Eyraud répond à ses détracteurs

  •    
  •    
  • om facebook

Très discret en seconde partie de saison, alors que les résultats n'étaient pas conformes aux attentes, Jacques-Henri Eyraud s'est enfin exprimé. Le président de l'OM a notamment commenté les critiques dont il est l'objet.

Jacques-Henri Eyraud

"Si je me suis senti menacé ? Cela fait quelque temps que je relativise ce que je lis. C'est exigeant, ce métier de dirigeant. On est restés sereins et convaincus des choix à faire, très alignés avec Frank. On affiche une belle ambition pour ce club, en le transformant dans ses structures, dans ses méthodes, dans ses processus, dans sa gestion. C'est ce qui m'obsède jour et nuit, faire en sorte que ce club soit plus fort aujourd'hui qu'au moment où on l'a repris. Après, mon cas personnel n'a aucune importance. On est tous de passage", a-t-il déclaré lors d'un entretien accordé à L'Équipe.

"Tout le monde a oublié la saison 2017-2018"

Il ne se préoccupe pas des commentaires concernant son manque de connaissance du football : "Je suis habitué. Ce qui m'intéresse, c'est le club, d'apprendre de nos erreurs, de progresser dans tous les domaines. Je suis toujours surpris des mémoires courtes dans ce milieu. Tout le monde a oublié la saison 2017-2018. Mais je le comprends. Pour les supporters, le club, c'est leur vie. Un médecin urgentiste me disait l'autre jour qu'il avait vu une corrélation entre les défaites de l'OM le dimanche soir et les visites aux urgences dans la nuit suivante et le lundi matin, sur des années. Tant qu'on n'a pas compris ça, on ne comprend pas l'OM."

Il a également défendu son bilan : "On est des entrepreneurs et notre quotidien c'est la prise de risque. Sur la saison 2017-2018, cette équipe a obtenu 77 points. Sur les 17 dernières années, il n'y a eu que cinq fois où un club n'est pas deuxième de L 1 avec 77 points. Oui, on peut toujours post-rationaliser et dire qu'on aurait dû faire différemment. Mais la probabilité d'être en Ligue des champions avec 77 points est de plus de 60 %. Je parle des deux premières places, pas des trois premières. Et on a terminé quatrième... Aucun club dans l'histoire de la L 1 n'a terminé quatrième avec 77 points."

Le fait est qu'il semble difficile d'avouer qu'on a opté pour la mauvaise stratégie, qu'on a peut-être manqué de réactivité face à une situation qui se dégradait et que le club en paie aujourd'hui les lourdes conséquences. Espérons que les prochaines décisions confirmeront que les erreurs ont été retenues.

Par FootMarseille le mercredi 10 juillet 2019 à 10h30 - 3597 lectures.
Mercato : Benedetto retenu par Boca Juniors ?
Mercato : Njie vers la Turquie ?

Jacques-Henri Eyraud : son actualité

4 réactions à cet article
10/07/2019 à 10:59
Aceboss
Aceboss

Moi je pense que c'est surtout ça le plus important, que lui et les autres apprennent de leurs erreurs, dont certains sont spécifiques au monde du foot et ses particularités (genre l'arbitrage, même si là LOL, ce mot rattrape aussi notre bon vieux ex Président Nanard)

Après, on peut être dubitatifs car on le sent vexé et cassant, notamment eu égard aux "réseaux sociaux", tout au moins sur la forme (car sur le fond, il a raison, incroyable comme l'effet de masse est mauvais pour des dirigeants, quels qu'ils soient, où chaque petite phrase balancée devient une vérité absolue...)

10/07/2019 à 12:54
medchant
medchant

je constate surtout qu'il ne se remet jamais en cause.

10/07/2019 à 19:15
asap
OM

Sa plus grande erreur est d'avoir confier le recrutement à Rudy Garcia et désavoué Zubizaretta. Garcia en a évidement profité pour recruter et dilapidé les euros comme bon lui semble, sans l'avis de son directeur sportif. J'entend encore Eyraud dire que le coach, le directeur sportif et lui même sont en phase. On sait maintenant que c'était pas vrai. Mais quelle hypocrisie et malhonnêteté de sa part, j'aurais bien voulu qu'il la reconnaisse son erreur. Maintenant l'OM est au abois financièrement et en galère sportivement, doit revendre des joueurs invendables, faire des économies de bouts de chandelle et surtout devient de moins en moins attractif, sauf pour des joueurs trentenaires voulant avoir un dernier beau contrat. Pourtant, il y avait plus de 150 millions pour recruter il y a un deux ans. Je crois pas une seconde avec toute son expérience et ses réseaux que Zubizaretta ai donné son aval pour recruté des Sertic, Abdennour, Mitroglou, Rami et Strootman notamment. Il y a trop de bons joueurs dans des équipes moyennes de la liga, et de l'ouest, des jeunes joueurs qui jouent jamais dans leurs grands clubs européens, des joueurs de l'est quasi inconnus mais prêts à casser la baraque, des sud américains mûrs pour joueur en Europe et des africains prêts progresser sans exigences grotesques. bref il a un tel vivier de joueurs disponibles sur cette terre, que je doute que Zubizaretta et ses recruteurs n'en aient pas débusqués un seul durant ces deux saisons. On en est là maintenant, à attendre une première hypothétique recrue à moindre frais pendant que nos concurrents directs vendent pour des sommes colossales et se renforcent intelligemment. Je vais d'être optimiste quand même pour cette saison, parce que en sport et au foot plus spécialement, la vérité d'un jour n'est pas celle du lendemain. Inchallah, que ojalà, que oxalà, que oissalle.

10/07/2019 à 22:39
douxreveur13100
douxreveur13100


D'accord avec toi ! Ce mec là est suffisant, orgueilleux, imbu de sa personne, donneur de leçon de morale,marchand de vent et de tisanes et de plus manipulateur !, Je lui conseille de retourner à Disneyland ! FMC viré le stp !

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit