Ménès juge les Marseillais "encore bien malades"

  •    
  •    
  • om facebook

Pierre Ménès pense que l'OM a bénéficié de réussite pour ramener un point d'Angers, samedi soir (1-1). Selon lui, les dirigeants marseillais vont devoir très vite trouver des solutions.

Pierre Ménès

"À Angers, l'OM a d'abord pris l'eau après une première période fantomatique au terme de laquelle le SCO menait logiquement au score sur une tête de Bahoken au premier poteau à la réception d'un centre de Bamba. Après le repos, les joueurs de Stéphane Moulin ont eu la balle de 2-0 au bout du pied, mais Mandanda a évité le pire et petit à petit, l'OM a refait surface et fini par égaliser par Sarr, dont le poitrail a catapulté le centre au cordeau de Thauvin dans les cages angevines. C'est un moindre mal pour des Marseillais encore bien malades et qui vont devoir se soigner - et sans doute recruter aussi - pendant la trêve", a publié le journaliste de Canal+ sur son blog.

Par FootMarseille le lundi 24 décembre 2018 à 08h15 - 1417 lectures.
Mercato : Plea a bien eu des contacts avec l'OM
Mercato : l'OM veut dégraisser avant de recruter

Pierre Ménès : son actualité

4 réactions à cet article
24/12/2018 à 10:00
Tana
Tana

Se soigner, il faudrait dégager des lofteurs, faut absolument baisser notre masse salariale.
Et essayer de remplacer nos attaquants qui sont clairement dans l'échec.

24/12/2018 à 10:19
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Bien vu ! Nettoyer notre banquette pour faire venir 2 attaquants, 1 AG et 1DC

24/12/2018 à 12:15
douxreveur13100
douxreveur13100

Qui va acheter nos joueurs qui servent à rien ou presque sauf à être des noms sur une feuille de match ? Pourquoi fait-on de telles erreurs de recrutement ? Là est le gros problème !

24/12/2018 à 17:03
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

On peut aussi tenter de les prêter.
Sinon, nos erreurs de recrutement sont plus nombreuses aujourd'hui, mais sous l'ère RLD, elles existaient déjà.
Il y a bien longtemps que nous n'avons pas eu de choix judicieux de bons voire très bons joueurs qui nous fassent rêver...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit