L'OM cité dans le procès Campanella

  •    
  •    
  • om facebook

Gérald Campanella a été condamné à dix ans de prison, en appel, lundi. Il a notamment été question de l'OM, à son procès.

Stade Orange Vélodrome

Dans son édition du jour, le Journal du Dimanche relate son parcours et les conditions de son arrestation. L'hebdomadaire rappelle qu'une Kangoo volée et remplie d'armes avait été retrouvée dans un box loué par Adrien Anigo, en septembre 2013. Sur l'une d'entre elles figuraient quelques empreintes de Campanella. Le journal ajoute qu'il s'agissait de "la caverne d'Ali Baba de la bande de la Capelette, des amis d'enfance réunis autour de Jean-Louis Grimaudo, spécialiste des commissions occultes autour du transfert de joueurs..." Avant la découverte du box, Adrien Anigo et l'un de ses complices avaient été exécutés.

Le JDD précise également qu'un membre du milieu bastiais a indiqué avoir rencontré Jean-Louis Grimaudo par le biais du fameux Jean-Luc Barresi, dont le nom était aussi cité dans l'affaire des transferts de l'OM. Et si Campanella n'était pas invité lors de l'anniversaire d'un des fils de Grimaudo, le 23 février 2014, c'était le cas d'un certain André-Pierre Gignac, lequel évoluait alors sous les couleurs olympiennes.

L'enquête sur les transferts phocéens n'a pas semblé déboucher sur grand-chose. On constate néanmoins que l'environnement du club a été particulièrement trouble, il y a quelques années.

Par FootMarseille le dimanche 30 juin 2019 à 09h53 - 1665 lectures.
Mbia : "L'OM restera à vie dans mon coeur"
Mbia : "Villas-Boas est quelqu'un de bien et de rigoureux"

André-Pierre Gignac : son actualité

3 réactions à cet article
30/06/2019 à 12:13
Tana
Tana

Ca donne froid dans le dos.

30/06/2019 à 13:41
_Sentenza_
_Sentenza_

Ouais...

30/06/2019 à 17:47
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

En espérant que tout cela fera partie définitivement du passé...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit