PSG-OM : l'arrêté de la préfecture est tombé

  •    
  •    
  • om facebook

Le préfet de Paris a interdit le déplacement des fans phocéens pour la rencontre PSG-OM, dimanche (21h00).

Supporters de l'OM

"Dans ce contexte de tensions, ces derniers sont susceptibles d'avoir des comportements extrêmes contre les supporters marseillais qui ne manqueraient pas de se moquer d'eux, comme le laissent supposer les échanges sur les réseaux sociaux entre les deux groupes de supporters", a notamment justifié la préfecture.

L'équipe de Rudi Garcia ne devra donc compter que sur elle-même pour ramener un résultat.

Par FootMarseille le jeudi 14 mars 2019 à 08h48 - 1216 lectures.
OM-Lille : le lanceur de pétard toujours pas identifié
PSG-OM : il y aura le choix entre plusieurs commentateurs

Supporters OM : son actualité

1 réaction à cet article
14/03/2019 à 10:44
Jeremloveom
Jeremloveom

le communiqué de la préfecture 😂😂😂😂
C'est un stagiaire qui s'en est chargé ou quoi ?
la formulation et les raisons avancées sont ridicules
: l'élimination contre Manchester...

"Considérant en outre que, à la suite de l'élimination de l'équipe du Paris Saint-Germain en Ligue des Champions par celle de Manchester United FC, les ultras parisiens sont très remontés contre les joueurs du PSG; que, à cet égard, le dimanche 10 mars 2019 à l'occasion de la séance d'entraînement de l'équipe parisienne au Parc des Princes, près de 200 Ultras présents ont hué et insulté les joueurs à leur entrée sur le terrain, déployé une banderole 'Ni valeur, ni honneur, on ne vous laissera pas humilier notre club de la sorte', utilisé 3 engins pyrotechniques, allumé une centaine de fumigènes et jeté une vingtaine sur la pelouse, ainsi qu'une quinzaine de pétards; que certains ont tenté, en vain, de rentrer sur l'aire de jeu; que dans ce contexte de tensions ces derniers sont susceptibles d'avoir des comportements extrêmes contre les supporters marseillais qui ne manqueraient pas de se moquer d'eux, comme le laisse supposer les échanges sur les réseaux sociaux entre les deux groupes de supporters", a communiqué la Préfecture ce mercredi.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit