Zubizarreta sur le départ ? L'OM dément les discussions

  •    
  •    
  • om facebook

L'OM a démenti avoir entamé des discussions concernant un possible départ d'Andoni Zubizarreta.

Andoni Zubizarreta

Interrogée par RMC, la direction de l'OM a assuré "qu'aucune discussion n'a été ouverte pour négocier un départ de Zubizarreta". Elle n'aurait toutefois pas nié la "situation instable" du directeur sportif. Comme L'Équipe, la radio croit savoir que l'Espagnol s'est vu reprocher le mercato, lors duquel il n'aurait pas suffisamment "mouillé la chemise" pour vendre des joueurs.


Gardez adblock activé, mais aidez-nous autrement ! Plus d'infos ici

Par FootMarseille le samedi 28 septembre 2019 à 08h34 - 2389 lectures.
Ronaldo, Kokorin... Villas-Boas voudrait bien un joueur libre, mais...
Villas-Boas également optimiste pour Lihadji

Andoni Zubizarreta : son actualité

7 réactions à cet article
28/09/2019 à 08:47
quoikidi
OM

je vois bien AVB en entraineur-manager ,et ensuite j'ai l'impression que celui -ci a plus de reseau que Zubi,alors vu le salaire qu'il a,pourquoi pas . Désolé mais avec sa compétence et son "aura" (!) il aurait du s'imposer davantage ,voire s'imposer tout court ce qu'il n'a jamais fait.Faisons un parallèle avec Campos et là ça fait mal.

28/09/2019 à 11:51
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Comme on ne sait pas trop ce qui se passe en interne, depuis que JHE a commis toutes ces bourdes les saisons passées. De plus, si on sait que FMC suit un peu plus de près ce qui se passe, on ne sait pas ce que JHE lui dit.
Mettre AVB entraîneur-manager pourrait l'obliger à rester plus longtemps.
Souhaite-t-il avoir cette double casquette ?...
Souhaite-t-il rester plus longtemps ?...

28/09/2019 à 13:33
jörm
OM

En même temps, quoikidi, on ne peut pas comparer les 2.

L'un à été joueur professionnel avant de se recycler, que l'autre à été directement dans des staffs avant de progresser sur d'autres horizons.

Zubi à ses faiblesses, et des points forts que l'on gomme plus facilement. On le charge actuellement à bloc, mais lui imputer des échecs constants... Tu ne peux pas t'imposer si on te mets quelqu'un (RG) dans les pattes et qui à tout pouvoir.

Et actuellement, on lui reproche de ne pas avoir vendu, mais il y'a 3 constantes à garder quand même en tête :
-qui veut acheter nos joueurs (et à quel prix) ?
-Quels joueurs veulent partir (dans les clubs intéressés) ?
-Quels joueurs sont prêts à accepter une baisse drastique de leurs salaires ?

Zubi, on peut lui reprocher des choses, mais sur ces 3 sujets, que peut il y faire ? La plupart ne sont pas des joueurs ou il à eu son mot à dire (ou alors, pas pris en compte), donc lui imputer ces échecs, c'est léger quand même.

Après, si vraiment il n'avait rien à faire/dire, rien ne l'empêchait de partir.....

28/09/2019 à 14:22
Tsubasa1993
Tsubasa1993

+1 avec toi Jörm

28/09/2019 à 15:23
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Bien vu "jörm" !
La majorité de tes arguments sont pertinents...

28/09/2019 à 22:18
Patatinho
Patatinho

Il n'a pas suffisamment mouillé la chemise pour vendre mais l'a-t-il fait pour recruter ?
Ça fait depuis novembre 2017 que Tonton Pat n'est plus au club, il est où son remplaçant ?
A chaque fois que Zubi s'occupe d'un dossier, ça prend des plombes...
Quand enfin on présente une recrue en conf de presse, il admet lui-même s'être penché sur le joueur quelques temps plus tôt... Elle est où l'anticipation ?
Je terminerai en disant que Garcia et maintenant AVB ont un réseau 10 fois plus dense que celui de Zubi. Du coup, il se fait bouffer à chaque fois par son entraîneur qui recrute indépendammentde ce que fait ou pense Zubi.

Pour pas que Zubi se fasse bouffer par son coach, il nous faudrait Antonetti ou Pouliquen... et encore !

29/09/2019 à 08:27
Pytheas83bm
Pytheas83bm


que l'entraineur ait un regard sur les recrues, rien de plus normal, il a un projet de jeu et cela implique des profils de joueurs adaptés à son système.
cependant dans la mesure ou les entraineurs ne restent jamais très longtemps dans un club, il faut au dessus de lui une personne garante de la pérennité sportive et financière.
c'est un job de président que de le faire, quand il donne son aval pour un recrutement, il doit toujours avoir en tête le souci d'une possible revente au cas ou cela ne fonctionne pas.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit