Tapie sait pourquoi Fratani a parlé maintenant

  •    
  •    
  • om facebook

Bernard Tapie a de nouveau répondu aux accusations de Marc Fratani. Il pense que la sortie de ce dernier est liée à la proximité du procès concernant l'affaire du Crédit Lyonnais, lequel s'ouvrira le 11 mars.

Tapie et Bernès

"Pourquoi aujourd'hui? Parce que c'est à huit jours d'un procès où il y a une question de morale. Et je ne voyais pas le mobile. Bien entendu, ce n'est pas vrai. Cela suffit. Ce n'est pas vrai, bien entendu, cela suffit ! La seule chose qu'il dit avec précision, c'est ‘j'ai moi-même acheté un arbitre'. Alors je vais demander à la Ligue, parce que tout cela va évidemment faire l'objet d'une plainte, de quel arbitre il s'agit. On va aller jusqu'au bout de la nécessité de faire la morale, on va demander quel arbitre, quel match, où, quand et qui. Et si la Ligue ne veut pas le faire, je ne comprendrai plus rien", a-t-il lancé au micro de RMC Sport.

"On a été le club le plus contrôlé"

Il a notamment rappelé à tous que l'OM était très contrôlé, à l'époque : "Pendant sept ans, on a été le club le plus contrôlé de France, joueurs, comptabilité... tout! Heureusement, Le Monde a été élégant ce matin et a accepté que je leur envoie une page écrite, qui sera publiée. Mais je trouve dommage que vous fassiez un fromage d'un mec inconnu, qui a fait un livre en mon honneur et reconnaît aujourd'hui qu'il est fâché avec moi", a-t-il ajouté.

Par FootMarseille le dimanche 03 mars 2019 à 19h53 - 2657 lectures.
Ligue 1 : Lyon et Lille mettent la pression à l'OM
OM-ASSE : les formations de départ

Bernard Tapie : son actualité

2 réactions à cet article
03/03/2019 à 19:56
medchant
medchant

toujours aussi bon l'animal, jusqu'au dernier souffle.

Quand on compare avec ce qu'on se tape comme préz depuis le départ de Diouf, il y a de quoi pleurer

04/03/2019 à 09:58
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

L'OM n'a eu que 2 bons présidents : Marcel Leclerc et Bernard Tapie. Et, comme par hasard, il s'agissait de 2 hommes à forte personnalité...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit