Ligue 2 : un match arrêté pour chants homophobes

  •    
  •    
  • om facebook

La rencontre Nancy-Le Mans (2-1) a été arrêtée temporairement à la suite de chants homophobes.

LFP

Vendredi soir, l'arbitre du match de Ligue 2 a stoppé le jeu pour signaler des chants homophobes. Le club nancéien pourrait être sanctionné, même si ses groupes de supporters "ont entendu le message", d'après Jean-Michel Roussier.

La LFP a donc décidé de sévir et l'on peut imaginer qu'il en sera de même sur les autres rencontres, et notamment au stade Orange Vélodrome. Comme leurs confrères de Ligue 1, certains supporters de l'OM vont devoir changer leurs habitudes.

Par FootMarseille le samedi 17 août 2019 à 08h54 - 861 lectures.
Mercato : Nzonzi rejoint la Turquie (Officiel)
Radonjic : "On ne s'entraînait pas assez avec Garcia"

Logo LFP : son actualité

10 réactions à cet article
17/08/2019 à 08:59
Lorenzoboc
Lorenzoboc

Le nouveau monde...

17/08/2019 à 10:47
jörm
OM

Donc les chants énumérant une certaine catégorie de personne ne pourra plus être utilisé.

A un moment donné, faudrait arrêter de vouloir tout censuré, auquel cas, nous rentrons dans un système dictatorial. Que certaines choses ne soient pas admises (racisme, etc……) ok, mais la, ça va trop loin. Pour ma part (ce n'est donc pas la vision de tous), ça restait bon enfant. Du coup, quand on est mécontent, on fait quoi ? On s'exprime comment ? On leur dit : ouh, pas bien, courrez plus vite, blablabla ???

Et après, ca chouinera quand plus personne ne viendra puisque plus personne ne pourra s'exprimer…… (et je ne suis pas pour la violence idiote non plus)

17/08/2019 à 10:57
Meyer Lanski
Meyer Lanski


On pourrait se dire que ce sont des chants pas plus méchants que d'autres, qu'enc. ne veut pas dire p d, etc. Et je pense que certains disaient la même chose avec les chants racistes, à la fin des années 80, et qu'aujourd'hui la majorité de la population pense bien différemment. Et puis quand on se retourne, on se dit que c'était une autre époque, avec des attitudes qu'on ne se permettrait plus, et que finalement les mentalités ont bel et bien avancées.

Je crois aussi que les homos auront (quelle surprise) beaucoup moins de soutien de la part de certains de nos groupes, que n'en ont eu d'autres minorités. Je pense donc que ça mérite qu'on ouvre notre gueule, quand bien même les ultras parleraient de chant "traditionnel". On va encore avoir droit aux mêmes "mais la liberté d'expression ?".La liberté d'expression a toujours eu pour limite de respecter la loi, et de ne pas discriminer. On a "élevé" l'homophobie au rang de discrimination depuis pas mal d'année. Et le milieu du foot est loin d'être un exemple, dans ce domaine, puisque quasiment aucun joueur ne fait son coming out, alors qu'il y a forcément des gays dans les équipes de L1.

Sincèrement, avec un peu de recul, on peut quand même pas considérer que le message "mon adversaire est un p d" ou "Paris on t'enc." soit fin ou tolérant. Je suis quand même étonné que les assos qui défendaient la tolérance autrefois face au FN et semblaient en avance sur leur temps, campent sur des positions contraires et, d'après moi, assez attardées. Les ultras sont victimes des autorités ? La question que je me pose vraiment, c'est de savoir qui leur a mis dans la tête qu"ils n'avaient pas à respecter les lois. A Marseille comme ailleurs, si les groupes ne deviennent pas plus intelligent, c'est évident qu'ils disparaîtront.

17/08/2019 à 10:58
Meyer Lanski
Meyer Lanski


Non, ce sont les chants discriminants, qui sont interdits. La loi est précise, sur le sujet, et ça ne me semble pas être un mal d'avoir un peu plus de tolérance dans les tribunes. On a pas mal de fachos qui s'ignorent, je pense, à Marseille comme ailleurs.

17/08/2019 à 11:09
Lorenzoboc
Lorenzoboc

Si c’était appliqué pour les gestes racistes y aurait pas bcp de matchs qui se finiraient chez les quenelles par exemple.
Mais l’homophobie est devenue le nouveau cheval de bataille de ceux qui nous gouvernent. On tombe du coup dans des extrêmes qui deviennent ridicules.
Bref, pour moi on est dans un monde de dégénérés et ça n’ira pas en s’arrangeant. Pauvres gosses.

17/08/2019 à 11:15
Meyer Lanski
Meyer Lanski


Bizarre la différence de points de vue. Je trouve que tout ce qui va dans le sens de la tolérance fait avancer la société et je vois mal l'intérêt de défendre des chants homophobes. Le deux poids deux mesures des ultras (pas tous j'espère), sur ces deux combats discriminatoires, me fait même gerber. On peut pas dire que c'est très courageux de leur part, mais ça doit pas faire assez warrior de défendre cette minorité là.

Effectivement, chacun transmet à ses gosses les valeurs qu'il souhaite.

17/08/2019 à 11:34
Meyer Lanski
Meyer Lanski

Ca fait longtemps qu'on a interdit les insultes homophobes, sur OMP et FM. J'ai entendu personne se plaindre. Mais au stade, on revendique donc des règles différentes.. Ca doit être une revendication visant à avoir le droit d'être plus intelligent, oui.. OM

17/08/2019 à 11:46
Lorenzoboc
Lorenzoboc

Non mais personnellement je ne valide aucune insulte quelle quelle soit, au stade ou ailleurs. Je dis juste que sous couvert de tolérance on valide tout et n'importe quoi.

17/08/2019 à 12:14
Meyer Lanski
Meyer Lanski


Je me doute bien, il n'y avait pas d'attaque personnelle de ma part. Mais est-ce que c'est si anodin que ça d'insulter les adversaires sur leur sexualité supposée ? La tolérance, selon toi, ce serait de défendre le droit de ceux qui traitent leurs adversaires de p.d ? Ou plutôt de défendre ceux qui sont traités de p.d, avec tous les sous-entendus sur les p.d que cela entraîne ?

Notre société est fondée sur des règles de bien-vivre ensemble, au moins depuis 1789 ("Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.") Elles sont censées être respectées partout, et je ne vois pas pourquoi il en serait autrement dans les stades. Quant à savoir si les lois sont les bonnes ou pas, c'est tout le travail de nos élus. Et je tends à penser que la réflexion sur lesquelles elles reposent est un peu plus élevée que celle de certains de nos chers supporters.

17/08/2019 à 12:45
meon
meon

Bravo Meyer pour tes propos clairs et éclairés. Je pense qu'il faut que petit à petit nousprenions pleinement conscience de cette problématique.

Je ne connais pas l'origine de ces insultes à caractère homophobe. Mais ce qui est certain c'est qu'elles sont devenues ancrées dans notre culture populaire, au point où en passant dans le language courant, elles en ont quasiment perdu leur caractère homophobe originel. L'utilisation généralisée de ces insultes en a fait des insultes génériques. Et c'est pour cette raison qu'une grande partie des
gens ne voient pas ou plus où est le mal à les utiliser.

Mais ce n'est pas pour autant qu'il n'y a plus de mal à les employer car continuer à considérer l'homosexualité comme une insulte implique qu'il y ait quelque chose de mal, d'honteux voire d'immoral à cela. Et cela est selon moi discrimininatoire et vraimentimmoral pour le coup.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit