continuer sur cette lancée."

D'un point de vue matériel, l'ancien agent de joueur n'oublie pas les chantiers qui s'annoncent du côté du centre d'entraînement ou du stade. Il souhaite en effet "doter la Commanderie d'outils plus en rapport avec notre exigence et notre ambition" et enfin "entreprendre toutes les démarches nécessaires en direction des principaux partenaires pour envisager un stade Vélodrome véritablement fonctionnel". Attendue depuis des lustres, la modernisation de ce dernier va-t-elle enfin être étudiée ? Il reste confiant : "les politiques sont conscients comme nous de la nécessité absolue que Marseille et l'OM ont besoin d'un stade fonctionnel." Il précise d'ailleurs que "ce n'est pas la faute de la ville s'il est aujourd'hui ce qu'il est".

Pour la première fois depuis bien longtemps et à l'image de leur président, le personnel olympien semble travailler dans l'harmonie. S'il reste difficile de croire que la rénovation du Vélodrome puisse un jour débuter, l'année semble idéale pour remporter un titre afin de valider les progrès entrevus.

Par Meyer Lanski le lundi 08 septembre 2008 à 15h36 - 11733 lectures.
Zubar : "j'ai vécu des moments de cauchemar"
Enzo Francescoli, le prince du Vélodrome

Dans l'actualité de l'OM