Ces erreurs d'Eyraud qui ont plombé la saison de l'OM

  •    
  •    
  • om facebook

La fin de saison est proche et l'OM ne dispose (quasiment) plus d'aucune chance de figurer dans une coupe d'Europe, lors du prochain exercice. Il paraît temps de tirer le bilan. JHE, qui est au sommet de la pyramide, a fait quelques paris controversés et a largement influé sur les choix stratégiques réalisés depuis l'été 2016.

Jacques Henri Eyraud

On garde bien sûr en tête qu'il est toujours plus facile de critiquer que de faire. Et il ne s'agit pas d'oublier, dans cette période délicate, où se situait le club lors de l'arrivée de Frank McCourt : il était au bord de la faillite et la valeur de son effectif était proche du néant. Il a fallu tout reconstruire.

Les professionnels des fake-news de Twitter annonceraient volontiers un intérêt de Bill Gates pour leurrer les supporters phocéens, et provoquer leur déception. Mais force est de constater que le club n'intéressait pas grand monde, après le carnage de l'après-Deschamps. La fracture paraît également importante entre Jacques-Henri Eyraud et certains pontes des virages du Vélodrome, qui ne lui laissent rien passer. Pour faire une analyse relativement objective, il s'agit donc aussi de prendre un peu de recul face à certaines critiques trop violentes, certainement pas liées à l'aspect sportif.

Les dirigeants ont suivi leurs prévisions, durant un an et demi, et se sont mangé un parpaing, cette saison, malgré des moyens considérables. Jacques-Henri Eyraud communiquant peu, il est difficile de savoir si le projet est en péril. On peut néanmoins déjà noter certaines erreurs commises par le président de l'OM.

La prolongation de Garcia à l'automne : le président phocéen n'imaginait certainement pas la crise de résultat qui a suivi le nouveau contrat paraphé par le technicien. Cela a influé sur sa décision de le conserver, alors que l'équipe devait être relancée. Un gros pari perdu.
Le maintien du technicien, cet hiver : ce choix est lié à l'erreur ci-dessus. Enfin, on l'espère, puisque JHE a aussi argué à plusieurs reprises que l'OM avait besoin de continuité. On saura s'il en est vraiment convaincu par cette idée, dans les prochaines semaines.
Les pleins pouvoirs du recrutement à Rudi Garcia : Eyraud a opté pour donner beaucoup de moyens à son coach, sans anticiper le fait que sa méthode pouvait ne pas fonctionner ou que ses décisions pouvaient pénaliser le club. L'entraîneur a recruté beaucoup de trentenaires en pensant très fort à sa mission, et beaucoup moins à l'avenir de l'institution.
Le rapport de JHE aux critiques : Eyraud donne parfois l'impression de bouder, lorsque quelqu'un remet en cause la logique de ses choix. On peut même se demander si son silence actuel ne s'explique pas par ce problème de confiance en lui. A noter que, dans ce domaine, Jean-Michel Aulas n'est pas vraiment mieux.
L'enflammade, lors du rachat : JHE en a beaucoup fait, lors de son arrivée. Son discours avec la coupe aux grandes oreilles, devant les joueurs, a marqué les esprits. On est aujourd'hui très loin des ambitions affichées à cette occasion. Le coup de la tisane n'a pas non plus été digéré par tous les supporters.
Les recrutements exorbitants : certains choix de recrutement laissent à penser qu'Eyraud n'avait qu'une connaissance très relative des montants échangés lors des périodes de transferts. Le retour de Dimitri Payet, pour un tel montant (30 millions d'euros), avait peu de sens si le club n'était pas très riche. Idem pour Kevin Strootman. On saura lors du mercato à venir si les reins sont vraiment solides.
Son silence, dans certains moments difficiles : en pleine crise, Eyraud n'est pas allé au front comme l'auraient fait certains de ses confrères ou de ses prédécesseurs. Cela aurait pu retirer de la pression à ses joueurs. Son silence devient même très gênant, cette fin de saison.
Le manque de poigne avec les joueurs : JHE n'a pas donné l'impression d'avoir tout fait pour garder les joueurs impliqués, ces dernières semaines. Il n'a pas recadré publiquement Florian Thauvin, qui n'y croyait plus alors que l'ASSE l'a fait. Il n'a pas non plus remis en place certains éléments qui semblent avoir pris une année sabbatique.
La défense a minima de l'institution : Eyraud prend rarement la parole pour répondre aux attaques dont est systématiquement l'objet l'OM. Il n'a pas commenté les erreurs récurrentes d'arbitrage. Il n'a pas non plus remballé à certains critiqueurs compulsifs comme Daniel Riolo ou Christophe Dugarry, en cours de saison.
Le manque d'anticipation des mercatos : il est indéniable que les discussions interminables des derniers mercatos ont pénalisé les préparations. Par exemple, l'Atlético a déjà entériné l'arrivée de trois joueurs, en vue de l'été prochain. Qu'en est-il de l'OM ?
Ses sorties très déplacées sur l'avenir du football : Eyraud n'est pas encore ce qu'on peut appeler un expert, dans le domaine du football. Ses interventions sur l'innovation prêtent à sourire, alors qu'il peine à gérer correctement son club.
Ne pas s'être suffisamment appuyé sur Andoni Zubizarreta : le président phocéen a pris quelques décisions que l'Espagnol aurait peut-être mieux appréhendé. JHE serait bien inspiré de laisser l'aspect sportif à ceux qui ont de l'expérience, que ce soit l'ancien Barcelonais ou un autre.

Après coup, les erreurs paraissent grossières et le projet a connu son premier vrai gros couac. Les prochains mois nous indiqueront si l'OM Champions Project disposait de fondations solides, ou s'il peut être renommé l'OM Garcia Project. Quant à JHE, il faut espérer qu'il fera preuve d'humilité et ne s'obstinera pas dans certaines de ses idées. Le mercato estival s'annonce décisif pour la suite.

Par Meyer Lanski le mardi 07 mai 2019 à 14h51 - 2429 lectures.
Mercato : un ancien Marseillais intéressé par le banc de touche
Mercato : l'OM en difficulté dans le dossier Hurtado

Jacques-Henri Eyraud : son actualité

15 réactions à cet article
07/05/2019 à 15:05
Eddy007
Eddy007

Le rapport de JHE aux critiques : Eyraud donne parfois l'impression de bouder, lorsque quelqu'un remet en cause la logique de ses choix. On peut même se demander si son silence actuel ne s'explique pas par ce problème de confiance en lui. A noter que, dans ce domaine, Jean-Michel Aulas n'est pas vraiment mieux.

Ouais enfin mais de là à le comparer à Papy Aulas, faut oser...le jour et la nuit entre les 2, alors oui il chouine et boude aussi, sauf que lui n'a pas de manque de confiance en lui, il fonce dans le tas des médias le vieux quand il en prend plein la tronche...alors que le notre c'est muet comme une tombe OM

07/05/2019 à 15:27
Ruud Devils
Ruud Devils

Désolé Meyer, mais ton article, bien que très bien rédigé, repose sur beaucoup de "on dit".

Les "pleins pouvoirs à Garcia", "pas assez de pouvoir à Zubizaretta", c'est assez pitoyable de mettre ça comme des faits avérés alors qu'il ne s'agit que d'un fantasme de supporter consistant à taper sur le gars en première ligne pour caresser dans le sens du poil le gars au nom plus glamm' qui en branle pas une.

C'est toujours plus facile d'être en deuxième ligne, mais pas quand on est censé être le Directeur Sportif de ce club.

Donc poster un article, si tu veux, mais en fait, tu y étales juste ton avis personnel. Je trouve ça un peu limite...

07/05/2019 à 15:31
Vinnie
OM


A mon avis, si Aulas avait confiance en lui, il ne répondrait pas à la moindre critique, justement.

07/05/2019 à 15:49
algeria95
algeria95

C'est terriblement accablant bien que juste cet article

Juste comme ruud, Zubi n'a pas à être défaussé. On pourra évoquer un rôle très flou, obscure peut être, mais il est DS, ce n'est qu'un titre certes, mais s'il était directeur du centre de formation je tiendrais un autre discours

07/05/2019 à 16:07
djequé
djequé

Bon journal.C'est vrais qu'on l'entend pas malgré ce déferlement de critique,mais c'est clair qu'il a failli.

07/05/2019 à 17:19
omforever1899
OM

avec zubi, monsieur ayraud ont fait coulé l'om. Ils ont eu 200 million par mr mc court et ces baltringues ont tout gaché.

07/05/2019 à 18:18
smile97
OM

plus que limite cet article. On a pris l'avis de certains forumeurs sans elements concret et on mixe le tout..mais bon on va voir ceux qui vont trouver l'article genial on sera pas surpris car ca reprend leur propos.

07/05/2019 à 19:31
Aaron
OM

Pour moi la principale erreur c'est l'été dernier, de ne pas avoir vu que l'équipe arrivait en fin de cycle et comportait beaucoup de joueurs limités, et qu'il fallait justement capitaliser sur le succès de la saison qui venait de s'achever en renouvelant au moins 1/3 voire la moitié du 11 types avec des jeunes joueurs apportant une vraie plus value. Mais pour ça il faut une vraie cellule de recrutement ce que l'on a à priori pas.
Au lieu de cela ils (eyraud, garcia et zubi) l'ont joué père tranquille pensant que cette équipe aux cadres trentenaires allait continuer à tourner à plein régime alors que plusieurs d'entre eux étaient juste tenus en haleine la saison dernière par la coupe du monde à venir notamment. Sans compter qu'avec la double déception de mai 2018 (4e place et finale EL perdue), j'ai l'impression qu'il a été difficile psychologiquement pour certains joueurs de se replonger dans la nouvelle saison.

07/05/2019 à 19:41
douxreveur13100
douxreveur13100

Tout le monde connaît mon opinion et je ne rejoins personne pour me rendre compte de ce qui a failli cette saison (comme tout un chacun par ailleurs) :

- la première énormissime erreur est que l'avenir d'un club ne se contruit pas qu'avec des trentenaires sous prétexte qu'ils vont soi-disant encadrer les plus jeunes (où, quand, comment ?)...surtout quand eux-même sombrent corps et biens !

- la deuxième est que notre triumvirat frise l'amateurisme total au niveau détections, recrutements, départs, négociations des contrats et salaires...

- la troisième est d'avoir fait croire qu'on allait atteindre le graal cette saison, alors que nous n'avons pas les moyens de nos ambitions, d'autant plus que les moyens mis-à disposition auraient peut-être suffit avec un meilleur Président, un meilleur DS et un meilleur entraîneur...

Conclusion : tout est à rebâtir avec moins de moyens, car FMC n'a pas envie de se ruiner avec un joujou qui commence à lui coûter la peau des fesses pour aucun résutat positif !

07/05/2019 à 20:44
asap
OM

Avant tout de chose, il faut que l'OM et tout ses supporteurs et suiveurs arrête de regarder sans cesse en arrière et se prendre pour se qu'il n'est plus, c'est à dire un grand club. Après,ça ira déjà mieux pour repartir de l'avant et surtout sans pression.
Pourquoi les journalistes, les experts, les consultants et tout le tralala, s'en donne à coeur joie pour démonter l'OM?
L'OM le cherche un peu et pire, se donne le bâton pour se faire battre.
Toujours les mêmes erreurs d'amateurs et de jugement, toujours à brandir cette étoile comme alibi.
Oh,C'était il y a 26 ans (Thauvin avait 4 mois et Mandanda 8 ans).
-Le Champions Project.
-mettre 200 millions pour les transferts.
-disputer la ligue des champions chaque année.
Chaque fois des mots, des phrases, des situations qui auraient pas du être dites ou crées.
Evidemment que ça fait se moquer et démolir, c'est même normal et mérité.
Tout cet argent investi pour ça (même pas capable de battre Strasbourg, Angers, et perdre contre Nantes au Vélodrome) franchement avec au minimum deux fois moins d'argent investi, des jeunes, des mecs qui savent se dépouiller quand il le faut et au vue de la faiblesse de la ligue 1 ça aurait été la même chose et même mieux et personne ou peu de monde aurait eu a redire.
L'OM a fait le contraire,confier les rennes à un coach qui a aucune auto critique, sans principe et qui pense qu'à sa carrière, prendre des semis retraités bien cher et grassement payés qui préfèrent jouer avec la CFA 2 que d'avoir un peu de fierté et de se barrer, ramener des pseudos starlettes qui se prennent pour Messi, Ronaldo ou Zidane. Mais quand il faut mettre son bleu de chauffe et gagner contre Strasbourg et Nantes, on ne les vois plus. Sans parler qu'on a un directeur sportif (qui est censé être le numéro 1 du sportif) de renom et à aucun moment, on ne voit sa patte. Payet, Sertic, Abdenour, Mitroglou, Strootman sûr que c'est pas sa patte. Il y a trop de talents en Espagne(Barça B notamment) pour qu'il soit passé complètement à côté ou alors il n'est plus se qu'il était.
Pour la saison prochaine, souhaitons d'être modeste,
un président à poigne, un coach qui a des principes offensifs( droit au but), des joueurs qui en veulent et ça sera pas pire que cette saison.

Amen.

07/05/2019 à 22:47
Tana
Tana

Annoncer la prolongation de Garcia, la veille d'un classico : le truc qui sert à rien.
Eclater la masse salariale et l'enveloppe des transferts dans des trentenaires, vraiment pas un bon choix.

07/05/2019 à 22:50
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Très bon article. Toutes les erreurs, inadmissibles à ce niveau, sont relevées...

08/05/2019 à 09:41
idir1405
OM

Une fois je me suis moqué physiquement de ce président enfin rien de mal une plaisanterie bon enfant...et le site m'a donc mis un carton jaune "ON NE S'ATTAQUE PAS PHYSIQUE" ok il a raison...Mais la il fait quoi ? encore pire ! Il ne s'attaque pas au physique mais il s'attaque a l'homme ! encore pire ! ...Carton rouge pour vous !

08/05/2019 à 11:37
omforever1899
OM

Putain arretez de dire que des trentenaires pour notre effectif n'est pas bon. Faites revenir DD Gignac et ribery et vous vérez, ils vous fermeront à tous votre clapé.

08/05/2019 à 12:49
Pytheas83bm
Pytheas83bm


perso je n'en veux pas et si ils viennent ça sera au tarif de ce qu'on leur peut donner c'est à dire pas grand chose en ce moment.
pas grand chose ça veut dire moins de 200 000, ce qui est beaucoup pour ce genre de métier.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit